Grandir – Sophie Fontanel

GrandirVoilà un livre qui me tardait énormément de lire ! Tant de jolis articles, tant de critiques enthousiastes, Grandir a trouvé son public et ne cesse de séduire. Bien sûr, comme beaucoup, je connaissais le nom de Sophie Fontanel qui pour moi rimait surtout avec humour. C’est donc avec une grande curiosité que j’ai commencé ma lecture de ce texte qui s’apparente plus à un témoignage qu’à un roman.

 

La narratrice est une femme active, moderne. Souvent pressée, elle vit à cent à l’heure. Sa mère est âgée, fatiguée, vulnérable et fragile mais refuse de s’apitoyer sur son sort, par coquetterie sans doute, par peur de gêner sûrement aussi, d’être un poids, un fardeau… Pourtant cette maman a besoin d’aide, au quotidien, pour des broutilles parfois, pour l’essentiel souvent. Bien sûr, vieillesse rime avec petits tracas, gros soucis, angoisses : elle tombe, elle se fait mal, elle oublie, elle change, inexorablement. Que faire devant l’inéluctable ? Il faut « grandir, » accepter cette chose incroyable qu’un jour ses parents re-deviennent des enfants, être là pour eux sans être envahissants, répondre à des coups de fil paniqués, rassurer, s’oublier…

 

J’ai été très touchée par ce texte d’une grande sensibilité et d’une grande pudeur. Bien plus qu’une déclaration, c’est un véritable cri d’amour d’une fille pour sa mère. Ce texte est plein de vie, plein d’espoir et surtout plein de tendresse. Contrairement à l’idée que je m’en faisais, j’ai trouvé que ce livre n’avait rien de larmoyant : il est juste, les anecdotes se suivent, les petites histoires du quotidien se succèdent et on ne peut s’empêcher de sourire. Le lien qui unit les deux femmes est fort, il ne cesse de se renforcer au fur et à mesure que les rôles s’inversent : s’il est difficile pour la mère d’accepter de devenir « dépendante », il est tout aussi difficile pour la narratrice d’accepter de « grandir »…

Cette lecture a été un vrai cadeau, une très jolie découverte ! L’écriture de Sophie Fontanel vient du coeur, elle est limpide, sobre et pudique. Je ne peux que vous conseiller, si ce n’est pas déjà fait, de lire ce très joli texte !

 

Un grand merci à Stéphie pour le prêt, son avis m’avait vraiment donné envie de faire cette première rencontre avec l’auteure !

Les avis de Papillon, Keisha, Cathulu, Antigone, Karine

 

Premières phrases : « Ces temps-ci, quand je pense à ce que j’essaie de sauver, je ressens un tel besoin d’aide que ça me fait trembler. Aider quelqu’un, je le sais maintenant, c’est avoir aussitôt soi-même besoin de secours. »

 

Au hasard des pages : « Maintenant qu’elle oublie tant de choses, elle peut savourer les joies de l’improviste. Je dis que je viens, et puis je viens, mais elle, elle avait oublié que je venais, et pour un peu elle m’applaudirait. Chaque visite est un coup de foudre. Chaque personne, une rencontre nouvelle. Chaque biscuit salé, un mets à tester. La manière dont une fleur s’ouvre : du jamais vu. La manière dont le soleil lui lèche les pieds : un miracle. « Tu trouves pas quand même absolument fabuleux d’en connaître un peu moins ? » elle me dit. Mais qui est ce génie qui m’enseigne la vie ? J’en arrive à penser que seule l’immobilité donne des ailes aux humains. A voir les autres tant s’agiter et ne rien comprendre. » (p. 35)

 

Éditions Robert Laffont (Août 2010)

144 p.

 

1pourcent6/7

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-grandir-sophie-fontanel-59113029.html

11 commentaires sur “Grandir – Sophie Fontanel

    • Je le lui rend à la rentrée…, tu n’as plus qu’à le lui demander ! C’est un livre très court, que tu liras sûrement très vite ! J’espère que tu aimeras ! 😉

    • Merci à toi Leil ! En fait, j’étais très curieuse de lire ce livre, vu le nombre incroyable de jolis avis que j’ai pu lire ici et là… C’est justifié en tous cas, un très beau texte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *