L'atelier des miraclesMillie, Mariette, Monsieur Mike… Ces trois là n’ont à priori rien en commun et pourtant…

 

Millie, bouffée de l’intérieur par un passé qu’elle n’arrive pas à digérer, saute de son immeuble en flammes. Miraculeusement indemne, elle simule l’amnésie pour s’inventer une autre vie…

Mariette, femme, mère et prof au bord de la crise de nerfs, pète les plombs et gifle un élève. Pour ne pas éclabousser sa réputation d’homme politique en pleine ascension, son mari la fait interner en hôpital psychiatrique…

Monsieur Mike, roi du bitume, ancien militaire, ex déserteur devenu SDF, se fait tabasser pour une banale histoire de territoire…

 

Trois destins, trois vies lentement brisées, trois existences à reconstruire.

 

Et puis il y a Jean. Jean dont le boulot est de réparer, d’écouter, de comprendre. D’aider à se relever, d’aider à vivre tout simplement… Jean le guérisseur des âmes égarées. Jean le faiseur de miracles, le bon copain, le bon samaritain… A l’Atelier, tout le monde a le droit à une seconde chance.

 

On pourrait craindre un débordement de bons sentiments, une avalanche de clichés sur la solidarité… Il n’en est rien. Dans l’Atelier, tendre la main n’est pas forcément un acte désintéressé… La vie en somme. Refuge providentiel, l’Atelier n’offre finalement qu’un tout petit répit. Il faudra bien se remettre en selle, se refaire confiance, combattre ses vieux démons et démolir enfin ce qui nous pourrit la vie… Comprendre les raisons de la chute pour enfin redresser la tête. Cicatriser ses blessures tenaces et avancer…

J’ai aimé ces personnages cabossés. J’ai aimé entendre leurs voix, les voir évoluer, apprendre, déchanter… Ce roman, je l’ai savouré, doucement… et j’ai aimé ce petit goût amer qui persiste malgré tout après la dernière page tournée. Une bien belle surprise !

 

Les avis de Clara, Sophielit, Mélo, Lucie, Antigone, Géraldine, A propos de livres, Un autre endroit pour lire, La pyrénéenne, Blablablamia, L’ivre de lire, Le petit carré jaune

 

A lire : une interview de l’auteure chez Sophielit

A visiter : le site de l’auteure

 

Premières phrases : « L’odeur âcre, violente, s’insinuait dans chaque espace libre de mon corps, me piquait le nez et la gorge, assaillait mon cerveau englué de sommeil de ses rafales hargneuses. Je refusais de me réveiller. Je voulais dormir jusqu’au bout de la nuit et, tant qu’à faire, jusqu’au bout du week-end. Passer directement du vendredi soir au lundi matin, sans respirer, sans rêver, sans penser, d’une seule traite, d’une seule lutte. »

 

Au hasard des pages : « C’était un atelier d’horlogerie, a-t-il souri. Remettre les pendules à l’heure, réparer la mécanique humaine : c’est un peu notre spécialité, non ? » (p. 86)

 

Éditions JC Lattès (Janvier 2013)

264 p.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-l-atelier-des-miracles-valerie-tong-cuong-117195151.html

Catégories : Littérature française

22 commentaires

Commentaire n°1 posté par clara · 23 avril 2013 à 09h58

j’ai aimé ce qui  livre apporte du baume au coeur mais qui nous montre également les dessous pas toujours très sains du bénévolat !

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h48

    Un excellent moment de lecture… et l’auteure est adorable, ce qui ne gâche rien !

Commentaire n°2 posté par L'Irrégulière · 23 avril 2013 à 10h54

rhhhaaaaaa, j’ai hâte de l’avoir !

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h48

    Tu devrais te régaler !!

Commentaire n°3 posté par jerome · 23 avril 2013 à 13h17

Encore un beau billet^^
Les personnages cabossés semblent à la mode en ce moment. En même temps c’est dans l’air du temps… 

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h48

    J’ai un faible pour les personnages cabossés…, j’avoue ! 😉

Commentaire n°4 posté par sylire · 23 avril 2013 à 13h37

J’avais peur, après voir lu quelques critiques mitigées que ce soit un peu « gnan-gnan » mais tu ne sembles pas du tout avoir cet avis-là.

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h49

    Je n’ai pas trouvé ce livre gnan-gnan, bien au contraire…!

Commentaire n°5 posté par Alex-Mot-à-Mots · 24 avril 2013 à 08h25

Un etrès belle couverture et ton avis me tentent.

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h54

    Certains avis sont mitigés mais j’avoue que je suis totalement conquise !

Commentaire n°6 posté par krol · 24 avril 2013 à 15h06

Décidément, que des critiques qui me donnent envie de le lire…

    Noukette · 7 mai 2013 à 23h57

    Tu sais ce qu’il te reste à faire…!

Commentaire n°7 posté par lucie · 25 avril 2013 à 21h01

comme toi j’ai aimé ce roman qui est loin d’être guimauve, il est plutot langue piquante, tu te souviens de ces bonbons acides ?!

    Noukette · 8 mai 2013 à 00h02

    Si je me souviens…? Mes enfants en mangent encore… et moi aussi ! J’aime bien ta comparaison en tous cas, c’est tout à fait ça !

Commentaire n°8 posté par Herbe Folle · 27 avril 2013 à 13h58

Ce livre à vraiment l’air bien, ça me donne envie de le lire !

Au fait, je t’ai nominée pour les blogs award, qui mettent en avant des blogs. Si tu veux faire suivre le tag, tu peux aller voir sur mon blog 🙂

    Noukette · 8 mai 2013 à 00h06

    Ah oui…? C’est gentil ça, je file voir ça !

Commentaire n°9 posté par Géraldine · 1 mai 2013 à 20h47

J’ai bien aimé les personnages, mais j’attendais beaucoup de ce roman…. et que je n’ai pas trouvé. Je pensais que ce livre serait quelque part plus subtile. La « solution » proposée par l’auteur m’a paru un pu simpliste. Mais néanmoins, ce livre reste agréable et se lit très bien.

    Noukette · 8 mai 2013 à 00h19

    J’ai au contraire trouvée cette solution assez logique finalement… La vie quoi…!

    Noukette · 8 mai 2013 à 00h30

    Je crois qu’on est nombreux dans ce cas, un beau parcours pour ce roman !

Commentaire n°11 posté par Sophie · 21 mai 2013 à 22h39

j’en lis plutôt du bien… C’est noté !

    Noukette · 22 mai 2013 à 00h16

    Tu passeras un bon moment, c’est un roman qui fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *