Une fête foraine s’est installée aux abords de la forêt. Curieux, les animaux observent de loin cette foule d’humains qui se pressent sur les attractions en riant. Quand la nuit tombe, tout ce petit monde rentre chez lui des souvenirs plein la tête. Les grilles se referment, les lumières s’éteignent, le calme revient… La voie est libre. Au creux de la nuit, les animaux de la forêt investissent les lieux en douce…

Une dizaine de paires d’yeux qui brillent dans le noir. Le parc est à eux. Ours, ratons-laveurs, lièvres, porcs-épics, biches, renards… tous se précipitent sur la grande roue, les autos tamponneuses, le train fantôme, le bateau pirate ou le manège de chevaux de bois. Pêche à la ligne et friandises, ours en peluche et sensations fortes, la pleine lune éclaire la folle farandole des animaux en liesse…

Quel bonheur de retrouver la poésie de Mariachiara Di Giorgio qui m’avait enchantée avec Profession crocodile ! Ses aquarelles d’une grande douceur truffées de petits détails savoureux sont un vrai plaisir pour les yeux. Dans cet album sans texte, chaque vignette est une découverte, une fenêtre ouverte sur la joyeuse épopée nocturne de cette sympathique petite troupe d’animaux de la forêt. Singeant des humains plus vrais que nature, la récréation est festive, bruyante et follement régressive. Un album coup de cœur à glisser dans la hotte du père Noël ♥

Éditions Les Fourmis Rouges (Novembre 2020)

32 p.

 

Prix : 15,50 €

ISBN : 978-2-36902-128-5 


4 commentaires

eimelle · 19 novembre 2020 à 17h42

c’est superbe en effet! De quoi faire travailler l’imaginaire!

Violette · 19 novembre 2020 à 17h48

de quoi raviver des souvenirs! Pauvres forains… Merci pour cette jolie découverte !

Bidib · 20 novembre 2020 à 18h08

j’adore les illustration, il a l’air super beau

Jérôme · 21 novembre 2020 à 16h58

Les illustrations sont de vrais tableaux, c’est magnifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *