Les mille et une vies de Sarah Bernhardt… J’ai toujours aimé découvrir les icônes de l’Histoire par le biais de biographies romancées. Des destins atypiques, des portraits de femmes fortes souvent en avance sur leur époque, des femmes prêtes à prendre tous les risques pour vivre leur vie rêvée, en dépit des conventions, des carcans sociaux et bien souvent des hommes…

Sarah Bernhardt est évidemment de cette trempe. Indomptable, déraisonnable, entêtée, passionnée et d’une incroyable modernité, elle a tout du personnage romanesque par excellence.

Il vaut mieux mourir en plein combat que de s’éteindre avec les regrets d’une vie manquée !

Près de 200 pages pour retracer le destin de celle qui s’est toujours plu à bousculer les traditions, quitte à déranger. Flamboyante, excessive, impulsive, ambitieuse, généreuse, entière, féministe…  Surnommée « La Divine » par la presse ou « La voix d’or » par Victor Hugo qui en fera une de ses interprètes fétiches, consacrée « monstre sacré » par Jean Cocteau, Sarah Bernhardt est sans conteste une des plus grandes légendes de la tragédie française du XIXe siècle.

Aaah l’amour… un coup d’œil, un coup de reins et un coup d’éponge ! Je suis trop éprise de liberté pour me priver d’une indépendance si chèrement gagnée !

Eddy Simon et Marie Avril choisissent de débuter leur biographie en 1871, en plein conflit contre la Prusse, quand Sarah joue les infirmières auprès des blessés dans un théâtre de l’Odéon transformé en hôpital. Une biographie construite en plusieurs actes pour mettre en lumière les instants importants de sa carrière transformant l’icône en légende vivante. Une biographie qui fourmille d’anecdotes, de dialogues savoureux, d’instants cocasses ou plus dramatiques qui dressent un portrait tout en nuances d’une femme qui aura clairement marqué son époque. Des rencontres providentielles, des coups de sang, des portes claquées, des amours plurielles, des tournées internationales… mais aussi beaucoup de zones d’ombre et un sentiment de survol parfois sur des évènements, des engagements ou des amitiés que j’aurais aimé voir davantage développés.

Le dessin, lui, est impeccable. Expressif, libre, pluriel, il explore la personnalité atypique de Sarah Bernhardt tout en rendant hommage aux sublimes affiches de Mucha dans de magnifiques en-têtes de chapitres ou des illustrations pleine page. Un bel album pour un très beau portrait de femme !

J’ai voué mon histoire à confier au monde les vibrations de mon âme… les battements de mon cœur… les larmes de mes yeux… Je ne suis pas encore au bout du chemin ! Chacun de mes pas me rapproche de mon idéal. Je suis la prêtresse d’une vie passionnée et exaltée. Une vie parfois excessive et empreinte de douleur, mais jamais hors du temps. Le souffle de ce destin flamboyant a choisi, pour l’honorer, une femme. Comme une flamme éternelle de la poésie… quand même !

Éditions Futuropolis (Février 2020)

176 p.

 

Prix : 22,00 €

ISBN : 978-2-7548-2316-6

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

        

                       Stephie                                           Karine                                         Bidib

 

        

                      Antigone                                        Enna                                        Amandine

 

        

                      Nathalie                                         Fanny                                         Eimelle

 

          

                        Jérôme                                     Pativore                                     Moka       

 

           

                        Azi Lis                                           Hilde                                          Mylène

 

           

                         Sabine                                          Caro                                           Blandine

 

Cristie


15 commentaires

eimelle · 12 février 2020 à 07h28

Alors celui-là forcément, il me le faut! J’ai lu plusieurs biographies de Sarah, mais cette version a tout pour me plaire! Merci pour l’idée!

Blandine · 12 février 2020 à 08h51

La couverture est superbe et je suis bien tentée par ce que tu en dis (malgré le bémol), d’autant que je ne connais pas grand chose à sa vie…

Bidib · 12 février 2020 à 09h04

je note ! j’aime beaucoup ce personnages, mais je n’ai encore jamais lu de biographies parlant d’elle. PS : peux-tu utiliser mon pseudo pour les liens stp 😉 J’aime autant que mon identité secrète reste secrète 😂

Fanny · 12 février 2020 à 11h56

A compléter avec une biographie plus exhaustive alors. Les dessins sont sublimes!

Amandine · 12 février 2020 à 12h38

Je le note! J’aime beaucoup les biopics!

gambadou · 12 février 2020 à 12h42

Comme toi j’aime ces BD / romans graphiques qui nous permettent de mieux connaître un personnage. Je note

Caro · 12 février 2020 à 15h20

Intéressante cette biographie en BD, je vais la suggérer en bibliothèque !

Hilde · 12 février 2020 à 18h27

La couverture me plaît beaucoup. Une biographie à découvrir! 🙂

Enna · 12 février 2020 à 19h37

la couverture est belle! Vu tes quelques bémols j’attendrais qu’elle me tombe dessus 😉

Stephie · 13 février 2020 à 08h33

J’ai lu ton billet en diagonale car il est sur ma PAL 🙂

Nathalie · 13 février 2020 à 15h06

Voilà qui devrait me plaire ! Une de plus sur ma loooongue liste d’envies…

Violette · 15 février 2020 à 10h22

Tentée bien sûr! Cette bonne femme me fascine mais je ne connais pas tout d’elle.

Mylene · 15 février 2020 à 10h57

pour ma part je passe mon tour, je ne suis pas tentée du tout par cette biographie 😀

Jerome · 16 février 2020 à 15h33

La couverture est magnifique ! Pour le reste je suis moins emballé, le sujet ne m’attire pas du tout.

dasola · 18 février 2020 à 08h23

Bonjour Noukette, je note cette BD. Je passe de temps en temps devant l’immeuble où vécut Sarah Bernhardt dans le 6ème arrondissement de Paris. C’était une femme fascinante. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *