Les enfants ont besoin de peu de choses, songea Sauveur en refermant la porte derrière Margaux. Un bout de jardin de banlieue et des parents qui s’aiment.

Très cher Sauveur,

Tu m’as fait peur, tu sais. Il y a presque deux ans, j’ai bien cru que tu allais définitivement fermer les portes de ton cabinet, confiant tes patients à un confrère et laissant tes lecteurs orphelins. Tu as dû le sentir, je crois, que tu ne pouvais pas nous abandonner comme ça, quand on est psy, on sait ces choses là.

Du coup, c’est un peu fébrile que j’ai à nouveau poussé les portes de ton cabinet. La salle d’attente n’avait pas changé. Silencieuse et bruyante de toutes ces histoires intimes qui ne pouvaient se dire que dans le secret de ton oreille attentive. On se croise rarement mais on devine que l’on n’est pas les seuls à trimballer un mal-être ou des blessures qui nous étouffent. Et puis on entend ta voix, assourdie derrière la porte… et on est déjà rassurés. Pas que tu aies la science infuse non, mais tu es là et c’est déjà beaucoup.

Il y avait une telle attente, une telle demande dans cette voix, mais aussi chez Alice, Louise, Gabin, Lazare (…) qu’un instant Sauveur sentit son dos ployer. Ils veulent tous être aimés, ils veulent tous qu’on les sauve d’eux-mêmes.

Des fois je me demande à quoi ressemble ta vie, la vraie, au 12 rue des Murlins. Est-ce que tu es heureux ? J’envie presque ceux qui partagent ton toit, même si rien n’est jamais simple et que je me doute que chez toi aussi il y a des larmes, des non-dits, des colères et des rancœurs. Je crois que tu as eu raison d’adopter ce chat, ou peut-être est-ce lui qui t’a adopté. Il n’y a pas de raison, tu as aussi droit à ta dose de ronrons quand parfois tu penses que tu ne maitrises plus rien. Après tout, tu n’es pas infaillible, c’est même rassurant. Être là pour les autres, sa famille et aussi penser à soi… normal de flancher parfois. Se recentrer, il faut se recentrer sur l’essentiel… et si tu appliquais les conseils que tu donnes à tes patients ? La vie, la vraie… c’est celle-là qui compte.

Voilà, je pose là les 45€ de la consultation. Je sais que je reviendrai. Bientôt, très bientôt monsieur Sauveur Saint-Yves. Vous m’aviez manqué ♥

Un nouvel opus d’une saga chouchou que je partage avec Jérôme

Et lire, relire et offrir… les saisons 1, 2, 3…et 4

Les avis de Antigone, Canel, Cuné, Thalie

 

Éditions École des Loisirs (Septembre 2019)

Collection Medium

309 p.

 

Prix : 17,00 €

ISBN : 978-2-211-30447-4

 

pepites_jeunesse

By Hérisson 


8 commentaires

Moka · 15 octobre 2019 à 07h20

Comme il me tarde d’être en vacances pour le lire enfin !!

keisha · 15 octobre 2019 à 07h50

Bien sur je veux le lire!!!!

Fanny · 15 octobre 2019 à 15h29

J’ai eu peur aussi de ne pas retrouver ce cher médecin… <3

Alex-Mot-à-Mots · 15 octobre 2019 à 16h05

L’auteure aurait-elle succombé aux milliers de lettres lui demandant un autre tome ?

Didi · 15 octobre 2019 à 18h32

Il me reste désormais deux consultations… Enfin livres je veux dire 🙂
Une série que j’aime beaucoup ♥
Bises

Saxaoul · 18 octobre 2019 à 14h13

Je l’ai mis sur la liste de la dernière commande de l’année et je l’attends avec impatience.

Violette Doucettement · 20 octobre 2019 à 19h22

comme j’ai hâte et ma fille aussi! On va la savourer cette lecture 🙂

Jérôme · 24 octobre 2019 à 09h04

Se lassera-t-on un jour de Sauveur et sa tribu ? La réponse est non, évidemment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *