pyjama« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. »

 

Un drôle de journal intime que cet ouvrage. Sur un sujet douloureux qui fait toutafé froid dans le dos. Et c’est peu de le dire…

Mathias Malzieu est chanteur, compositeur, écrivain… Un touche à tout de talent, tendre, décalé, un brin rock and roll ! Qui fait grand bien dans ce monde de brutes…

« Je suis un drogué du panache. J’ai des cavernes d’Ali Baba plein le crâne, à s’en faire claquer les orbites. Je ne m’ennuie jamais, sauf quand on me ralentit. J’ai dans le cœur un feu d’artifice. Véritable homme-volcan, c’est la lave qui coule dans mon sang. Je cherche le spasme électrique de la surprise. Je ne sais pas vivre autrement. »

 

Oui mais voilà, une maladie du sang lui attaque la moelle osseuse, « une maladie du sang aussi grave que rare. C’est « idiopathique », comme ils disent, on en connait pas la cause. »

Démarre une lutte totale. Mathias devient un vampire. Désormais, il a besoin « du sang des autres pour vivre. » Et, « pour revenir dans le monde des vivants », il lui faudra une greffe de moelle. Traitement lourd, diagnostic incertain… Mathias s’accroche. Entame un combat de chaque instant. Malgré les doutes qui s’installent. Malgré « l’identité qui vacille ». Malgré la vie suspendue à un fil. Malgré « la contrainte, l’attente et le flou »…

Alors, pour tenir bon, pour se sauver, pour résister, pour continuer à espérer et pour se protéger de Dame Oclès, Mathias débute une sorte de carnet de bord de la maladie. Un journal intime d’un genre tout particulier :

« En chambre stérile, dès qu’on rêve un peu, ça pique les yeux. Surtout quand on ne sait ni quand ni comment on en sort. Ma seule possibilité de résister, c’est d’écrire. L’urgence fait pousser des graines de livres en moi. Je les arrose toutes et m’applique à penser que je vais trouver mon haricot magique pour crever le plafond de l’hôpital. »

C’est épatant et terriblement humain. C’est délicat, doux et empreint d’une folle poésie. C’est beau, léger même dans la désespérance, c’est fort, c’est bon, vraiment bon ! C’est un surprenant coup de cœur et depuis cette si jolie lecture, je me suis plongée dans sa musique avec une attention particulière, avec une émotion toute singulière. Merci Mathias Malzieu, je ne vous quitterai plus je crois, vous avez conquis mon cœur 😉

« Puisque je suis prisonnier de mon propre corps, je dois plus que jamais apprendre à m’évader par la pensée. Organiser ma résistance en mobilisant les ressources de l’imagination. Je vais travailler dur au rêve de m’en sortir. Il me faudra une volonté en fer forgé. Un truc de marathonien. Foulée après foulée. Rythme et constance. Trouver l’équilibre entre la rigueur d’un moine et la fantaisie créative. Apprendre à faire le con poétiquement dans le cadre austère du couvre-feu que je dois respecter. Doser l’espoir au jour le jour. Transformer l’obscurité en ciel étoilé. Décrocher la lune tous les matins et aller la remettre en place avant la tombée de la nuit. Un vrai boulot de néo-vampire. »

Et le verdict est tombé ce mercredi à 20h  Tataaaaaaaaaam … Il est l’élu du Grand Prix des Lectrices de ELLE dans la sélection « Essai »… Encore bravo Monsieur Malzieu 😉

GrandPrixdesLectricesElle

Le site : http://www.vampireenpyjama.fr/

Journal d’un vampire en pyjama, Mathias Malzieu, Albin Michel, 2016.


9 commentaires

Mag · 1 juin 2017 à 09h29

Oh il a conquis mon cœur aussi!!! Encore une merveille à se partager donc…un prix mérité c’est certain. Qu’il est doux de voir, une fois encore, que des pires épreuves naissent de très belles choses…

Denise Tintinger · 1 juin 2017 à 09h32

Bonjour,
Tout à fait d’accord avec vous : ce livre est juste génial !!!
Peut-être que c’est parce que je suis atteinte d’une maladie dégénérative que j’ai été sensible à cette histoire…
Le premier livre de Mathias Malzieu que j’ai acheté, c’était « La mécanique du coeur », tout bêtement parce que mon fils aîné s’appelle Mathias et, qu’à l’époque, il écoutait sa musique en boucle… Je suis instantanément tombée sous le charme… Je me suis procuré ses publications suivantes et je n’ai jamais été déçue…
Je vous souhaite de très belles lectures en sa compagnie.
Au plaisir de vous lire.
Culturellement, Denise

Laeti · 1 juin 2017 à 14h57

Oh oui Mathias Malzieu, quel poète! J’ai adore La mécanique du coeur au cinéma, et j’ai le roman à la maison. J’étais aussi fan de Dyonisos 🙂 Il faut que je lise ce roman dont tu parles si bien!!

Jérôme · 1 juin 2017 à 19h45

Tu ne pouvais que l’adorer celui-ça, c’était une évidence. Ravi de te relire très chère <3

Noukette · 1 juin 2017 à 23h48

Je ne lis quasiment d’essai mais je garde une excellent souvenir de la plume de Malzieu…! Un prix mérité c’est certain !

Alex-Mot-à-Mots · 2 juin 2017 à 13h15

J’étais complètement passé à côté de cette lecture.

She reads a book · 2 juin 2017 à 20h13

Et dire que je n’ai toujours pas lu de roman de Malzieu !!!!! Je dois bien être la dernière 😉

Au Fil des Plumes · 3 juin 2017 à 11h12

Jamais lu Malzieu mais tu donnes vraiment envie d’en découvrir plus.

Emma · 21 juin 2017 à 22h54

J’avais adoré La mécanique du coeur, mais là le sujet me fait un peu peur, certainement à tort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *