Les heures silencieuses – Gaëlle Josse

Les heures silencieusesMagdalena. C’est elle la femme de dos sur le tableau. Pendant les rares heures silencieuses que ses journées lui procurent, elle se livre dans son journal intime…

Nous sommes en 1667, à Delft, en Hollande. Magdalena Van Beyeren est la fille de l’administrateur de la Compagnie des Indes orientales. Petite, elle a occupé auprès de lui le rôle du fils que sa femme avait été incapable de lui donner. Très intéressée par les affaires de marine et de négoce de son père, ses rêves étaient alors peuplés d’aventures sur les mers, d’îles lointaines et de rencontres de nouveaux peuples. Son plus grand plaisir, accompagner son père sur le port de Rotterdam pour y voir arriver les navires. Loin d’elle toutes ces affaires de femmes, la couture, la cuisine et les choses de la maison…

 

Mais Magdalena est née fille, à son grand regret. Mariée à dix-neuf ans à Pieter Van Beyeren, alors officier de marine, la jeune Magdalena se retrouve à assister dans l’ombre son époux devenu associé aux affaires de son père. Envolés les rêves d’aventures… Magdalena est une femme, et elle se doit de tenir ce rôle, qu’elle le veuille ou non. Mais Magdalena pense, aime, désire, rêve… Dans son journal, elle se confie, en toute intimité, dévoile une part de son enfance, évoque sa vie d’épouse et de mère. Une vie faite de désirs enfouis car interdits, de rêves inaccessibles, de frustrations, de grandes peines, de secrets aussi…

 

J’ai beaucoup aimé ce court roman. Gaëlle Josse, dont c’était là le premier roman, a su dresser un très beau portrait de femme. Je me suis délectée de son écriture délicate et délicieusement surannée qui fait que l’on a réellement l’impression de lire un journal intime du XVIIe siècle… L’idée de départ de ce roman est d’ailleurs superbe : faire parler le personnage d’un tableau. Gaëlle Josse, en imaginant la vie de cette femme dont on ne voit pas le visage, s’en empare pour construire un merveilleux petit roman, délicat et très féminin. Une réussite !

 

les-heures-silencieuses-gaelle-josse-premier-roman_2_607639.jpg

« Intérieur avec une dame au virginal » de Emmanuel de Witte,

contemporain de Vermeer.

 

Les avis de Clara, Sylire, Jostein, George, Mango, Chiffonnette, Lucie, Argali, Mrs Peppys, Géraldine, Natiora, Hélène, Théoma, EstelleCalim, Anne, Manu, Fransoaz, Noann

 

Morceaux choisis

 

« Il me semble nécessaire d’éprouver de véritables sentiments pour celui ou celle, dont on va partager l’existence. Au fil des ans, et des tracas de la vie domestique, le risque est grand de les voir s’amincir, puis disparaître. Nos mains ne retiennent ni le sable ni l’eau, il en est ainsi de nos coeurs, s’ils n’ont été un jour comblés de plus d’amour qu’ils ne semblent pouvoir en contenir. »

 

« Les hommes ignorent le plus souvent ce qui se passe dans nos coeurs et dans nos corps ; ils comprennent mal qu’une mère aime sans raisonner, et toujours se tracasse de demain. »

 

« Avec le temps, ce sont nos joies d’enfant que nous convoquons le plus facilement avec nos souvenirs, elles nous accompagnent avec une rare fidélité. Retrouver ce que nous avons éprouvé dans ces moments demeure une source de félicité que nul ne pourra nous ravir. Le cours de nos vies est semé de pierres qui nous font trébucher, et de certitudes qui s’amenuisent. Nous ne possédons que l’amour qui nous a été donné et jamais repris. »

 

Éditions J’ai Lu (Mars 2012)

88 p.

Première parution aux éditions Autrement (Janvier 2011)

 

 

Defi-Premier RomanNouvelle lecture pour le challenge de Anne !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-les-heures-silencieuses-gaelle-josse-116186310.html

20 commentaires sur “Les heures silencieuses – Gaëlle Josse

    • Oui, j’ai vu ça ! Le deuxime vient de sortir en poche en plus, je vais pouvoir poursuivre très vite cette jolie découverte !

    • Je suis à la ramasse avec mes liens de challenges, j’en ai peut-être d’autres pour toi d’ailleurs, je vais chercher ça ! Un super roman en tous cas, j’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *