Blood Hollow – W. Kent Krueger

Blood hollowAurora. Minnesota. 1800 habitants à tout casser. La nuit de la Saint Sylvestre, Charlotte Kane, jolie adolescente de 17 ans, fille d’un riche chirurgien plasticien, disparaît dans des circonstances troublantes. Toute la ville se met à sa recherche, en vain… Ce n’est que 4 mois plus tard, à la fonte des neiges, que l’on retrouve son corps. Très vite, ce qui ne semble être qu’un banal accident de motoneige se révèle être un meurtre… Et tous les indices retrouvés autour du corps de la victime (papiers d’emballage et bouteille de Corona), désignent le même suspect : son ex petit ami, Solemn Winther Moon, un indien de la réserve Ojibwe. Un adolescent un peu « borderline », rebelle, pas franchement un délinquant, pas non plus un enfant de coeur… Les relations entre les habitants de la petite ville et les indiens de la réserve ont beau être apparemment pacifiées, quelques vieilles rancoeurs subsistent et personne ne semble réellement étonné que l’adolescent ait franchi la ligne…

 

Corcoran « Cork » O’Connor faisait partie de l’équipe de recherche de l’adolescente. Ancien shérif retiré des affaires, il ne peut s’empêcher de s’intéresser de près à toute cette histoire, au grand dam de Arne Soderberg, nouveau chef de la police qui n’apprécie guère l’intrusion de son prédécesseur dans son enquête. Si Arne est persuadé de la culpabilité du jeune Winther Moon, Cork le sang mêlé, moitié irlandais moitié amérindien, est lui convaincu de son innocence. Et ce, malgré la fuite de ce dernier… C’est donc en cowboy solitaire que Cork va mener l’enquête, avec l’aide précieuse de sa femme Jo, avocate, qui accepte un peu malgré elle de se charger de sa défense. Et ils vont avoir fort à faire…

 

Ce thriller atypique m’a embarquée dès les premières pages. L’auteur a un talent certain pour peindre une ambiance et avec Blood Hollow, le dépaysement est garanti : grandes étendues, forêts à perte de vue, neige et froid glacial… La nature y est magnifique et souvent bousculée, les descriptions sont somptueuses et le décor parfait. Un décor qui amplifie les dissensions entre les différentes communautés, entre tradition et modernité, entre spiritualité et croyances ancestrales.

Le personnage de Cork en est d’ailleurs un symbole à lui tout seul. Malgré son éducation catholique, du sang indien coule dans ses veines et on le sent constamment en équilibre instable. Reconverti, il est évident que Cork reste un flic dans l’âme, sa vie paisible en famille a beau lui convenir, les vieux réflexes ont la vie dure. Profondément attachant ce Cork, humain, droit… et plein de failles. C’est précisément ce que j’ai aimé chez lui.

Quant à l’enquête proprement dite, elle est très subtilement menée. L’auteur est diablement habile et nous emmène l’air de rien de fausse piste en fausse piste pour notre plus grand plaisir. Mention spéciale aux différents personnages secondaires qui sont une vraie richesse dans ce roman : torturés, souvent ambivalents, certains font des coupables idéals et se révèlent au final bien plus complexes qu’il n’y paraît…

Un vrai bon thriller à découvrir d’urgence !

 

Les avis de l’Irrégulière et Keisha

 

Premières phrases : « Le mois de janvier était comme d’habitude, aussi glacé que l’intérieur d’un congélateur à viande, et cela faisait presque deux jours que la fille avait disparu. Il était impossible pour Corcoran O’Connor de ne pas tenir compte du premier élément. Et il s’efforçait de ne pas penser au second. »

 

Au hasard des pages : « Les morts ne peuvent pas se défendre, dit-il. Ils n’ont aucun moyen de réclamer la justice. Ce qui reste derrière eux, dans les détails des circonstances de leur mort, est le seul espoir qu’ils ont : cela peut conduire à la vérité et quelqu’un devrait y porter attention. » Il ralentit et regarda Jo. « C’est cela qu’on appelle le zèle minutieux, Jo. C’est ce qui fait un bon flic. Il prend en compte toutes les possibilités, retourne toutes les pierres, et il essaie de le faire sans préjugés. Arne ne le fera pas. Il n’est pas flic. Comme tout le monde, il pense que Solemn est coupable et il ne cherchera pas plus loin. La vérité devra être découverte par quelqu’un d’autre. Et, ma chérie, on dirait qu’en ce moment il n’y a que toi et moi. » (p. 197)

 

Éditions Le Cherche-Midi (Septembre 2012)

474 p.

 

Une nouvelle lecture

pour le challenge 1% rentrée littéraire !

Challenge 1% littéraire 20124/7

 Et nouvelle lecture pour le

challenge Thrillers et polars de Liliba !

Challenge Thrillers et polars-Liliba4/8

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-blood-hollow-w-kent-krueger-110865812.html

17 commentaires sur “Blood Hollow – W. Kent Krueger

    • Il faut que je lise Aurora Minessota maintenant, ce n’est pas grave si je ne fais pas les choses dans l’ordre…? Sinon, j’espère que le Cherche-Midi compte publier les autres aventures de ce cher Cork, il y a l’air d’en avoir pas mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *