Première personne du singulier – Patrice Franceschi

première perzsonneJ’ai tout aimé dans ce recueil de nouvelles… La beauté de la langue, la puissance des histoires, la force des personnages, les choix tragiques auxquels ils sont confrontés, ces décisions qu’ils sont forcés de prendre et qui changent leur vie à jamais…

 

Je lis trop peu de nouvelles. C’est pourtant un genre que j’affectionne tout particulièrement tant je trouve l’exercice difficile. Patrice Franceschi n’a pas obtenu le Prix Goncourt de la nouvelle pour rien. Il réalise avec ces quatre nouvelles un véritable exercice d’équilibriste. Tout y est savamment dosé. L’émotion, la tension, le tragique et le drame. Dès les premières lignes, le lecteur est pris au piège de ce style que j’ai trouvé particulièrement beau. Un style qui n’est pas sans rappeler la puissance d’un Melville ou d’un Stevenson, rien que ça…

 

Il est ici question de choix. Ceux qui s’imposent à nous et nous changent à jamais. Ceux qui brisent une existence, obligent aux plus horribles des sacrifices et laissent une marque au fer rouge. Ces dilemmes cornéliens qui nous mettent face à nous-mêmes. Ces décisions désespérées qui signent toujours la fin de quelque chose…

Flaherty le vieux marin obligé de faire le plus difficile des choix pour sauver son équipage de la tempête, le sous-lieutenant Vernaud amoureux fou des mots de Victor Hugo qui refusera jusqu’au bout de capituler face à l’ennemi, Wells l’idéaliste hanté par une injustice jusqu’ici restée impunie, Madeleine et Pierre-Joseph et leur choix impossible sur ce quai de gare qui mène vers l’horreur absolue… Tous sont confrontés aux choix les plus douloureux qui soient. Et ils sont seuls à les affronter …

 

Tragique et lumineux. Ces nouvelles sont des petits bijoux. Elles restent longtemps en mémoire et se dégustent tant la langue est belle, les descriptions sublimes et les personnages incarnés. Le plaisir de lecture en est décuplé. Chapeau monsieur Franceschi, c’est de la belle ouvrage !

 

Les avis de Krol, Luocine, Nicole

 

Éditions Points (Avril 2016)

161 p.

Première parution en grand format aux éditions Points en Janvier 2015

 

Prix : 5,90 €

ISBN : 978-2-7578-5927-8

13 commentaires sur “Première personne du singulier – Patrice Franceschi

  1. Comme toi, je lis trop peu de nouvelles… comme de nombreux français. C’est une particularité hexagonale. Je ne sais pas à quoi cela tient ? Enfin, je note ce titre qui me semble bien prometteur !

  2. Tu lis trop peu de nouvelles, c’est clair ! Tu sais, Pollock en a écrit d’excellentes et qu’elles sont sorties en poche. Je dis ça, je dis rien…

  3. c’est Krol qui m’a donné envie et comme il m’arrive de lire à haute voix pour des dames très âgées , j’ai eu un franc succès avec la première nouvelle, nous avons eu la larme à l’œil et ce n’est pas facile dans ce cas là de continuer sa lecture à haute voix . Mais c’est bon d’éprouver des sentiments aussi forts grâce au talent d’un écrivain.

  4. Tout comme toi, les nouvelles sont un format littéraire qui me plaît bien mais que je ne prends que trop rarement le temps de m’y plonger. Ta critique m’incite à me prendre en main pour partir à la découverte de cet ouvrage. Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *