Profanes1.jpgOuvrir Profanes et se sentir bien. Lire les premières lignes et savoir que ça y est, on est chez nous, « à la maison »… Tourner les pages lentement, s’imprégner des mots, accueillir la musique, comprendre à demi-mots, se faire du bien… Une fois de plus, la magie a opéré…

 

« J’ai besoin d’autres être humains, comme moi, doutant, s’égarant, pour m’approcher de ce que c’est que la vie. Parce que je suis vieux. Les religions ne m’intéressent pas. Ceux qui sont sûrs d’un dieu ou de l’absence d’un dieu ne me sont d’aucune aide. J’ai besoin de confronter mon doute à d’autres, issus d’autres vies, d’autres coeurs. J’ai besoin de frotter mon âme à d’autres âmes aussi imparfaites et trébuchantes que la mienne. Je ne cherche à être sûr mais je veux trouver la forme juste de mon doute. Simplement cela. Humblement. Je ne suis pas un grand philosophe. Je ne cherche rien pour les autres. Juste une façon de rester vivant. Ma façon. »

 

Profanes est l’histoire d’un homme. Un homme qui a choisi de croire en l’homme plutôt qu’en Dieu. Un homme qui a choisi de confier sa vie à quatre inconnus choisis avec soin… A 90 ans, Octave Lassalle n’a plus grand chose à perdre, sa vie, maintenant, est derrière lui. Lui restent les souvenirs des actes manqués, les regrets et une immense douleur qui ne cicatrise pas. Marc, Hélène, Yolande, Béatrice, ces quatre là ne se connaissent pas, ne feront que se croiser à l’intérieur de la grande maison où ils viendront à tour de rôle s’occuper du vieil homme. Quatre personnalités différentes, quatre destins cabossés, quatre intimités que l’on découvre au fil des pages… Entre eux se tisse un lien qui ne dit pas son nom, une certaine connivence, une étrange complicité. Entre eux et Octave, une délicate osmose faite de silences, quelques mots échangés, si peu en fait… Entre ces cinq personnes, un fil tendu vers la vie, vers la guérison, qui sait…? Et trouver la paix… enfin…

 

« Les mots de l’amour il faudrait se contenter de les dire au-dessus de l’eau qui coule, dans le vent au bord de la mer. Qu’ils soient portés loin. L’amour, on ne devrait jamais l’enfermer, ni dans les bouches, ni dans les coeurs. C’est trop vaste. »

 

Difficile de résumer un tel livre… Profanes est un roman que l’on reçoit avec son coeur, son vécu, avec sa part la plus intime, la plus secrète. On y entre sur la pointe des pieds, doucement, délicatement… Et comme à chaque fois, avec une incroyable justesse et une belle simplicité, Jeanne Benameur trouve les mots pour parler à chacun de nous…

Je n’en reviens toujours pas. Comment parvient-elle à chaque fois à me toucher si profondément…? L’écriture, aérienne, poétique, est de toute beauté, elle va à l’essentiel, sans s’embarrasser de fioritures inutiles. Elle révèle. Elle emporte. Elle soulage. Elle imprègne. Elle met au monde… Un livre cadeau à lire et à relire…

 

Les avis de Géraldine, Clara, Nadael, Jostein, Un autre endroit pour lire

 

Premières phrases : « Ils sont là, derrière la porte. Il ne faut pas que je rate mon entrée. Maintenant que je les ai trouvés, tous les quatre, que je les ai rassemblés, il va falloir que je les réunisse. Réunir, ce n’est pas juste faire asseoir des gens dans la même pièce, un jour. C’est plus subtil. Il faut qu’entre eux se tisse quelque chose de fort. Autour de moi, mais en dehors de moi. »

 

Au hasard des pages : « Rien ne remplace le vivant. Il faut bien accepter qu’il n’y a rien. A l’intérieur de lui, une terre arasée. Il a besoin de poésie, c’est tout. Il a besoin à nouveau du calme des haïkus. Tout ce blanc entre les mots, tout ce vide qu’on ne comblera jamais. Et puis un mot, un seul, et le monde qui bat, fragile, éphémère, tenu par un seul mot. Ca, c’est quelque chose. Il y croit encore, allez savoir pourquoi. On a beau être un profane, la foi, elle va se loger où elle peut. Pourquoi pas dans les mots ? » (p. 122)

 

Éditions Actes Sud (Janvier 2013)

240 p.

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-profanes-jeanne-benameur-114542866.html

Catégories : Littérature française

59 commentaires

Commentaire n°1 posté par Mango · 21 janvier 2013 à 16h31

Je n’ai lu que de bonnes critiques comme la tienne sur ce livre. Je le mets à mon programme par conséquent.

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h38

    Je ne suis pas objective avec Benameur…!

Commentaire n°2 posté par Marion · 21 janvier 2013 à 17h54

Comme j’ai hâte de le découvrir (je vais craquer à une fête du livre à laquelle Jeanne Benameur participe!)

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h38

    Quelle chance tu as de la rencontrer, c’est une femme formidable !

Commentaire n°3 posté par Violette · 21 janvier 2013 à 18h07

tu en parles très très bien, je ne peux que m’incliner… et l’acheter! 🙂

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h39

    J’espère que tu seras aussi conquise que moi…!

Commentaire n°4 posté par Jack · 21 janvier 2013 à 18h08

Dieu que ce livre me parle…Dieu qu’elle est furieuse mon envie de le lire à la lecture de votre joli billet…enfin « Dieu » n’est pas ici le terme approprié…plutôt merci Jeanne Benameur…

Amicalement…

Jack

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h39

    Oui…. Un grand merci à Jeanne Benameur pour ce grand texte…!

Commentaire n°5 posté par Nadael · 21 janvier 2013 à 19h04

Oh oui ce livre est magnifique.

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h40

    Somptueux !!

Commentaire n°6 posté par saxaoul · 21 janvier 2013 à 20h05

Comment ne pas avoir envie de lire ce livre après un tel billet ?

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h40

    Je ne sais pas si je lui rends justice mais je suis une fois de plus conquise….!

Commentaire n°7 posté par sylire · 21 janvier 2013 à 20h24

Il fait l’unanimité ! J’adore aussi Jeanne Benameur et j’ai bien l’intention d’acheter celui-ci !

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h41

    Un sans faute pour ce beau roman jusqu’à présent… et il le mérite !

Commentaire n°8 posté par faurelix · 21 janvier 2013 à 20h35

J’ai les demeurées dans ma PAL depuis tellement d’années que je ne sais même plus combien exactement. Et puis, depuis quelques mois, à voir fleurir des avis positifs sur Benameur, et bien, ça commence à me titiller… La curiosité, l’envie reviennent. Merci pour ce billet, tu vas faire ressusciter un de mes livres endormis:)

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h41

    Tu fais bien de ressusciter Les demeurées… C’est un livre de toute beauté !!

Commentaire n°9 posté par gambadou · 21 janvier 2013 à 21h42

Bon, je craque, je me l’achète cette semaine !

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h42

    Chouette !! Tu ne le regretteras pas !!

Commentaire n°10 posté par OliV · 21 janvier 2013 à 22h18

Ah, merci ! Je cherchais un roman à offrir, peut-être est-ce celui-ci !

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h42

    En tous cas, j’ai reçu ce roman comme un cadeau…!

Commentaire n°11 posté par sarah · 21 janvier 2013 à 23h16

Je n’ai lu que Les Demeurées, qui ne m’avait pas laissée un souvenir impérissable… j’avoue!

Mais tu donnes vraiment envie de découvrir celui-ci!

    Noukette · 21 janvier 2013 à 23h43

    Il ya tellement de pépites é découvrir chez cette auteure…!

Commentaire n°12 posté par Aifelle · 22 janvier 2013 à 06h28

Tous les jours il y en a au moins une qui vient nous titiller avec ce livre là … terrible. Comment résister, malgré la PAL qui me tombe dessus

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h09

    J’espère bien qu’il y aura de plus en plus de billets sur ce livre-pépite !!

Commentaire n°13 posté par Hélène · 22 janvier 2013 à 08h55

ô honte, je crosi n’avoir jamais ouvert un livre de cette auteure… A toutes vous entendre, c’est un erreur à réparer très rapidement… Néanmoins quand j’ai dit à ma libraire que je ne lisais que des avis enthousiastes sur ce livre elle m’a dit ‘ouais bof’… Si je ne devais en lire qu’un lequel me conseillerais-tu ?

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h12

    Il y en a tellement… Les demeurées, Les reliques, Les mains libres, Les insurrections singulières… Tu as l’embarras du choix !

Commentaire n°14 posté par jerome · 22 janvier 2013 à 17h04

C’est un vrai plaisir de lire ton avis sur un livre de Benameur. Comment résister après un billet pareil ?

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h12

    Il ne faut PAS résister voyons…! 😉

Commentaire n°15 posté par Alex-Mot-à-Mots · 23 janvier 2013 à 14h15

Une auteure dont j’aime la plume. Je note ce titre, bien sûr.

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h16

    Tu fais bien…!

Commentaire n°16 posté par ptsdesuspension · 23 janvier 2013 à 21h02

L’extrait me plaît !

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h21

    J’ai eu beaucoup de mal à choisir je dois dire…!

Commentaire n°17 posté par Lilibook · 23 janvier 2013 à 22h17

ça a l’air d’être une lecture superbe et intense. Je n’ai jamais rien lu de l’auteur.

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h21

    Oui, lire Benameur c’est vraiment une expérience à part… Tu devrais tenter…!

Commentaire n°18 posté par Aifelle · 24 janvier 2013 à 06h54

As-tu vu qu’elle serait à la Grande Librairie la semaine prochaine ?

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h22

    Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!

Commentaire n°19 posté par clara · 24 janvier 2013 à 12h01

Pour moi, le plus beau  roman de cette  rentrée de janvier ! 

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h22

    Je suis bien d’accord avec toi… mais je ne suis pas objective, je suis totalement accro ! 😉

Commentaire n°20 posté par Océane · 24 janvier 2013 à 12h04

Comme tu en parles <3 c’est joli et ça donne envie 🙂

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h23

    Merci… c’est le plus beau compliment qu’on pouvait me faire…!

Commentaire n°21 posté par Fransoaz · 24 janvier 2013 à 16h58

« J’ai besoin d’autres êtres humains comme moi, doutant, s’égarant… » Dans les insurrections singulières, déjà, le héros exprimait le besoin de se confonter au doutes des autres pour pouvoir avancer. Je partagerai assez cette façon de voir les choses et  je vais plus volontiers vers ceux qui cherchent que vers ceux qui ont déjà trouvé. Puisque la lecture de Profanes est un cadeau je vais aussi me l’offrir.

Merci pour ton bel article.

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h24

    Merci à toi de ton joli commentaire… Je suis ravie d’avoir donné envie…! 😉

Commentaire n°22 posté par l'or des chambres · 24 janvier 2013 à 17h05

Moi aussi je me sens « à la maison » dans un livre de Jeanne Benameur (très jolie ta définition de ton affinité avec son écriture, c’est tout à fait comme ça que je le ressens) Pas envie de le lire trop vite, histoire de le garder encore un peu « au chaud » !!

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h26

    J’ai fais pareil avec quelques autres livres que je me garde « au chaud »… On a toujours besoin d’un petit Benameur pas loin en cas de déprime…! 😉 Hâte de lire ton avis en tous cas !

Commentaire n°23 posté par lasardine · 24 janvier 2013 à 17h17

rho! vivement que j’en ai fini avec ce p**** de déménagement que je puisse m’y mettre!

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h27

    Tu as plein de Benameur qui t’attendent, veinarde ! 😉

Commentaire n°24 posté par Géraldine · 26 janvier 2013 à 00h04

Bravo m’dame, très beau billet digne du roman ! Effectivement, difficile de parler d’un tel roman car l’écritur et le contenu s’apprécie différemment, comme tu le dis, en fonction du vécu.

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h29

    C’est toujours difficile d’écrire des billets sur des romans qui nous touchent autant !

Commentaire n°25 posté par Delphine · 26 janvier 2013 à 17h00

Après l’avoir découvert avec Les insurrections singulières, je viens de me faire happer par ce livre si beau, si touchant. Tu en parles très bien !

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h31

    Merci ! Benameur est une de mes révélations de lectrice ! J’aime tout !

Commentaire n°26 posté par cartonsdemma · 27 janvier 2013 à 17h51

Ca y est, tu l’as lu, et je vois que tu es conquise, nous voilà obligés de noter ce titre à lire de toute urgence!!!

    Noukette · 28 janvier 2013 à 22h33

    Oui, oui, oui !!!!!! A lire d’urgence !!

Commentaire n°27 posté par yueyin · 1 février 2013 à 18h31

très tentant 🙂

    Noukette · 3 février 2013 à 23h11

    N’est-ce pas…? 😉

Commentaire n°28 posté par Un autre endroit · 9 février 2013 à 10h54

Oh oui ! Quel roman !

    Noukette · 12 février 2013 à 23h40

    N’est-ce pas ? Une merveille !

templeuve · 17 janvier 2014 à 11h08

Quelle justesse dans tes mots pour parler de ce livre ! Tu as raison, il est à lire et surtout à relire, je le referme pour la première fois sachant déjà que ce ne sera pas la dernière…

    Noukette · 23 janvier 2014 à 13h56

    C’est un peu l’effet que me fait chaque roman de Jeanne Benameur…!

Profanes - Jeanne Benameur · 23 octobre 2015 à 06h11

[…] en parle, Violette a trouvé ça trop lourd, Noukette a […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *