Au lit citoyens ! Le manifeste contre la société de la mal-baise – Julia Palombe

MEP_AU LIT_NUM_OK.inddLe hasard, la curiosité et un concours de circonstances. Voilà ce qui m’a poussée à ouvrir le livre de Julia Palombe dont j’ignorais tout auparavant…

 

Il y a quelques semaines, elle était l’invitée d’une émission tardive d’Antoine. J’ai vu débarquer cette femme qui avait l’air de ne pas avoir froid aux yeux dans une tenues des plus extravagantes. J’ai écouté son discours, mi humoristique mi moralisateur sur la façon que nous avons de vivre notre sexualité. J’ai retenu le titre de son manifeste en me disant que j’y jetterai bien un œil pour vous, tout en sachant que je ne lisais jamais d’essais et encore moins de manifestes… Puis une discussion avec ma Stephie remet le nom de cette femme sur le tapis. Un sacré bout de femme quand même, artiste, chanteuse, chorégraphe, « performeuse », libre, engagée… Qu’à cela ne tienne, je me lance, surtout si bien accompagnée !

 

« L’orgasme est notre meilleure arme de construction massive pour un monde meilleur : l’amour est déclaré ! Au lit, citoyens ! »

 

Un manifeste contre la mal-baise donc. Le titre donne le ton et effectivement, sur un peu plus de 100 pages, Julia Palombe décline sa position comme un programme politique, en dix commandements qui mêlent l’évidence au bon sens. Exit le sexe 2.0, retour aux valeurs sûres qui permettent d’explorer sans tabous l’infinité de plaisirs que nous offre une sexualité décomplexée faisant fi de cette vision prémâchée du désir où ne sommes finalement que spectateurs. A bas la société de “sex-consommation”, vive le “jouir ensemble” libre et décomplexé qui nous permet de nous reconnecter avec nous-même et le monde qui nous entoure. Du bon sens donc, ni plus ni moins, comme le prouvent ces fameux commandements :

 

Tu n’oublieras jamais que la sexualité est un jeu

Tu diras Stop au prêt-à-jouir !

Tu chasseras la jalousie maladive et la possession excessive

Tu combattras sans relâche la monotonie

Tu donneras toujours le meilleur de toi-même

Tu considèreras la jouissance comme le premier de tes devoirs

Tu t’accommoderas de ce que tu es : Aime-toi

Tu préfèreras la réalité au virtuel

Tu défendras toujours ta liberté sexuelle

Tu privilégieras la qualité à la quantité

 

Je ne vais pas revenir sur chacun de ces commandements, je vais plutôt essayer de mettre le doigt sur ce qui me gène dans ce type de lecture…

Julia Palombe n’invente rien, elle se contente de constater et de s’insurger sur nos pratiques aussi sclérosantes que nocives, rien à dire, c’est encore une fois pétri de bon sens. Il n’existe pas de « bonne » sexualité, la bonne sexualité est celle qui nous convient. Reste que le côté « manifeste » prend un peu le lecteur en otage, l’abus logique de l’impératif agaçant un peu à la longue. Même si ce n’est sûrement pas l’effet voulu, j’ai eu l’impression d’être une gamine fautive à qui on donne des leçons, « fais-ci, fais pas ça »… Pourtant, le ton est assez décomplexant, voire même humoristique et on sent bien que Julia Palombe est dans une démarche positive et d’échange. Mais si j’ai lu son manifeste sans déplaisir, je dois avouer m’être souvent ennuyée. Heureusement que certaines petites parenthèses personnelles aèrent le récit, ses histoires avec les hommes sont bien souvent très savoureuses !

 

A découvrir donc, malgré des bémols très personnels qui touchent plus au genre qu’au contenu. De fortes chances que Stephie en ait eu une lecture très différente, filez lire son avis !

 

Éditions Hugo & Cie (Septembre 2016)

Collection Blanche

125 p.

 

Prix : 9,99 €

ISBN : 978-2-7556-2482-3

 

mardi c'est parmis

By Stephie

8 commentaires sur “Au lit citoyens ! Le manifeste contre la société de la mal-baise – Julia Palombe

  1. L’impératif, je ne supporte pas (j’aime pas qu’on me donne des ordres^^). Rien de bien nouveau sous le soleil en tout cas, ce n’est pas un manifeste qui va beaucoup faire avancer les choses malgré son titre prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *