Entrez dans la danse pour cette nouvelle ronde des livres

avec Hérisson et Liyah !

Aujourd’hui, 2 albums coup de coeur sur le thème du temps.

 

Maitre des horloges

Le roi s’ennuie… Souverain d’un royaume immense, il est triste et désabusé. Un jour, il prend conscience du vide de sa vie et du temps qui passe, la seule pensée de devoir vieillir lui est insupportable. De ce jour, il ordonne qu’on voile tous les miroirs et qu’on arrête les horloges, il refuse même de voir ses enfants car les voir grandir lui est devenu une torture. Désirant coûte que coûte obtenir le secret de l’immortalité, il promet à quiconque le lui révélera son poids en diamants et la réalisation de son souhait le plus cher… La foule se presse pour livrer recettes, potions et autres prétendus secrets au Roi. Mais arrive le dernier jeune homme : il lui révèle que chaque homme sur terre possède sa propre horloge. Seul le Maître des horloges a le pouvoir de les remonter chaque soir pour accorder la grâce d’un jour de plus sur cette terre, s’il en décide autrement, c’est que l’heure de partir a sonné, et l’horloge s’arrête… Le roi en perd le sommeil et tombe peu à peu dans la folie, il faut à tout prix qu’il trouve cet endroit…

Peut-on suspendre la course effrénée du temps ? Le roi se perd à chercher l’impossible, il perd sa vie à essayer d’en différer la fin alors que l’éternité est au coeur même de chaque instant de la vie. Une belle leçon, simple et poétique pour un très bel album que je vous recommande !

 

Le Maître des horloges. Anne Jonas / Arnaud Hug. Milan jeunesse (2003)

 

Le gardien de l'oubliGabriel est très triste d’avoir perdu sa toupie préférée. Quand Anne-Lise, la fille la plus mystérieuse de l’école, lui indique de le suivre à la sortie des cours, Gabriel ne sait pas trop à quoi s’attendre. Elle l’accompagne jusqu’à une maison au fond d’une petite place solitaire gardée par un homme sans âge, élégant et énigmatique : c’est le gardien de l’Oubli. Dans la salle des jouets perdus et oubliés, Gabriel retrouve sa toupie, à son plus grand étonnement. Le gardien de l’Oubli lui apprend qu’il existe également la salle des livres, la salle des horloges et des montres, celle des instruments de musique, celle des vêtements… Il lui ordonne de ne parler à personne de cette visite, ni de ce qu’il a vu à l’intérieur de la maison. Quand Gabriel s’y présente une deuxième fois pour y rechercher la montre de gousset de son grand-père, le gardien de l’Oubli lui fait promettre de ne pas revenir une troisième fois, ce pourrait être dangereux… Mais le lendemain, Anne-Lise ne revient pas à l’école. Quand Gabriel retrouve le petit miroir dont elle ne se séparait jamais, il retourne chez le gardien de l’Oubli pour le placer dans la salle des miroirs avec l’espoir qu’elle viendra l’y chercher…

J’ai un gros faible pour cet album. Le personnage du gardien de l’Oubli est fascinant et énigmatique. Les doubles pages consacrées à la découverte des différentes salles par Gabriel sont saisissantes de détails : tous les objets sont soigneusement rangés selon un ordre mystérieux. La salle des miroirs est très oppressante, le lecteur n’est pas au bout de ses surprises !

 

Le gardien de l’Oubli. Joan Manuel Gisbert / Alfonso Ruano. Syros (1998)

Traduit de l’espagnol

 

Rendez-vous dans 15 jours pour une autre Ronde des Livres !

 

ChallengeAlbums10/24

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-la-ronde-des-livres-3-albums-2-62262715.html

Catégories : Albums

6 commentaires

Commentaire n°1 posté par Irrégulière · 4 décembre 2010 à 13h30

Ils ont l’air aussi magnifique l’un que l’autre…

    Noukette · 8 décembre 2010 à 15h03

    Ils le sont, les histoires sont vraiment très belles aussi !

Commentaire n°2 posté par Liyah · 5 décembre 2010 à 11h00

Deux albums qui ont l’air magnifiques ! Je note !

    Noukette · 8 décembre 2010 à 15h10

    Si tu les as entre les mains, j’espère qu’ils te plairont !

Commentaire n°3 posté par Marie · 8 décembre 2010 à 17h40

Ces deux albums sont à partir de quel âge ?

    Noukette · 8 décembre 2010 à 22h18

    Je les ai au collège, mais je pense qu’on peut les lire à partir de 8 ans…, avec l’aide de maman par exemple ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *