La Princesse de l’aube – Sophie Bénastre / Sophie Lebot

la princesse de l'aube

« Elyséa était le pays le plus heureux d’entre tous. Il y régnait joie et bienveillance. Dans le ciel, invariablement clair, scintillait un doux soleil. Sa lumière protectrice permettait aux fruits de s’épanouir. Les potagers et les champs offraient généreusement de quoi nourrir le peuple. Des fleurs chatoyantes ornaient les appartements royaux où s’affairaient les domestiques. Elyséa était gouvernée par le roi Alcménon et la reine Radamenta, tous deux très aimés de leurs sujets. La paix et le bonheur régnaient. »

 

Une princesse à la peau pâle et aux yeux translucides qui irradie d’une douce lumière. Un arrière plan plongé dans l’obscurité où semble régner la tristesse. Quelques lueurs éparses. Tout est là, déjà. Dans cette magnifique couverture qui joue sur le contraste entre clair et obscur. Dans ce très grand format qui magnifie la puissance du texte et la beauté des illustrations. Le plus beau des écrins pour un album bijou qui conjugue à merveille les tonalités du conte et la réalité de notre monde…

 

Dans le royaume d’Elyséa, les hommes vivent heureux sans se soucier des lendemains. Un paradis terrestre sur lequel règnent un roi et une reine attentifs et bienveillants. Mais un matin, la terre se met à gronder et le royaume est englouti dans les profondeurs. Sonné, incrédule, le peuple se réveille au milieu des ruines et des cendres. Passé le temps de l’hébétement, le peuple s’organise et tente de survivre dans ce qu’il surnomme « le Monde d’en Bas », un royaume souterrain fait de galeries et de tunnels abritant désormais les survivants privés de lumière et de chaleur. Le couple royal, rejeté par son peuple qui l’aimait tant, se retire dans l’obscurité…

Quelques mois plus tard, et contre toute attente, nait la princesse Lucia. Blonde et gracile, gaie et lumineuse. Sur elle repose l’espoir de jours meilleurs…

 

Coup de cœur pour ce conte sublime où je retrouve avec bonheur la plume enchanteresse de Sophie Bénastre (Mélodie en sous-sol, La bulle de secrets). L’auteure n’a pas son pareil pour créer sur mesure un monde imaginaire où règnent l’obscurité et la tristesse. Un monde que les hommes ont oublié de préserver et qui se rappelle à eux de la plus cruelles des façons. Dans ce royaume perdu, un frêle éclat traverse petit à petit les interstices, promesse du retour possible de la lumière dans le ciel et le cœur des hommes. Aux crayons, Sophie Lebot déploie tout son talent et nous en met plein les yeux. Sublimées par le format hors-normes de l’album, ses illustrations se déploient et donnent à voir un univers merveilleux où s’affrontent l’obscurité et la lumière. Cages aériennes qui enferment des lueurs vacillantes, parapluies retournés pour récolter l’eau de pluie, vêtements éclatants de finesse… elle met en scène un monde magique et inventif de toute beauté.

 

Poétique, envoûtant et atemporel ♥

 

Le site de Sophie Bénastre

Le site de Sophie Lebot

 [slideshow]

 Éditions De la Martinière jeunesse (Mai 2017)

32 p.

 

Prix : 14,90 €

ISBN : 978-2-7324-7693-3

 

logoalbums2016

14 commentaires sur “La Princesse de l’aube – Sophie Bénastre / Sophie Lebot

  1. J’allais dire que je ne connaissais ni l’auteure, ni l’illustratrice, mais en allant voir leurs sites, je m’aperçois que je viens de gagner 1 album illustré par… Sophie Lebot ! (Poucette)
    Bref. Il à l’air très beau celui-ci, je le note pour la bibli !

  2. Joli ! Je note la référence parce que si vous avez craqué toutes les deux (Framboise et toi) c’est qu’il faut que j’aille voir ça de plus près ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *