tout-ce-que-tient-ma-droit-t-appartient-768x1125La vie ne tient pas à grand chose… Une succession de micro-évènements, quelques actes manqués, des faux pas, des mauvais choix, quelques rencontres…

 

Cinq poignées de main. C’est ce qui a déterminé le destin de Charlotte et de Karim. Cinq poignées de main pour que leurs routes se croisent. Cinq poignées de main pour précipiter leur existence dans l’horreur, mettre tout entre parenthèses et dessiner un avenir des plus sombres. Cinq poignées de main pour enterrer la joie, faire de l’amour une collection de souvenirs qui s’estompent et transformer l’espoir en un sourd désir de vengeance…

 

Ce soir là, Karim a tout perdu. Son présent, son avenir qui prenait doucement forme. Ce soir là, tout aurait pu être différent, si, si seulement si…

 

Si ce roman n’avait pas été écrit par Pascal Manoukian je crois que je ne l’aurais jamais ouvert. Je me doutais que le voyage serait douloureux et qu’il me serait impossible de m’installer confortablement dans cette lecture. C’est peu de le dire… Il m’a fallu des respirations pour en tourner la dernière page. Du temps pour digérer ce que je lisais. Du temps pour tenter de comprendre…

 

Quand la fiction rejoint à ce point le réel, la lecture est en tout point chamboulée. Extrêmement réaliste, le roman de Pascal Manoukian nous décrit notre monde dans toute sa violence. C’est un roman de l’urgence, brut, précis, implacable. Au cœur de l’horreur, au plus près de l'(in)humain, l’auteur nous livre un roman magistral qui marque au fer rouge. Après l’inoubliable Les Échoués, ce nouveau roman de Pascal Manoukian dit le monde dans toute sa complexité. Plus qu’un coup de poing. Une déflagration…

 

Une lecture nécessaire que je partage avec Leil

 

Les avis de Charlotte, Delphine-Olympe, Joëlle, Krol, Laure, Nicole, Stephie, Yv

 

Éditions Don Quichotte (Janvier 2017)

290 p.

 

Prix : 18,90 €

ISBN : 978-2-35949-591-1

 

LOGO-Challenge-Rentrée-Littéraire-Janvier-2017-Micmelo-Littéraire

Millésime 2017, chez Laure !


25 commentaires

framboise · 2 février 2017 à 07h59

Oh ce billet …. Et ce nouveau roman !
Mon 1er livre acheté pour cette rentrée littéraire de 2017… Pas encore ouvert, je crois que c’est pas encore le bon moment…. « Les échoués » m’ont laissé un goût rarement égalé !
Des bisous copine <3

Delphine-Olympe · 2 février 2017 à 08h36

C’est sûr, ce n’est pas une lecture de tout repos… Mais quel talent !

luocine · 2 février 2017 à 10h42

j’ai si peur de lire ce livre, j’ai déjà par peur éloigné les « échoués » mais je lirai les 2 c’est certain. Je me dis que je dois avoir les courage d’ouvrir les yeux sur le monde d’aujourd’hui.

gambadou · 2 février 2017 à 10h56

Noukette tu remplis ma LAL !!!

Leiloona · 2 février 2017 à 11h23

Et je suis contente d’avoir partagé cette lecture avec toi, je me sentais moins seule du coup face à cette violence …

Saxaoul · 2 février 2017 à 11h53

Je n’ai toujours pas lu l’auteur mais j’ai l’impression qu’il va falloir que je choisisse le bon moment….

Jerome · 2 février 2017 à 12h49

Il m’attire beaucoup moins que les échoués, comme tu le sais. Mais je me laisserai sans doute tenter à un moment ou l’autre.

Pascal Manoukian · 2 février 2017 à 14h01

Merci pour ces mots et pour votre très jolie plume. Pascal.

Alex-Mot-à-Mots · 2 février 2017 à 14h07

A lire différents avis, il a l’air plus dur que son précédent Les échoués. Ce qui me fait hésiter.

Aifelle · 2 février 2017 à 14h25

J’ai écouté l’auteur hier sur France-Inter et j’ai pensé qu’il fallait vraiment que je le lise ; mais je commencerai par « les échoués ».

Marie-Claude Rioux · 2 février 2017 à 14h43

Très beau billet, Noukette.
Comme « Les échoués », un roman nécessaire, à lire de toute urgence.
J’en suis à la moitié et j’ai le souffle coupé.

Moka · 2 février 2017 à 21h53

Arf. Encore une fois, on va beaucoup parler de ce titre et j’ai évidemment envie de le lire après l’immense coup de coeur que j’avais eu pour son précédent roman.

krol · 2 février 2017 à 22h11

Un sacré bon auteur ce Pascal Manoukian ! Deux romans très différents dans le traitement, dans le sujet et qui pourtant se rejoignent à travers un personnage. Très fort.

Cristina · 3 février 2017 à 08h36

Une chronique plus que tentante !
Une déflagration !! Comment passer à côté surtout quand Noukette le dit !
Je note ce livre
Bon WE 😉

Emma · 3 février 2017 à 11h02

Je n’ai toujours pas lu l’auteur, mais pour celui-ci il vaut mieux être prête apparemment.

Folavril · 3 février 2017 à 11h45

Je garde un souvenir très fort de son roman Les Échoués. Je lirai très certainement celui-ci !

Fanny · 3 février 2017 à 15h47

Quel beau billet… Manoukian m’avait émue avec « Les échoués » et j’en attends de même avec celui-ci.

A_girl_from_earth · 4 février 2017 à 00h29

Sûr que je le lirai celui-là ! J’avais déjà énormément apprécié Les échoués et j’aime beaucoup la façon dont l’auteur parle du monde et des hommes.

Liliba · 4 février 2017 à 09h46

Jamais lu cet auteur, je note son nom !

Mo · 4 février 2017 à 18h57

Diable que tu m’intrigues ! Je ferais en sorte qu’il croise ma route, tu m’as donné envie de le lire
Merci copine 😉

laurielit · 5 février 2017 à 10h42

Outch..forcément je l’avis déjà noté, il faut que je le lise. Magnifique chronique, comme d’habitude. Des bisous

Sandrion · 5 février 2017 à 21h34

J’avais été très marquée par « les échoués » : celui-ci a l’air encore plus fort. C’est super que l’auteur lui-même t’ait laissé ce si gentil commentaire !

Laure · 5 février 2017 à 22h13

A chaque avis que je lis, je me dis que ce livre doit être terriblement bien, mais il m’inquiète un peu quand même …

Yv · 6 février 2017 à 10h52

Un roman très fort qui ne peut pas laisser tiède. Pascal Manoukian a un talent fou pour nous plonger au plus près de ses personnages et nous faire vivre leurs vies et leurs actions

lucie · 6 février 2017 à 20h01

Tu as l’art du billet qui donne envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *