J’ai décidé d’arrêter de tout comprendre, de mettre du sens partout… D’autant que je me suis si souvent trompé… Peut-être qu’avancer, c’est se tromper de mieux en mieux ?

Jean m’a plu tout de suite. J’ai aimé son apparente désinvolture, son côté paumé, sa bouille d’oisillon tombé du nid qui se demande bien ce qu’il fait là, où il va et surtout pourquoi. Il est un peu à la croisée des chemins Jean, plus tout jeune, une vie rangée voire même un peu trop, des rêves endormis depuis longtemps, d’ailleurs, en avait-il des rêves…?

Et puis des fois, la vie s’amuse. Ou alors elle s’arrange pour que tout reprenne sa place et envoie des signaux. Pour Jean, ce sera un burn-out et l’occasion de se rendre compte qu’il lui manque quelque chose. L’insouciance de sa jeunesse peut-être, quand dans sa période baba-cool il pensait qu’il changerait le monde. C’est peut-être ce qui l’avait attiré chez Rémi Bê, ce chanteur de l’époque, sa façon toute particulière de dire le monde. Ses chansons l’avait accompagné, tout le temps. Cette impression qu’il n’était que de passage, cette liberté dans ses textes… ça fait encore plus écho aujourd’hui. Jean doit retrouver Rémi Bê, ce chanteur des années 70 que plus personne ne connaît et dont il est peut-être aujourd’hui le seul fan. De maigre indice en intuition, les chansons de Rémy Bê en fond sonore, Jean mène son enquête…

J’aime terriblement ce genre d’histoire, surtout quand le réel dépasse la fiction. Le chanteur perdu existe et Didier Tronchet l’a effectivement retrouvé. La postface vous dira tout, ou presque. Alors oui, il y a beaucoup de lui dans cet album. On le sent à la lecture, ce parfum de nostalgie, ces questions qu’on finit tous fatalement par se poser un jour ou l’autre… ça résonne beaucoup, ça donne le sourire et ça rend le personnage d’autant plus émouvant et attachant.

On trace la route avec lui, on le suit dans ses errances, ses rencontres, ses découvertes. On comprend presque avant lui pourquoi il fait tout cela mais ce n’est même pas le plus important. L’important c’est que quand le personnage, l’auteur et le lecteur arrivent ensemble au bout du chemin, ils soufflent ensemble, se posent et vibrent enfin…

J’ai adoré. Vraiment ♥ Et Jérôme, Mo’ et Moka aussi (le contraire m’aurait étonné) !

 

Pour prolonger la découverte et rencontrer le chanteur perdu… musique, chants, photos et plus sur le site de Didier Tronchet. Bijou.

Éditions Dupuis (Février 2020)

Collection Aire Libre

165 p.

 

Prix : 23,00 €

ISBN : 978-2-8001-7483-9

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

   

                           Stephie                                            Bidib                                          Mylène

 

   

                              Pativore                                      Karine                                       Natiora

 

   

                         Bouma                                          Eimelle                                          Blandine

 

   

                         Alexielle                                         Nathalie                                         Caro

 

Sabine

 


17 commentaires

Mylene · 27 mai 2020 à 09h20

j’avais déjà noté mais tu enfonces le clou !!

Blandine · 27 mai 2020 à 09h54

Le dessin me refroidit un peu mais ce que tu en dis (et Jérôme, Mo’ et Moka certainement aussi) me font penser que cet album pourrait être un indispensable!

eimelle · 27 mai 2020 à 10h57

rien que la première citation me plait ! belle découverte!

luocine · 27 mai 2020 à 13h17

je crois que cette BD pourrait me plaire , moi la non spécialiste !

Natiora · 27 mai 2020 à 13h43

Les planches ne me font pas envie, mais alors le reste ouh la la… Je suis totalement emballée.

Bouma · 27 mai 2020 à 14h34

j’avais déjà repéré ce titre lors de précédents rendez-vous, tu confirmes mon envie de la décourir.

Bidib · 27 mai 2020 à 16h29

un titre qui à priori ne m’attire pas, mais tu en parle tellement bien que je suis intriguée

gambadou · 27 mai 2020 à 22h11

Je ne suis pas fan des dessins de Tronchet, mais là, je suis tentée !

A_girl_from_earth · 27 mai 2020 à 23h51

Il me le faut celui-là ! Déjà repéré chez Jérôme, who else ? 🙂

Alexielle · 29 mai 2020 à 11h24

Je crois bien que je l’avais déjà noté, chez Jérôme justement ^^ Encore plus envie de le lire !

Karine · 31 mai 2020 à 15h45

J’adore le graphisme! Et ce type d’histoire me plait. Du coup, je note.

Nathalie · 31 mai 2020 à 18h36

Pas super fan des « gueules » de Tronchet, mais l’histoire à l’air bien belle…

Moka · 2 juin 2020 à 12h22

Comme tu le sais j’ai adoré ce titre !

Jérôme · 7 juin 2020 à 09h19

Tu ne pouvais qu’aimer ce chanteur perdu, c’était couru d’avance !

Caro · 9 juin 2020 à 21h51

Le trait est particulier, mais je crois avoir déjà lu cet auteur avant… A voir alors !

Stephie · 13 juin 2020 à 07h50

On l’a beaucoup vu passer, je pense que je tenterai de le lire 🙂

Paul à la campagne - BD Québecoise ⋆ Délivrer Des Livres · 29 mai 2020 à 16h30

[…] Pour notre rendez-vous de la BD de la semaine, chez Noukette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *