Ouragan-copie-1Parmi les nombreux ouvrages de la rentrée littéraire, je ne pouvais pas passer à côté du dernier livre de Laurent Gaudé. Cet auteur a su dans ses précédents ouvrages me toucher, m’émouvoir, me surprendre… J’aime sa plume, son univers, et j’avais hâte de découvrir ce roman dont on parle tant sur la toile et ailleurs. Lancellau étant elle aussi très sensible à l’écriture de cet auteur, nous avons décidé de faire d’Ouragan une lecture commune.

 

L’histoire d’Ouragan, tout le monde la connaît. Nous avons tous été submergés d’images chocs lors de la tempête Katrina qui avait laissé exsangue la Nouvelle-Orléans en 2005. Ce livre est un cri, celui de tous ceux dont la vie a été dévastée en l’espace de quelques minutes. Laurent Gaudé choisit de suivre plusieurs personnages, plusieurs destins : c’est leurs voix que nous entendons, tous se battent pour survivre, certains avec force, d’autres avec désespoir… Si certains en sortiront indemnes, chacun d’entre eux portera à jamais les stigmates de ce jour maudit qui les bouleversera au plus profond d’eux-mêmes. Confrontés à la violence de la nature, les personnages se révèlent, volontaires ou désespérés, résignés, hargneux, violents ou fous. Tous prendront un chemin particulier, tous feront des choix déterminants pour la suite de leur existence…

 

Joséphine Linc. Steelson, « négresse » centenaire, n’a pas peur de la mort, elle ne quittera pas son quartier, elle en a vu d’autres ! Cette tempête peut bien venir, elle qui a passé sa vie à se battre, elle l’attend de pied ferme.

Après six ans d’absence et une vie entre parenthèses à travailler comme un forcené sur une plate-forme pétrolière, Keanu Burns fait route vers la Nouvelle-Orléans pour y renouer avec son passé et la femme qu’il a abandonnée. A contre-courant, il croisera tous ceux qui s’enfuient, lui file vers son destin.

Rose Peckerbye élève seule son fils Byron, cet « enfant raté », étrange, qui aime tant le silence et qu’elle ne peut parfois s’empêcher de détester. La tempête lui ramènera son amour perdu, mais à quel prix…

Buckeley et ses voisins de cellule s’enfuiront d’Orleans Parish Prison, un rêve de liberté qui se réalise grâce à la fureur des éléments.

Le révérend de la ville accueille en sa paroisse tous ceux qui souhaitent la protection du Seigneur, il a une mission, il l’accomplira, coûte que coûte…

Tous ces personnages se croisent, parfois sans se voir, dans ce décor apocalyptique, et le lecteur les suit tour à tour, comme hypnotisé. Tous prennent la parole, et c’est leur voix qui s’élève, forte, poignante, lancinante.

 

Une claque. Voilà ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre à nul autre pareil… La force du roman vient sans nul doute de ces voix qui se croisent, s’entremêlent, se répondent, ces voix d’individus qui deviennent la voix de tout un peuple. Ce roman est très abouti, on y retrouve ce souffle épique indissociable de l’écriture de Laurent Gaudé. Un roman que l’on ne peut pas oublier de sitôt, un roman nécessaire…

 

Qu’en aura pensé Lancellau ? Une chose est sûre, il a marqué Stéphie, Clara, Choco, Cuné. L’avis d’Amanda est plus mitigé…

 

Premières phrases : « Moi, Josephine Linc. Steelson, négresse depuis presque cent ans, j’ai ouvert la fenêtre ce matin, à l’heure où les autres dorment encore, j’ai humé l’air et j’ai dit : « Ça sent la chienne. » Dieu sait que j’en ai vu des petites et des vicieuses, mais celle-là, j’ai dit, elle dépasse toutes les autres, c’est une sacré garce qui vient et les bayous vont bientôt se mettre à clapoter comme des flaques d’eau à l’approche du train. C’était bien avant qu’ils n’en parlent à la télévision, bien avant que les culs blancs ne s’agitent et ne nous disent à nous, vieilles négresses fatiguées, comment nous devions agir. »

 

Au hasard des pages : « O misère du monde qui tolère cela. Spectacle de la laideur des hommes. Moi, Josephine Linc. Steelson, je vois ce que vous ne voyez pas. Ils m’ont déposée devant le stade, heureux de m’avoir sauvée des flots, puis ils sont repartis dans leur quatre-quatre rutilant. J’ai regardé autour de moi et j’ai vu les hommes abandonnés, ceux qui ne comptent plus, ceux que l’on a oubliés derrière soi et qui traînent des pieds. Je les ai vus. Ils s’épuisent et se lamentent. Ils sont des milliers à se serrer les uns contre les autres pour ne pas pleurer. Et ils sont tous noirs. Cela personne ne semble le voir. Tous noirs, dans la crasse d’habits souillés par le déluge. Une foule immense, déféquant et pissant de peur, une foule qui ne compte pour rien car nous n’avons jamais compté. Comme la mort de Marley n’a compté pour rien dans la vie de la petite ville de Thibodaux. Tout a continué. Il ne manquait qu’à moi. C’est pareil aujourd’hui. Je suis parmi les rats qui se meurent et ne manqueront à personne. Ils nous viendront en aide, bien sûr, mais bien plus tard. Ils enverront des hélicoptères et des bidons d’eau, mais rien n’effacera le fait qu’au moment de courir ils ne se sont pas retournés, qu’ils ont même oublié qu’ils laissaient derrière eux les nègres de toujours. » (p. 118)

 

Éditions Actes Sud (Août 2010)

188 p.

 

1pourcent

4/7

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-ouragan-laurent-gaude-57528248.html

Catégories : Littérature française

52 commentaires

Commentaire n°1 posté par Kathel · 23 septembre 2010 à 10h09

J’ai Zola Jackson dans ma PAL, j’attendrai donc avant de lire le Gaudé !

    Noukette · 23 septembre 2010 à 16h10

    Je n’ai pour ma part pas lu Zola Jackson, même si c’est un titre qui me fait envie également… D’après ce que j’en ai lu ici ou là, les deux titres sont très différents dans leur façon d’aborder le sujet…

Commentaire n°2 posté par mango · 23 septembre 2010 à 11h31

Je me suis promis de lire ce roman dès que possible!

    Noukette · 23 septembre 2010 à 16h11

    Je ne sais pas si tu as déjà lu Gaudé, mais j’aime vraiment beaucoup sa plume et son style. Ce roman est inclassable…

Commentaire n°3 posté par Marylène · 23 septembre 2010 à 12h37

J’ai depuis longtemps envie de lire Le soleil des Scorta, et je vois que j’ai encore beaucoup à découvrir de cet auteur…

    Noukette · 23 septembre 2010 à 16h12

    Le Soleil des Scorta est un roman magnifique, tout ce que Gaudé touche se transforme en or…

Commentaire n°4 posté par valérie · 23 septembre 2010 à 17h15

Tu me pardonnes si je dis que je n’ai pas aimé Le Soleil des Scorta et que j’ai préféré Ouragan mais que je l’ai déjà oublié?

    Noukette · 23 septembre 2010 à 21h51

    Alors là je sais pas ! ;-))) Bon, en même temps, c’est ton droit le plus strict ! Moi j’ADORE Gaudé ! Et je le revendique ! 😉

Commentaire n°5 posté par blueverbena · 23 septembre 2010 à 18h13

Laurent Gaudé fait partie de ma prochaine commande chez Amazon mais pas pour Ouragan; j’ai hâte de sécouvrir cet auteur 😉 j’y ai aussi mis le tome 1 du poids des secrets lol (la pression de Stephie et toi était trop forte)

    Noukette · 23 septembre 2010 à 21h53

    Ahi !!!! Tu as commandé lequel ?? J’ai tout aimé chez lui, Ouragan est très différent de ce qu’il a écrit jusqu’à maintenant, mais c’est un roman très fort ! Quand au Poids des secrets, je ne peux qu’applaudir des deux mains ! 😉 Par contre, tu n’as commandé que le tome 1, pauvre de toi !;-)

Commentaire n°6 posté par Ankya · 23 septembre 2010 à 22h22

Je vois des billets concernant ce livre fleurir sur les blogs avec beaucoup de bons avis.
Je lis très rarement des livres sur des faits réels récents mais celui-ci pourrait être une exception !

    Noukette · 23 septembre 2010 à 23h20

    C’est un roman marquant ! Gaudé est un auteur que j’adore ! 😉

Commentaire n°7 posté par Le Journal de Chrys · 24 septembre 2010 à 07h13

Cet auteur me plaît vraiment, j’en ai lu 3 de lui mais pas encore celui-ci.

    Noukette · 24 septembre 2010 à 16h17

    Tu sais ce qu’il te reste à faire alors ! 😉

Commentaire n°8 posté par Hathaway · 24 septembre 2010 à 07h47

Je garde un souvenir très fort de cette lecture. J’avais également eu l’effet claque dont tu parles.

    Noukette · 24 septembre 2010 à 16h27

    Oui, difficile d’en sortir indemne !

Commentaire n°9 posté par Cynthia · 24 septembre 2010 à 12h17

Je n’étais pas tentée par ce livre au départ mais depuis les billets élogieux lus ici et là et le passage de Gaudé dans la Grande Librairie, je me tâte 😉

    Noukette · 24 septembre 2010 à 16h33

    Stop ! N’hésite même pas ! c’est très différent de ce qu’il a pu écrire jusqu’à maintenant mais ce livre est vraiment fort, dans tous les sens du terme ! Et quelle plume !

Commentaire n°10 posté par Isa · 24 septembre 2010 à 15h12

Effectivement, cette rentrée littéraire est riche en perles et monuments de littérature ( ou quasiment ) .. Pour l’instant , je me suis attelée au dernier Houellebecq et j’en ai encore 3/4 en réserves …

    Noukette · 24 septembre 2010 à 16h34

    Idem ! Je devrais recevoir le Houellebecq très bientôt, je ne sais pas du tout à quoi m’attendre ! Avec Gaudé, j’ai pris moins de risques, j’adore ! 😉

Commentaire n°11 posté par lancellau · 24 septembre 2010 à 15h46

Un bon moment donc pour toutes les deux…ma gifle et ta claque me font sourire, en effet…nos deux billets se font échos!!
Et moi aussi je revendique haut et fort: J’ADORE GAUDE!!!

    Noukette · 24 septembre 2010 à 16h36

    Je suis bien d’accord !!! Et c’est vrai que c’est drôle cette ressemblance dans les mots employés ! 😉 A très vite pour une autre lecture !! 😉

Commentaire n°12 posté par Stephie · 24 septembre 2010 à 16h49

Je suis ravie que tu l’aies aimé !!!

    Noukette · 24 septembre 2010 à 22h55

    Et moi je suis ravie de l’avoir enfin lu !;-)

Commentaire n°13 posté par Shanaa · 24 septembre 2010 à 17h15

Je crois que je vais le lire très vite..

    Noukette · 24 septembre 2010 à 23h16

    Une lecture nécessaire ! 😉

Commentaire n°14 posté par lasardine (la ronde des post-it) · 24 septembre 2010 à 20h26

j’ai très envie de découvrir cet auteur, je lis de bien belles choses à son sujet!

    Noukette · 24 septembre 2010 à 23h16

    Et c’est mérité ! J’ai tout aimé de cet auteur jusqu’à présent ! 😉

Commentaire n°15 posté par pimprenelle · 25 septembre 2010 à 08h00

Ce livre fait l »unanimité on dirait. Mais bizarrement, il ne me fait pas spécialement envie..

    Noukette · 26 septembre 2010 à 22h34

    Je peux tout à fait comprendre, c’est particulier quand même… ! Mais l’écriture de Laurent Gaudé est un tel plaisir ! 😉

Commentaire n°16 posté par Sara · 25 septembre 2010 à 10h26

Plus on m’en parle, moins j’ai envie…Je crois que c’est le problème avec les livres récurrents sur le net. Je vais attendre un peu, histoire de voir si « l’ouragan » passé, j’ai toujours envie.

    Noukette · 26 septembre 2010 à 22h36

    C’est ce que j’aime en allant sur ton blog : ne pas y lire ce qu’on y lit partout… ! Surtout, ne change rien ! 😉 Si tu n’as jamais lu cet auteur, il faut peut-être mieux commencer par autre chose, ce titre est très différent des précédents…!

Commentaire n°17 posté par herisson08 · 26 septembre 2010 à 13h27

Je l’ai déjà noté 🙂

    Noukette · 26 septembre 2010 à 22h40

    Tu peux surligner ce titre ! 😉

Commentaire n°18 posté par Fleurdelyss13 · 26 septembre 2010 à 18h23

Bonsoir Noukette
Comme toi, j’aime la plume de Laurent Gaudé.
J’ai lu « Eldorado » et « La porte des enfers » et j’ai été emballée.
Je suis entrain de lire « Ouragan » ……Je te dirai ce que j’en pense.
A bientôt

    Noukette · 26 septembre 2010 à 22h44

    C’est vrai que c’est un auteur qui ne laisse pas indifférent ! J’irai voir ton blog et je lirai volontiers ton avis sur Ouragan…, et sur les autres ! 😉

Commentaire n°19 posté par Marie · 27 septembre 2010 à 13h45

J’ai commencé ce roman hier soir et j’ai été séduite dès les premières lignes…

    Noukette · 27 septembre 2010 à 23h17

    Ca ne m’étonne pas du tout ! J’attends ton billet avec impatience ! 😉

Commentaire n°20 posté par lili · 28 septembre 2010 à 05h54

ravie qu’il t’ait plu ! J’aime de plus en plus cet auteur !

    Noukette · 29 septembre 2010 à 01h45

    Moi aussi… Il me touche beaucoup !

Commentaire n°21 posté par Christine · 1 octobre 2010 à 14h40

La rentrée littéraire est dense cette année, aussi celui-là je l’ai laissé de côté, mais je crois bien que je vais y remédier. Merci pour ton commentaire

    Noukette · 2 octobre 2010 à 00h13

    Je te remercie ! 😉 Cet auteur me touche, son écriture est particulière je trouve, surtout dans ce titre, très différent des précédents…

Commentaire n°22 posté par Nico · 8 octobre 2010 à 13h42

J’ai trouvé que l’auteur avait tendance à s’égarer avec toutes ces intrigues assez peu réalistes, très peu développées (le roman est trop court pour tant de personnages) et sans rapport direct avec l’ouragan lui-même. Bref, une lecture qui m’a surtout déçu.

    Noukette · 10 octobre 2010 à 22h52

    Dommage que tu ne sois pas rentré dans ce roman ! Pour ma part le changement constant de personnage ne pas pas perturbé, j’ai justement aimé cette alternance de points de vues, ce style parlé, ces voix qui s’entremêlent…, même si je peux comprendre qu’on puisse ne pas adhérer à ce genre d’écriture…!

Commentaire n°23 posté par Nico · 10 octobre 2010 à 22h58

Cela dit, j’avais aimé d’autres romans de lui, comme Le soleil des Scorta, La porte des enfers ou Dans la nuit Mozambique. Mais là… je fais partie des rares à ne pas avoir été embarqué. Tant pis!

    Noukette · 11 octobre 2010 à 00h14

    ça arrive ! C’est le propre des bons auteurs de diviser… ! 😉

Commentaire n°24 posté par l'or des chambres · 22 octobre 2010 à 11h54

Un auteur que j’aime beaucoup… Celui ci m’attend sur ma pile… J’ai bien envie de le lire très vite !

    Noukette · 22 octobre 2010 à 23h10

    Il faut le lire ! Je l’ai trouvé très différent de tout ce que j’ai pu lire de lui auparavant mais c’est incontestablement une réussite ! Je lirai ton avis ! 😉

Commentaire n°25 posté par Le Journal de Chrys · 5 novembre 2010 à 07h21

Un auteur que j’aime de plus en plus!!!!! Merci pour le lien vers ton article.

    Noukette · 7 novembre 2010 à 21h18

    Mais de rien ! C’est un auteur que je lis tujours avec plaisir ! 😉

Commentaire n°26 posté par voyelle · 7 novembre 2010 à 18h04

Gaudé !!!! j’adore !!!!! :)))))

    Noukette · 7 novembre 2010 à 21h30

    Et moi donc !!! 🙂 Un grand auteur, une écriture sublime, un vrai univers… ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *