La boucherie des amants – Gaétano Bolan

la-boucherie-des-amants

Ce livre est une vraie pépite ! Moins de cent pages d’émotion pure que j’ai dévorées d’une traite sans pouvoir m’arrêter, un livre comme je les aime, une belle histoire, des personnages qu’on n’oublie pas, une écriture poétique… Un petit livre qui fait grand bruit sur la blogosphère en ce moment et que je m’empresse à mon tour de vous recommander chaudement !

 

Tom est un enfant doux et tendre, facétieux et terriblement attachant. Dans son village, tout le monde le connaît et l’apprécie, on l’entoure d’affection, on lui pardonne tout. Tom n’a jamais connu sa mère et vit seul avec son père Juan, pour autant, Tom est un enfant gai, rieur, en bonne santé malgré son « regard d’encre » et ses « yeux de cendre »… Tous les matins, Tom va à l’école où il retrouve Dolorès, son institutrice. Les après-midi, il les passe dans la boucherie de son père à construire des avions en papier, parfois, ses pas le mènent jusqu’à la boutique poussiéreuse de Chico le coiffeur où le vieux transistor joue sans relâche des airs de tango. Ainsi va la vie dans ce petit village du Chili, paisiblement. Pourtant, toutes les nuits, la boucherie devient le théâtre de drôles de rencontres : il y est question de révolution, de terreur et de massacres, il y est question de rébellion… Tom, lui, est à mille lieux de tout cela, Tom a un secret…

 

Énorme coup de coeur ! Ce roman est le premier de l’auteur, né au Chili de père chilien et de mère française. C’est en français qu’il a écrit ce texte, les mots y sont ciselés, choisis avec précision, et font mouche à chaque phrase. On se laisse bercer par cette douce musique, on en savoure la poésie, la délicatesse, la naïveté. Pourtant, ce petit roman aux faux airs de conte dénonce de façon très subtile le régime de Pinochet sous lequel a grandi l’auteur et dans lequel évolue sans le percevoir vraiment le petit Tom. Comment ne pas aimer cet enfant ? Son secret est de ceux qui se chuchotent, qui se rêvent et qu’on garde pour soi de peur qu’ils ne s’échappent. Comment oublier ce « coeur pur » qui regarde la nuit ? On lit ce livre un sourire attendri au coin des lèvres et on le referme la larme à l’oeil. Un livre bouleversant que je relirai à coup sûr…!

 

Les avis unanimes de Stéphie, Pimprenelle, Lasardine, Malice, Sylire, Joëlle, Clarabel, Laure, Canel, Clara, Alex, Isa, Ankya, Aifelle, Cynthia

 

Premières phrases : « L’enfant avait un coeur pur et il regardait la nuit. Personne n’aurait su dire s’il était triste, joyeux, ou simplement assoupi. Il était là, posé dans la masse de son petit corps, comme absorbé par le crépuscule. Toujours il sondait le grand noir de l’âme où passent des comètes. Mais il ne savait pas les comètes, il ne savait pas l’âme et ses grandeurs, ses petitesses tout aussi bien, il connaissait seulement l’ombre. Paisible obscurité qui l’enveloppait. Féroces ténèbres qui le mangeaient. Et câline la nuit jamais n’était, ni ne fut. Pourtant ni l’enfant ni sa famille ne se plaignaient : la nuit devait devenir une amie. »

 

Au hasard des pages : « Tom avait donc un secret. Oh, ce n’était pas un formidable secret, un de ces grands mystères insondables et fabuleux qui font tourner les têtes et changent la face du monde. L’enfant ne disposait d’aucun pouvoir magique. Il n’avait aucune influence sur les éléments, l’eau, la terre, le feu, pas plus qu’il ne savait s’élever dans les airs ou changer le plomb en or. Non, il s’agissait d’une toute petite bricole, presque une astuce en somme, une de ces martingales qui font rêver les gamins et dans le coeur leur dessine un avenir un peu meilleur. » (p. 39)

 

Editions Le Livre de Poche (Janvier 2011)

90 p.

Paru précédemment aux éditions La Dragonne (Janvier 2005)

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-la-boucherie-des-amants-gaetano-bolan-73216219.html

19 commentaires sur “La boucherie des amants – Gaétano Bolan

    • C’est marrant, je n’ai jamais tilté sur le titre moi… Et puis ce titre s’explique très bien tu verras ! A ne pas louper !!

    • Et moi je suis ravie d’avoir croisé ici et là de beaux avis qui m’ont donné envie de me procurer ce livre au plus vite ! 😉

    • Connaissant tes goûts, je suis quasi sûre que tu aimeras ce roman, il est magnifique ! Personnellement, le titre ne me fait pas cet effet là, il s’explique tu verras ! Et puis un si beau livre en poche, ça ne se refuse pas ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *