Garden of love – Marcus Malte

garden loveImpressionnant ! Je termine à l’instant ce roman et j’avoue ne pas savoir par où commencer… L’impression très nette de n’avoir jamais rien lu de pareil. La confirmation que Marcus Malte est un auteur de grand talent….

 

Garden of love est un roman vertigineux. Roman oui, pas roman policier ni même thriller psychologique… A mon sens, on est bien au-delà de tout ça. Marcus Malte façonne un jeu de dupe dans lequel le lecteur s’embourbe et s’enlise corps et âme, heureux de trébucher sans cesse, avide de recoller les pièces du puzzle qui ne cessent pourtant de se dérober. Proprement fascinant…!

 

Des narrations qui s’entrecroisent, des personnages qui naviguent en eaux troubles, des souvenirs qui refont surface et menacent le semblant d’équilibre qu’on a tenté de bâtir, un savant jeu de miroirs où le réel et la fiction se télescopent… Je me suis faite baladée du début à la fin et j’ai adoré ça. Adoré cette sensation d’avancer avec un bandeau sur les yeux, adoré cette idée de ne pas savoir où l’auteur voulait m’emmener… Le chemin est tortueux, sinueux, parfois même complètement alambiqué… et pourtant non. Tout se tient… Fortiche.

 

Marcus Malte est un véritable orfèvre. La mélodie qu’il invente pour nous nous hante longtemps après la dernière page tournée. Tout, tout, est admirablement construit. Chaque mot laisse son empreinte, les phrases s’incrustent dans la cervelle, certains passages sont tout simplement sublimes et m’ont laissée baba d’admiration… Bluffant.

 

Je ne vous ai pas dit de quoi il était véritablement question dans ce roman, c’est vrai… mais à quoi bon ? Sachez juste qu’il y est question d’un manuscrit anonyme au titre énigmatique… qui est aussi le livre que vous avez entre les mains, d’un flic paumé forcé de replonger dans ses pires cauchemars, de personnages troubles et malsains… Sachez surtout que vous n’aurez jamais le dessus, et que le piège, fatal, se refermera lentement sur vous… pour votre plus grand plaisir…!

 

En un mot : MAGISTRAL !

 

Un énorme coup de cœur que je partage avec Claudialucia, Eimelle, Jérôme et Philisine

 

Les avis de Asphodèle, Bladelor, Joëlle, Laure, Liliba, L’or, Papillon, Saxaoul, Tamara, Yv

 

 

En résonance… : « Et puis j’en ai assez d’essayer d’expliquer. Je vois bien tout ce qu’il peut y avoir de confus et de vain dans ces tentatives. Je finis par m’embrouiller moi-même. Il vous faudra admettre que la plupart du temps nous ne comprenons pas ce qui se passe, ni en nous, ni autour de nous. Pour ma part, j’admettrai que vous n’êtes pas obligé de me croire. » (p. 277)

 

 

Éditions Gallimard (Mai 2010)

Collection Folio policier

Première édition Zulma (Janvier 2007)

341 p.

 

Prix : 7,50 €

ISBN : 978-2-07-034678-3

 

 

coeur-livre1

28 commentaires sur “Garden of love – Marcus Malte

  1. Un livre qui m’a fait le même effet ! Je crois même que je ne m’en suis jamais remise tout à fait et depuis j’ai une grande tendresse pour cet auteur.

  2. C’est le genre de livre que je ne regarde même pas lorsque je vais à la librairie. Premièrement pour la photo qui ne me plait pas et le titre neuneu.

    Et bien tu sais quoi ? Ce livre l’a échappé belle parce que ton billet me donne sacrément envie de le lire.

    Et c’est là que tu entends Marcus te dire :
    « Merci Mme Noukette 😉 »

    • Je suis bien d’accord avec toi… Cette couverture poche est immonde, celle de sa première parution chez Zulma était bien plus classe…
      Mais franchement, il FAUT lire ce roman… et il faut découvrir Marcus Malte. Ce type me fascine, il a une voix bien à lui, c’est assez rare finalement. Du coup j’espère vraiment que tu le liras !! 🙂

  3. Il faut vraiment que je le relise pour le faire entrer dans ma catégorie si étriquée de mes « indispensables » : un livre magistral, je suis d’accord avec toi. As-tu déjà lu Antoine Bello ? Je te conseil « Eloge de la pièce manquante » c’est très bizarre au début, mais au moins aussi réussi que « Garden of Love ».

    • Non, je n’ai jamais lu Antoine Bello, mais j’ai Enquête sur la disparition d’Émilie Brunet qui traîne sur mes étagères. Je note tout de suite Éloge de la pièce manquante, rien que le titre me plait !

  4. Complètement touchée et coulée par ce grand roman aussi, il y a quelques années… Et je grade précieusement mon exemplaire signé par un auteur tout à fait charmant !

    • Ah mais c’est Marcus qui a tout fait… Franchement, quand on y pense, ce type est un génie… Je n’en reviens toujours pas de ce qu’il a réussi à construire !

  5. c’est fou, je n’avais rien entendu sur ce roman (à part qu’il avait eu le prix ELLE il y a quelques années) avant de lire ton avis et celui de Jérôme…je sens que les ventes du livre vont brusquement augmenter dans les jours qui viennent 😉

  6. J’avais déjà noté cet auteur, je crois chez toi. Là il me le faut, je regarde ça d’autant que je ne l’ai jamais lu (bon ok j’ai un peu peur quand même mais ton billet m’a convaincue). Bon we!

  7. Le premier que je lisais de l’auteur, il m’a scotché, maîtrisé de bout en bout malgré sa construction a priori compliquée. Magistral, j’opine.

  8. Je l’ai lu il y a trop longtemps (7 ans… mais j’ai une mémoire de souris) pour que je m’en souvienne dans les détails mais j’avais été très positivement marquée par ce livre moi aussi, bluffée même, ce sont les impressions qui me restent. Que c’est affreux de ne pas en avoir plus de souvenirs…

  9. En retard pour la Lc, je viens de publier mon billet; Quel enthousiasme! D’habitude j’aime aussi les romans puzzle , où l’on se sent baladée, mais cette fois-ci cela n’a pas marché! je me suis tellement posé de questions que j’en ai oublié le roman!

  10. Avec Jérome et Philisine, vous êtes d’accord. Comme écrit avant je m’étais perdue au début, par contre je n’ai pas regretté de m’être accrochée, une véritable prouesse pour moi.

  11. Lundi, oui, je promets, je me le fais ! Bon, suis obligée : rencontre prévue avec l’auteur ce mardi pis cours dessus vendredi koa ! Peux plus reculer 😉 G tout de même un peu la frousse : imagine, et si je n’aimais pas ?????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *