La Fractale des raviolis – Pierre Raufast

FractaleLa Fractale des raviolis est un roman atypique complètement foutraque, du moins en apparence. On commence une histoire, on l’interrompt, on fait connaissance avec d’autres personnages qu’on quitte plus ou moins rapidement, on retrouve le fil de l’histoire, on le perd à nouveau… et c’est un régal !

 

Une multitude d’histoires enchâssées les unes dans les autres, subtilement reliées par un fil ténu et presque imperceptible. Et toues ces histoires s’imbriquent parfaitement, comme les plus parfaites des poupées russes. Le puzzle qui se construit et se déconstruit sous les yeux amusés du lecteur est unique, un kaléidoscope de petites histoires qui seules auraient déjà une saveur toute particulière. C’est dire que le patchwork qui les relie est jubilatoire..!

 

On y trouve une épouse trahie prête à empoisonner son mari avec son plat préféré, des génies méconnus, d’autres qui auraient préféré rester dans l’anonymat, des assassins qui s’ignorent, d’autres qui mettent tranquillement au point leurs plans machiavéliques dans le plus grand secret, des profiteurs et arnaqueurs de tout bord, des psychopathes en devenir, massacreurs de sauterelles ou de rats-taupes à leurs heures perdues…

 

La Fractale des raviolis ressemble à s’y méprendre à une grosse boite de chocolats. On ne sait jamais trop sur quoi on va tomber en déballant le joli papier doré. Parfois on se lèche les babines, parfois on fait la grimace mais quoiqu’il arrive on continue de plonger la main à l’intérieur sans pouvoir s’arrêter.

Addictif, ingénieux, improbable, surprenant, différent… c’est en gros les adjectifs qui me viennent quand j’essaye de définir ce roman. Une chose est sûre, il ne ressemble à rien d’autre. Je l’ai lu avec un sourire idiot sur le visage, admirative de tant d’intelligence. On croque dans ces petites histoires à pleines dents, on laisse fondre sous la langue, on savoure et on en redemande. L’effet « gigogne » est extrêmement bien vu, les transitions toujours subtiles et le final… jubilatoire. Et la boucle est bouclée… et de bien belle façon !

Cher Monsieur Raufast, je reprendrais volontiers une deuxième louche de vos succulents raviolis !

 

Une lecture revigorante que je partage avec Jérôme

 

Les avis de Keisha, Leiloona, l’Irrégulière, Miss Leo, Séverine

Le blog de l’auteur

 

Premières phrases : « Je suis désolé, ma chérie, je l’ai sautée par inadvertance. »

Je comprends qu’un homme puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, pas désœuvrement, par curiosité, par habitude, par excitation, par intérêt, par gourmandise, par nécessité, par charité, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non. Pourtant, ce substantif vint spontanément à l’esprit de Marc, lorsque je le pris sur le fait avec sa maîtresse. »

 

 

Éditions Alma (Août 2014)

264 p.

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-36279-121-5

 

 

 

challengerl2014

 Challenge 5% Rentrée littéraire

chez Hérisson !

26/30

 

27 commentaires sur “La Fractale des raviolis – Pierre Raufast

  1. Je suis tellement contente que tu aies aimé, c’est débile car je n’ai rien à y gagner dans l’histoire, mais ce roman m’est tellement sympathique que j’ai envie que tout le monde le découvre … d’ailleurs mon exemplaire passe de mains amies en mains amies ! :)

    • Ce roman m’est extrêmement sympathique aussi ! Quel plaisir de lire et de découvrir une voix différente ! Je sens qu’il va atterrir sous quelques sapins celui là ! ;-)

  2. Bien vu ! Ce billet me conforte dans mon choix d’ajouter ce titre à ma PAL (encore un…). Il est dans la liste du Comité de Lecteurs de décembre… ça tombe bien ! Merci pour ce billet si alléchant !

  3. Ce roman me faisait très envie, puis j’ai lu que la fin laissait frustrée et sur sa faim avec une pirouette un peu facile… Je vais quand même tenter ma chance face à tant d’enthousiasme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>