Moi-et-toi.JPG

 

 

Dès les premières pages, j’ai été séduite par cet enfant étrange qui vit dans un mensonge permanent…

 

A 14 ans, Lorenzo est un adolescent qui ne rentre pas dans le moule, au grand dam de ses parents. Petit, il préférait jouer seul enfermé dans sa chambre. A l’école primaire, il pouvait fait preuve d’un comportement agressif et violent si on ne le laissait pas tranquille. Le professeur Masburger diagnostiquera chez lui un « dysfonctionnement narcissique » qui l’empêche d’éprouver une quelconque empathie pour ses congénères… Lorenzo a « l’ego grandiose »…

Alors Lorenzo décide de mentir histoire de ne pas faire de vagues, histoire de paraître « normal ». Pour se fondre dans la masse. Pour que ses parents lui fichent la paix. Quitte à prétendre avoir des tas d’amis alors qu’il préfère se réfugier chez sa grand-mère Laura. Avoir des amis, c’est important pour ses parents. Lorenzo lui n’aspire qu’à une chose : la tranquillité. Et pour être tranquille, la solution est toute trouvée : imiter les autres, se mettre au foot, vanner les filles, devenir populaire… Derrière cette carapace, il est à l’abri, au moins pour un temps.

 

Un jour, en rentrant du collège, Lorenzo lâche une bombe : Alessia, la plus belle fille du lycée, l’a invité à passer une semaine au ski dans le chalet de ses parents. Sa mère en pleure de joie enfermée dans la salle de bain. Un énorme mensonge sur lequel Lorenzo ne peut plus revenir. Un bobard incroyable qui lui permettra de se retrouver enfin seul, planqué dans la cave de ses parents. Matelas, boites de conserve, Coca, quelques comics et trois romans de Stephen King, Lorenzo a pensé à tout. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est de voir débarquer sa demi-soeur Olivia avec qui il n’a aucun contact. Paumée, à la dérive, elle cherche elle aussi un refuge…

 

Moi et toi est un bijou de finesse. Un livre qui ne manquera pas de parler à l’adolescent qui sommeille en chacun de nous et qui rappelle cruellement ce que peut être la douleur de ce passage vers l’âge adulte. La « rencontre » entre Lorenzo et sa soeur est celle de deux inadaptés, de deux êtres fragiles qui peinent dans leur rapport aux autres. Et elle est de toute beauté…

Ne comptez pas sur moi pour vous raconter ce qui se passera dans cette cave… Sachez seulement que Lorenzo et Olivia s’en trouveront changés à jamais… et peut-être « sauvés »… Un bel hymne à la vie.

 

Un grand merci à Christelle et aux éditions Robert Laffont pour cette belle découverte !

 

L’avis d’Asphodèle

 

Premières phrases : « Le mimétisme batésien se produit lorsqu’une espèce animale inoffensive exploite sa ressemblance avec une espèce nocive ou venimeuse qui vit sur le même territoire, allant jusqu’à imiter ses motifs, couleurs et comportements. De cette façon, aux yeux des prédateurs, l’espèce imitatrice est associée à l’espèce dangereuse, ce qui augmente ses chances de survie. »

 

Au hasard des pages : « Quelque part sous les tropiques vit une mouche qui imite les guêpes. Elle a quatre ailes comme toutes celles de son espèce, mais elle les pose l’une sur l’autre, du coup on dirait qu’elle n’en a que deux. Elle a un abdomen rayé jaune et noir, des antennes et des yeux saillants et elle a même un faux dard. Elle ne fait rien, elle est gentille. Mais, déguisée en guêpe, les oiseaux, les lézards et même les hommes la craignent. Elle peut entrer tranquillement dans les essaims de guêpes, l’un des endroits les plus dangereux et surveillés du monde, et personne ne la reconnaît. Je m’étais trompé sur toute la ligne. Voilà ce que je devais faire. Imiter les plus dangereux. » (p. 43-44)

 

Éditions Robert Laffont (23 août 2012)

162 p.

 

  Et c’est reparti pour le challenge 1% rentrée littéraire !

Challenge 1% littéraire 20121/7

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-moi-et-toi-niccolo-ammaniti-109316769.html

Catégories : Littérature étrangère

38 commentaires

Commentaire n°1 posté par jerome · 23 août 2012 à 09h14

Et voila, à peine commencée, ma liste pour la rentrée littéraire est déjà en train de grossir de façon insupportable. Il faut pas me tenter avec des billet pareils, tu sais bien que je n’ai pas besoin de grand chose pour craquer^^

    Noukette · 24 août 2012 à 00h03

    Oui, bon, hein… En matière de tentations, je te retourne le compliment ! ;-))

Commentaire n°2 posté par L'irrégulière · 23 août 2012 à 09h44

haaaan, effectivement, ça a l’air bien !

    Noukette · 24 août 2012 à 00h03

    Ca pourrait tout à fait te plaire ! 😉

Commentaire n°3 posté par yoshi73 · 23 août 2012 à 10h32

Encore un titre à ajouter à une liste qui va finir par être très, très longue!

    Noukette · 24 août 2012 à 00h04

    Oh oui, la liste va être trèèèèèèèèèèès longue ! 😉 Celui ci a vraiment un petit quelque chose !

Commentaire n°4 posté par MyaRosa · 23 août 2012 à 10h49

Je regardais justement les parutions de cet éditeur il y a moins d’une heure et pour être honnête, je n’avais pas lu le synopsis car la couverture ne m’attirait pas du tout. Oui, je sais, c’est bête. En tout cas, tu m’as fait changer d’avis. C’est un roman que je lirai à coup sûr. Merci pour la découverte.

    Noukette · 24 août 2012 à 00h05

    Je suis bien d’accord, la couverture n’est pas une réussite, et à mon avis et ne rend pas justice à ce petit bijou !

Commentaire n°5 posté par lasardine · 23 août 2012 à 11h17

je le veux je le veux je le veux!!!!

je le note!!!!!

    Noukette · 24 août 2012 à 00h07

    Ouh la la ! Quel enthousiasme ! C’est un joli roman tu verras, pas très gai mais il vaut le détour !

Commentaire n°6 posté par Manu · 23 août 2012 à 11h20

Pourrait me plaire ça. J’avais déjà noté cet auteur. 

    Noukette · 24 août 2012 à 00h07

    Pour ma part, je le découvre… Il a une sensiblité et une plume qui me parlent…!

Commentaire n°7 posté par Valérie · 23 août 2012 à 12h10

J’ai aimé mais sans plus. 

    Noukette · 24 août 2012 à 00h08

    Bon, j’attendrais ton billet d’octobre pour en comprendre la raison alors ! 😉

Commentaire n°8 posté par Anne · 23 août 2012 à 13h38

Si je le trouve à la bibli, je me laisserai sans doute tenter !

    Noukette · 24 août 2012 à 00h09

    C’est une belle découverte de cette rentrée !

Commentaire n°9 posté par saxaoul · 23 août 2012 à 14h04

Comment ne pas le noter après un tel billet ????

    Noukette · 24 août 2012 à 00h09

    Je trouve que ce petit roman sort du lot en tous cas, il mérite qu’on s’y attarde !

Commentaire n°10 posté par cartonsdemma · 23 août 2012 à 15h44

Je note aussi, le sujet me tente (et me rappelle aussi certains jours où j’avais très envie de rester seule!!)

    Noukette · 24 août 2012 à 00h10

    C’est un très joli roman sur l’adolescence et l’envie (le besoin) de solitude…

Commentaire n°11 posté par fanny · 23 août 2012 à 16h02

Je note, ca me tente bien..snif on ne pourra plus se faire des ptits messages avec des livres ds nos casiers…

    Noukette · 24 août 2012 à 00h10

    Oh mince… m’en parle pas… 🙁

Commentaire n°12 posté par Marion · 23 août 2012 à 17h50

Wah je veux le lire!!!!!! 

    Noukette · 24 août 2012 à 00h12

    Ce n’est pas moi qui vais t’en empêcher ! 😉

Commentaire n°13 posté par kathel · 23 août 2012 à 18h04

Très tentant, ce jeune homme m’est tout à fait sympathique ! 

    Noukette · 24 août 2012 à 00h12

    Il m’a été sympathique dès les premières pages…! 😉

Commentaire n°14 posté par stephanie plaisir de lire · 23 août 2012 à 19h25

tu m’interresses avec ton billet  je le note, merci

    Noukette · 24 août 2012 à 00h15

    De rien…! Tant de belles lectures à découvrir avec cette rentrée !;-)

Commentaire n°15 posté par Mélopée · 23 août 2012 à 19h52

Avec un avis pareil et au vu du résumé, je le note ! Merci de la découverte !

    Noukette · 24 août 2012 à 00h15

    C’est une belle surprise !

Commentaire n°16 posté par Asphodèle · 23 août 2012 à 23h38

Très beau billet Noukette, c’est frôle nous avons choisi le mêm passage sur la guêpe !! Il faut dire que ça le définit tout à fait ! J’espère que ceux à venir seront d’une facture aussi agréable !!! 🙂

    Noukette · 24 août 2012 à 00h19

    Oui, ce passage est assez emblématique ! Je découvre cet auteur avec ce roman, j’ai bien envie de réitérer l’expérience ! J’ai aimé sa sensibilité…

Commentaire n°17 posté par blueverbena · 24 août 2012 à 17h25

Suis dans la même veine avec la trilogie Linnea de Mazettti ;)Ta lecture m’a l’air pas mal du tout!

    Noukette · 25 août 2012 à 15h58

    Oui, c’est un petit roman très étonnant… J’attends ton avis sur Mazetti, j’ai lu des avis très variés sur cette fameuse trilogie…!

Commentaire n°18 posté par Cajou · 28 août 2012 à 21h24

Je t’avais fait confiance avec « Enola Games » et j’avais ressenti tellement d’émotions durant cette lecture que je te fais à nouveau confiance pour celui-ci. Je l’ai reçu aujourd’hui et j’ai hâte de le lire ^^

Bisous et merci pour la découverte,

Cajou

    Noukette · 1 septembre 2012 à 23h31

    J’espère qu’il te plaira… Mais difficile d’égaler Enola game en terme de coup de coeur, ce n’est pas du tout le même registre même si les deux paumés sont « enfermés » dans cette cave…

Commentaire n°19 posté par Leiloona · 31 août 2012 à 11h33

Je découvre ton avis, désolée je n’ai pas mis de lien car j’ai écrit mon billet très tôt, et je l’ai programmé puisque je partais en vacances. J’ajoute ton lien, il contrebalancera mon avis mitigé. 

    Noukette · 1 septembre 2012 à 23h45

    J’ai trouvé ce roman vraiment original, et ce jeune homme m’est extrèmement sympathique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *