Amorostasia tome 2 : Pour toujours… – Cyril Bonin

amorostasia-tome-2-pour-toujoursCette suite, je ne l’attendais pas. Pour tout dire, je ne la voulais pas non plus. Du coup, j’ai été à la fois surprise et agacée de découvrir que Cyril Bonin avait souhaité en écrire une… Cette fin, quand même, elle était parfaite… Je me devais quand même de me faire ma propre opinion, parce que j’avais adoré cette histoire, parce que j’apprécie énormément l’auteur et parce que, finalement, personne n’est à l’abri d’une bonne surprise…

 

Souvenez-vous. l’Amorostasia est une maladie qui touche ceux qui s’aiment d’un amour pur et profond. Un simple baiser, des regards qui se croisent, des cœurs qui battent à l’unisson… et les amoureux se retrouvent pétrifiés, plongés dans un état de profonde catalepsie, figés pour ce qui semble être l’éternité dans une sorte de transe inexplicable. L’épidémie se répand comme une trainée de poudre et très vite les autorités prennent des mesures : interdiction de la mixité, couvre-feu dans les lieux propices aux rencontres et aux coups de foudre, proscription des romans et des films à l’eau de rose, port d’un brassard noir orné d’un cœur par les femmes, jugées responsables de la pandémie qui s’est répandue dans le monde entier…

 

Trois ans ont passé. L’Amorostasia continue de frapper sans prévenir et les gouvernements sont sur les dents. Depuis qu’un laboratoire pharmaceutique a mis sur le marché l’Anamorax, un médicament empêchant la naissance des sentiments et limitant les risques d’être atteint par la maladie, tous se tirent la bourre pour mettre au point un remède éventuel. La population, elle, est divisée. Alors qu’une majorité se plie aux nouvelles lois instaurées, d’autres entrent en résistance, se retrouvant en catimini pour vivre libres.

Pendant ce temps, un premier essai thérapeutique est lancé sur Kiran, emprisonné à Fresnes à la fin du premier tome. Au même moment, Olga, la journaliste pétrifiée dans ses bras, se réveille de son état de transe bien décidée à retrouver son amoureux… pour se figer à nouveau avec lui, pour l’éternité…

 

Non, franchement, je ne suis pas emballée… Même si cette suite est loin d’être désagréable à lire, le côté « magique » disparait en ne se focalisant plus uniquement sur le couple formé par Olga et Kiran. Et c’est dommage. Évidemment, il n’est pas inintéressant de voir l’autre côté de la médaille, l’organisation de la résistance, la mise en place d’un régime quasi totalitaire, la course au brevet… mais comme je le craignais cette suite m’est apparue superflue…

 

Avis évidemment très subjectif, d’autres ont souligné avant moi les nombreuses qualités de cet album, et ils ont bien raison… Reste que je suis toujours autant sous le charme du dessin de Cyril Bonin et que j’aime profondément cette  idée de « maladie d’amour ». Je ne peux lui reprocher de vouloir l’exploiter jusqu’au bout…

 

 

Les avis de Caro, Jérôme, JViel, Yaneck

 

Du même auteur sur le blog : QuintettChambre obscure

 

Le blog de l’auteur

 

 

AMOROSTASIA-T2_p3-23_bd-18

© Bonin / Futuropolis

 

 

Éditions Futuropolis (Février 2015)

128 p.

 

Prix : 19,00 €

ISBN : 978-2-7548-1099-9

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Jacques !

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

15/20

20 commentaires sur “Amorostasia tome 2 : Pour toujours… – Cyril Bonin

  1. Je me doutais (j’espérais ?) que tu aurais le même ressenti que moi. Je crois qu’il ne fallait pas trouver une fin aussi parfaite au premier…

    • Pas mieux… Mais maintenant je me dis qu’il y aura peut-être une suite, que ce n’est pas encore le point final… L’avenir nous le dira 😉

  2. Je ne suis pas encore tombé malade avec l’Amorostasia ! Seulement pas encore !! Mais ce tome 2…. c’est commercial, non ?!….

  3. On est d’accord sur le tome 1, sur le fait que cet album était inattendu…
    Mais moi, je me suis senti bien dans ce deuxième tome. Pour le coup, j’ai apprécié les thèmes développés.

    Mais oui, le premier tome était juste parfait…

  4. Ben je ne m’attendais pas a une suite également. Et malgré ton bémol j’ai bien envie de me le procurer, quitte a être déçu.
    Le graphisme en vaut le coup …

    J’avais tellement aimé le tome 1
    😀

  5. je suis partagée… la fin du premier me plaisait, et voilà que maintenant j’ai quand même envie de lire la suite, même si je sais que je risque de m’en vouloir…

  6. Je pense que je vais rester sur le souvenir de la magie de la fin du 1er tome.:-) C’était juste parfait comme ça, inutile d’aller plus loin, surtout que la plupart des avis ne sont pas très enthousiastes.

    • Je trouve moi aussi que cette fin était parfaite… Mais j’ai l’impression qu’il ne va pas en rester là après ce second tome. Affaire à suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *