Demain est un autre jour – Lori Nelson Spielman

Demain est un autre jour

 

Brett Bohlinger a 34 ans et vient de perdre sa mère. Rongée par le chagrin, elle peine à s’imaginer la vie sans cette femme qui était à la fois son amie, sa confidente et son modèle. A la tête d’une grosse société de cosmétiques, Elizabeth avait bâti un empire, un empire dont Brett devrait en toute logique hériter…

 

Le jour de la lecture du testament, Brett tombe de haut. Catherine, sa belle soeur, ancien bras droit de sa mère, devient présidente de Bohlinger Cosmetics et hérite de toutes les parts de la société, ses deux frères, une confortable petite fortune… Elle… rien… Un petit astérisque en bas du testament indique en effet que « Brett Bohlinger recevra son héritage a une date ultérieure »…

 

En privé, Brad Midar, l’exécuteur testamentaire, tend à une Brett encore sous le choc une vieille liste qu’elle avait rédigée à l’adolescence et que sa mère avait gardé précieusement. La liste des objectifs qu’elle se fixait alors dans la vie : adopter un chien, acheter une maison et un cheval, venir en aide aux gens dans le besoin, devenir prof, tomber amoureuse, avoir un bébé… Sur cette liste, dix objectifs n’ont pas été réalisés ou ont été abandonnés, au grand dam de sa mère qui a toujours pensé qu’il n’était jamais trop tard…

 

Mais Brett a grandi… Ses envies, ses désirs, ses besoins ne sont plus ceux d’une adolescente. Qu’importe, Brett a un an pour réaliser ces objectifs et changer totalement de vie. A chaque objectif atteint, une lettre de sa mère. Et à la fin, seulement, l’héritage…

 

Ce roman a accompagné les premiers jours de mes vacances de bien belle façon ! A vrai dire, je ne m’attendais pas à grand chose, je lis peu de chick-litt et n’en suis pas du tout friande pour tout dire… Pourtant, ce roman là me titillait drôlement… Traduit dans plus de 25 langues, il a en effet tout d’un phénomène. Les droits d’adaptation cinématographiques de ce premier roman sont en effet déjà négociés par la Fox. Et ce n’est pas étonnant ! 

 

Pourquoi ? Parce que ce roman m’a embarquée dès les premières pages, parce qu’il m’a fait du bien, parce que pendant quelques heures je me suis transformée en midinette au coeur d’artichaut et que j’aime ça !

Parce que j’ai aimé Brett, beaucoup. Elle et ses contradictions, ses rêves trop vite enfouis, ses routes qu’elle croyait vouloir emprunter…

Parce que c’est une comédie romantique à l’américaine pur jus, mais pas gnan-gnan pour autant. Guimauve, oui, mais juste ce qu’il faut…Et parce que les hommes y sont choux…

Parce que c’est plutôt bien écrit et qu’on ne s’ennuie pas…

 

Un peu « too much » ? Trop girly ? Trop de bons sentiments ? Prévisible ? Peut-être… Mais n’est-ce pas ce qu’on demande à ce genre de livre ? Le fait est que ce roman m’a apportée exactement ce que je cherchais… et même plus ! J’ai adoré, na !

 

Les avis de Stéphie et Keisha, emballées… Ceux de Lystig et Leiloona, plus nuancées…

Karine n’a pas accroché et Clara a abandonné… (Bouuhh les vilaines…! ;-))

 

Pemières phrases : « L’écho des voix dans la salle à manger s’envole dans la cage d’escalier en noisetier, indistinct, bourdonnant et importun. D’une main tremblante, je verrouille la porte derrière moi. L’univers est soudain plongé dans un silence total. J’appuie la tête contre la porte et je prends une inspiration profonde. Son parfum envahit encore la chambre – mélange d’Eau d’Hadrien et de savon au lait de brebis. Son lit en métal grince lorsque je m’y allonge, un bruit aussi rassurant que le tintement de ses carillons dans le jardin, ou celui de sa voix douce quand elle me disait qu’elle m’aimait. »

 

Au hasard des pages : « Je pourrais rencontrer quelqu’un d’autre, bien sûr, mais à trente-quatre ans, recommencer à zéro semble être une grosse prise de risque, comme de transférer toutes mes économies d’un compte stable sur des fonds alternatifs risqués. Les gains pourraient s’avérer énormes, c’est vrai, mais les pertes pourraient me lessiver complètement. Tout ce pour quoi j’ai œuvré disparaîtrait en un clin d’œil et je me retrouverais sans rien. »


Éditions Le Cherche-Midi (Avril 2013)

457 p.

 

 

Defi-Premier RomanNouvelle lecture pour le challenge de Anne !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-demain-est-un-autre-jour-lori-nelson-spielman-117596329.html

21 commentaires sur “Demain est un autre jour – Lori Nelson Spielman

    • On n’y croit pas une minute, mais qu’importe…! Je me suis sentie bien avec ce roman, et ça ça n’a pas de prix !

    • Effectivement, elle a abandonné, ce que je peux comprendre d’ailleurs… J’avais la tête en vacances quand j’ai commencé cette lecture et elle m’a finalement apportée bien plus que ce que j’en attendais, pourquoi se priver ?

    • Effectivement, tu ne peux qu’adorer ou détester, pas d’entre deux possible avec ce genre de lecture… Je ne saurais dire si tu aimeras ou pas… Ca me titille de le savoir du coup !

    • Je t’avoue que je puis passée au dessus de tous ce côté convenu, normal avec ce genre de roman non…? J’en retiens surtout que j’ai passé un excellent moment !

  1. Je fais partie de celles qui sont nuancées…
    J’avais vraiment envie d’aimer mais je ne me suis pas attachée à Brett, ni au côté moralisateur un peu trop présent pour moi ainsi que le trop grand nombre de facilités et coincidences.
    Ceci dit, je l’ai dévoré, et j’ai passé un bon moment…

    • Moralisateur ? Marrant, je ne l’ai pas perçu comme ça… Cela dit, tu l’as dévoré hein, alors, ce billet, c’est pour quand…?

    • Ca fait même beaucoup de bien, surtout que celui ci est plutôt bien tourné et bien écrit, que demande le peuple !

    • Meeeuhhhh non, tu n’es pas vilain… tu es juste un homme quoi, un vrai, tu connais l’histoire…?

      Blague à part, je ne te vois pas du tout lire ce genre de roman, mais tu peux l’offrir à ta femme, à ta maman, à ta belle-mère, à ta concierge, qui sait, paraît qu’il y a quelque chose à fêter à la fin du mois !

    • Oui, mais le genre du roman s’y prête il faut bien le dire… On aime ou on déteste, moi j’ai choisi mon camp !

    • Le pire c’est que je dois bien avoir encore quelques liens qui traînent… Je suis à la ramasse dans mes challenges, faut que je fasse le point !!!

      J’ai adoré ce roman moi, il m’a fait un bien fou !!

    • Contrairement à toi j’ai un peu peur que l’adaptation ciné soit très bluette à l’eau de rose… Mais je demande à voir !

    • On aime ou on déteste je pense ! C’était pour moi la lecture qu’il me fallait à ce moment précis, je l’ai dvoré !

  2. Je me suis demandé pourquoi j’avais réservé ce roman à la médiathèque, mais je ne regrette pas ma lecture.
    C’est vrai il y a de gros clichés; cependant, on voit la façon de vivre de certains Américains.
    J’imagine l’héritière de l’O…l, lisant un tel testament.
    Un parenthèse émouvante, parfois, qui rend optimiste.
    danielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *