J’étais passée à côté de la sortie de ce quatrième tome d’une série devenue chouchou. Trois ans entre La carrière du mal et celui ci, l’auteur a pris son temps et cela se sent tant l’intrigue est travaillée et la psychologie des personnages fouillée. Certains ont pu trouver ce tome trop long, d’autres ont visiblement perdu le fil d’une intrigue complexe aux multiples ramifications… ce ne fut pas mon cas vu que j’ai englouti ces 700 pages en moins de cinq jours, ce qui est quand même assez inhabituel me concernant ! Je suis totalement fan !

Plus la série avance, plus c’est bon ! Le premier tome était excellent, le second encore meilleur, le troisième reprenait la recette des deux premiers et montait encore d’un cran. Avec Blanc Mortel, Robert Galbraith, alias J.K Rowling montre qu’elle ne compte pas en rester là avec ses personnages devenus cultes. Si l’intrigue tient en haleine en nous emmenant sans arrêt sur des fausses pistes en nous triturant sacrément les méninges, c’est à nouveau le duo Strike / Robin qui accroche le lecteur. Leur relation complexe et de plus en plus ambiguë donne un sel incomparable au roman. La fin du tome précédent nous avait laissés sur un suspense incroyable.. la suite ne nous ménage pas et personnellement me comble vu que l’auteur se garde bien de céder à la facilité.

On l’aura compris, l’essentiel, comme dans les tomes précédents, ne réside pas forcément dans l’intrigue qui est pourtant diablement bien ficelée, emmenant Cormoran et sa partenaire Robin à enquêter sur un possible meurtre perpétré plusieurs années auparavant. Et ce n’est bien sûr que le point de départ d’une enquête complexe mêlant le Ministre de la Culture et une sombre histoire de chantage. Comme à son habitude, Rowling-Galbraith soigne ses ambiances et ça j’adore. C’est du travail léché, presque cinématographique. Elle prend son temps, déroule petit à petit les fils de l’intrigue et ceux plus tortueux des vies personnelles de plus en plus compliquées de ses deux héros. Bref, le polar à la sauce Rowling, je crois que c’est ma came ! Vivement la suite !

 

Une lecture que j’ai grand plaisir à partager avec Enna, Géraldine et Saxaoul !

Les avis de Eva, Soukee, Sylire

 

Mes avis sur L’appel du coucou (tome 1), Le ver à soie (tome 2) et La carrière du Mal (tome 3)

 

Éditions Grasset (Mars 2019)

697 p.

Traduit de l’anglais par Florianne Vidal

 

Prix : 22,00 €

ISBN : 978-2-246-81964-6 

 

Challenge pavé de l’été chez Brize !


9 commentaires

Enna · 30 août 2019 à 07h50

comme tu dis : elle sait faire des intrigues bien ficelées et elle soigne ses personnages! Moi aussi je l’ai dévoré et j’ai vraiment beaucoup aimé! J’attends la suite de pied ferme!

Saxaoul · 30 août 2019 à 08h27

Il ne te reste plus qu’à découvrir la série TV pour patienter !

Aifelle · 30 août 2019 à 08h47

Maintenant que j’ai lu « l’appel du coucou », je suis cuite et je sais que je vais continuer. Ils sont sympas chacun à leur manière Robin et Cormoran et bien campés par l’auteure.

Jérôme · 30 août 2019 à 13h30

Pour qu’un bouquin de 700 pages te fasse 5 jours c’est qu’il doit vraiment être addictif. Limite ça fait peur ce rythme de lecture te concernant 🙂

krol · 30 août 2019 à 22h56

Et bien le blog se réveille en fanfare ! Un roman jeunesse, une BD, un pavé ! Quel rythme !

Alex-Mot-à-Mots · 31 août 2019 à 13h39

Un 4e tome que j’ai dévoré !

dasola · 31 août 2019 à 19h19

Bonsoir Noukette, je n’ai lu que le premier de la série qui m’avait plu. Les deux personnages principaux sont attachants. Il faudrait que je continue. Sinon, j’ai vu les trois premières adaptations en DVD : très bien. Bonne soirée.

Nathalie · 2 septembre 2019 à 13h26

J’avais bien aimé les deux (trois ?) premiers. Je lirai celui-ci avec plaisir à l’occasion.

Géraldine BUSSON · 9 septembre 2019 à 20h47

J’ignorais que la Maman d’Harry Potter écrivait sous un pseudo masculin. Je ne l’ai jamais lue via HP et bon, cette série que tu présentes ne me tente pas. pavés + plusieurs tomes, c’est pas trop ma came.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *