Défaite des maîtres et possesseurs – Vincent Message

defaiteUn conseil… Plongez dans ce roman et attendez vous à une expérience de lecture aussi déroutante que passionnante. Évitez la quatrième de couverture, oubliez tout ce que vous avez pu lire à son sujet et préparez vous à prendre une claque, une grande claque… Et encore vous serez loin du compte.

 

Le monde de Défaite des maîtres et possesseurs ressemble au nôtre, ou presque… Si vous êtes curieux, vous pourrez aisément savoir de quoi il retourne en farfouillant sur le net. Mais peut-être n’est-il pas nécessaire d’en dire plus. Peut-être est-il préférable de suivre le personnage principal et de découvrir ce monde par petites touches, comme l’a voulu l’auteur. C’est à mon sens une des grandes forces de ce roman, l’intelligence avec laquelle sont distillées les informations, la façon dont nous est donné à voir ce monde nouveau, avec ses nouveaux codes, ses interdits et ses dérives. Les révélations, subtiles ou soudaines, nous donnent certaines clés sans pour autant nous dévoiler l’essentiel. Parfois, elle nous explosent au visage et nous glacent les sangs…

 

Il en faut du talent pour souffler à ce point le chaud et le froid, amener tout doucement le lecteur à comprendre dans quel monde il est plongé, rendre les choses doucement insupportables voire même insoutenables. L’effet et le ressenti n’en sont que plus saisissants… Que ceux qui ne lisent que très peu de science-fiction ou n’apprécient pas ce genre en temps normal se rassurent. Que ce soit dans l’écriture, la tension dramatique qu’il dégage ou les questions qu’il soulève, ce roman est absolument brillant. Subtil, cruel, dérangeant, éminemment politique mais aussi profondément romanesque, il relève le pari fou de captiver tout en éveillant les consciences. Remarquable !

 

Vous l’aurez compris, ce roman est bien plus qu’un coup de cœur… A tel point que j’ai mis plus d’un mois à essayer de vous en parler. Mais croyez moi, laissez vous surprendre, acceptez d’être malmené… vous ne serez pas déçus du voyage (vous n’avez d’ailleurs plus aucune excuse, cet excellent roman vient tout juste de sortir en poche…!) (Et quant à moi, je viens de me procurer le premier roman de l’auteur, Les veilleurs, un pavé dans lequel je vais foncer les yeux fermés, Keisha en parle ici…)

 

Les avis de Cachou, Keisha, Krol, Nicole, Papillon, Pr Platypus, Sandrine, Virginie

 

Éditions Seuil (Janvier 2016)

Collection Cadre rouge

297 p.

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-02-130014-7

21 commentaires sur “Défaite des maîtres et possesseurs – Vincent Message

  1. Voilà typiquement un livre dont on voudrait parler à tout le monde et dont il est préférable de ne rien dire : difficile d’écrire un billet 🙂 J’ai aimé aussi son précédent roman, bizarre également (plus bizarre que celui-là), mais « Défaite des maîtres et possesseurs » a changé ma vie au quotidien, ça n’est pas rien et ça n’arrive pas si souvent qu’un livre ait un tel impact.

  2. Bien, alors j’oublie que j’ai lu ta chronique mais je n’oublie pas le titre (amnésie partielle), je me procure le titre, je laisse décanter un peu et je me prends une claque 😀

  3. Billet parfait! Tu donnes (très) envie et tu ne dévoiles presque rien (oui, ne surtout pas lire les quatrièmes de couv’, encore moins celle du récent poche). Après, il faut accepter d’être un peu dans le flou pendant 30 pages (mais j’avais un atout, je connaissais déjà l’auteur avec son premier roman)

  4. Uhhhhhhhhhhhh
    Alors voilà, j’ai une pile de plus de …. livres hein, que je n’arrive pas du tout, du tout, du tout à entamer ! Je voudrais bien que ça s’arrête ! Si ! Mais avec vos tentations et vos billets posés ici et là, sur des merveilles incontournables, comment veux tu que je m’en sorte ?!!!
    Ok je note et comme je passe à la librairie demain, ben, je sais ce qu’il me reste à faire, vilaine !

  5. Aïe aïe aïe… Je l’ai lu il y a peu, billet en cours, et j’avoue que ça ne m’a pas emballé autant que vous toutes. Enfin, bien, mais pas non plus renversant, en ce qui me concerne. De nombreux bémols même. Bon, peut-être que mon billet passera inaperçu, haha ! (encore faut-il que je le rédige…)

  6. Je l’ai ouvert hier (grâce à toi <3 ). Je n'ai rien lu de la 4ème de couv, je ne veux pas non plus lire un mot de ton billet pour l'instant. Je respecte tes consignes tu vois 😉

  7. Je fais facilement oublier tout ce qui a été dit sur ce livre, vu que je n’ai rien entendu, je vais juste retenir le titre et qu’il est en poche. Et puis, filer me l’acheter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *