Depuis ma rencontre avec Lydie, je crois que Zidrou ne m’a pour ainsi dire jamais déçue. A quelques rares exception près, j’ai toujours admiré son talent de scénariste, son audace et son côté touche-à-tout de génie. Jamais là où on l’attend, oscillant sans cesse entre l’émotion, l’humour, le conte cruel, le léger. Zidrou est un vrai raconteur d’histoires et j’aime ça.

 

Après Les folies Bergères et Bouffon, j’avais donc plus que hâte de découvrir son dernier bébé, fruit d’une troisième collaboration avec Francis Porcel. Et pourtant, à mon grand regret, je n’ai pas du tout accroché à ce Zidrou là…

 

Cet album m’a fait le même effet que le Traquemage de Lupano. J’aime quand Zidrou se fait intimiste, quand il explore toutes les facettes de l’âme humaine, touche le fil de l’émotion, capture ces petits moments du quotidien. Avec Chevalier Bayard, j’ai passé un moment que je peinerais même à qualifier de divertissant. Les personnages ont beau être hauts en couleurs, les situations souvent savoureuses, les dialogues toujours aussi travaillés, je n’ai pas retrouvé le Zidrou que j’aime. Humour graveleux et lourdingue, comique de répétition à la longue plutôt lassant, débauche de violence et de jeux de mots grossiers, je crois tout simplement que je ne suis pas le public pour cet album qui use un peu trop les ficelles de la parodie.

 

Un seigneur adepte de chansons paillardes, un jeune moine pas très futé, une princesse arabe en fuite… Zidrou tenait là un trio pas banal. L’histoire aurait pu être drôlissime, elle se révèle anecdotique et incapable de marquer durablement les esprits. Quant au dessin de Porcel, s’il est toujours aussi précis et réaliste, je l’ai trouvé plus grossier et caricatural que d’habitude. Sans rancune messieurs, dieu sait que je vous aime mais là… Jérôme, qui m’a accompagnée dans cette lecture, n’est guère plus enthousiaste que moi. On attend le prochain !

 

L’avis de Jacques

Éditions Dargaud (Septembre 2017)

80 p.

 

Prix : 14,99 €

ISBN : 978-2-505-06667-5

 

BD de la semaine saumon

… chez Moka


14 commentaires

Luocine · 6 septembre 2017 à 05h10

C’est un peu triste d’être déçue par un auteur qu’on apprécie d’habitude.

Moka · 6 septembre 2017 à 06h08

Il faut des déceptions même chez nos auteurs adorés.
Je compense ça avec un coup de coeur pour Natures mortes. Et tu seras d’accord avec moi…

lasardine · 6 septembre 2017 à 07h38

je viens de chez Jérôme, je vois que vous êtes d’accord…
tant pis, il y en a plein d’autres! et puis, on l’aime tant ce Zidrou qu’on lui pardonne! un p’tit coup de moins bien ça arrive…

Blandine · 6 septembre 2017 à 08h08

Pour pouvoir aimer vrai, il faut des déceptions…
Mais je vais quand même passer mon chemin pour ce titre.

framboise · 6 septembre 2017 à 10h13

Ahhhhh mais nan, mais nan, mais nan !!!!

Jerome · 6 septembre 2017 à 13h30

Moi non plus je n’aurais jamais penser passer un aussi mauvais moment avec Zidrou. Comme quoi tout arrive.

Mylene · 6 septembre 2017 à 14h44

mouais mouais mouais, dommage pour toi mais tant mieux pour nous 😛

enna · 6 septembre 2017 à 14h51

j’ai assez d’albums Zidrou que tu as aimés à découvrir pour passer mon chemin sur ce que tu n’as pas aimés 🙂

Valérie · 6 septembre 2017 à 20h19

Je n’aurais jamais cru lire ça ici un jour! 😉

A_girl_from_earth · 6 septembre 2017 à 23h41

Mince alors, toi aussi tu es déçue par ce Zidrou. Incroyable quand même ! Je croyais que Zidrou serait TOUJOURS une valeur sûre. Comme quoi…

krol · 7 septembre 2017 à 07h18

Zidrou, à mon avis, ne fait pas que du bon, j’ai été déçue à plusieurs reprises. Je préfère lire Natures mortes… présentée par Moka.

Violette · 8 septembre 2017 à 15h10

oh ben zut! mais je rejoins doucement l’avis de Krol… hélas!

Au Fil des Plumes · 9 septembre 2017 à 14h52

Oh ben mince… Pourtant c’est Zidrou!

Nathalie · 3 octobre 2017 à 14h30

J’ai failli dire « ouf, un de moins à lire » tellement à vous lire tous, la liste de mes envies s’allonge, s’allonge…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *