L’inconscient collectif associant l’année 1969 à une année érotique… qu’en sera-t-il cent ans plus tard et dans un peu moins de cinquante ans aujourd’hui ? Josselin Bordat imagine l’évolution de notre sexualité en douze récits futuristes tous plus étonnants, choquants, drôles et décalés les uns que les autres. Douze nouvelles et autant de questions qui font débat. Douze histoires avec du sexe (évidemment), de l’amour (un peu quand même) et des robots tout nus donc (avouez que ça titille votre imagination !). Vaste programme. Et riche idée que d’aborder la question de la sexualité sous l’angle de la science-fiction, idéal pour réfléchir à notre vision actuelle de l’amour, du couple et du sexe aujourd’hui…

33 juillet 2069. C’était à prévoir, la montée des eaux a englouti le Cap d’Agde et ses clubs libertins. La faune humaine, multiple et bigarrée, se mêle et parfois s’entre-mêle avec des robots plus vrais que nature, des esclaves sexuels aux relations tarifées programmés pour satisfaire les moindres désirs d’une population de plus en plus seule et abêtie. Qu’ils soient transgenres, « flexis », « ambigenrés » ou « fémineutres », les hommes et les femmes cherchent toujours l’amour, où qu’il soit. Et quand ils sentent qu’il leur échappe, il est toujours temps de consulter un « chronothérapeute » pour tenter de revivre les évènements sexuels heureux du passé. Un enfant ? Pourquoi pas. Les solutions ne manquent pas. Avec les gamètes de sperme artificiel et l’autofécondation, les « co-mamans » biologiques; les « autopères » ou les « pappasolo » sont de plus en plus nombreux, certains choisissant même d’être l’unique géniteur de leur progéniture…

Quelle imagination cet Josselin Bordat ! Le format nouvelles est impeccable pour aborder ces thématiques. C’est drôle, intelligent, jamais graveleux mais souvent perturbant. Ça interroge aussi, beaucoup, tant certaines inventions de l’auteur sont tout à fait imaginables à plus ou moins court-terme. Conception des enfants, multiplicité des genres, objets sexuels hyper-connectés, prostitution robotique et intelligence artificielle, porno hommes-animaux, commerce lucratif de rêves érotiques, voyages dans le temps pour tenter de sauver son couple… est-on vraiment à l’abri ?

Sex appeal est une nouvelle collection dirigée par Camille Emmanuelle chez Anne Carrière, je guette avec avidité et grand intérêt les prochains titres ! Et je recommande celui ci !

 

Éditions Anne Carrière (Juin 2020)

Collection Sex appeal

176 p.

 

Prix : 17,00 €

ISBN : 978-2-84337-943-7

 

mardi c'est parmis

chez Stephie !


6 commentaires

Alex-Mot-à-Mots · 5 janvier 2021 à 14h15

Je ne m’étais jamais posé une telle question ! La réponse semble intéressante….

A_girl_from_earth · 5 janvier 2021 à 23h09

Intéressant ! C’est vrai que les robots nus, ça m’a titillée, haha ! J’aime beaucoup la couverture assez discrète si on ne regarde pas trop dans les détails.^^

Syl_enchantée · 6 janvier 2021 à 03h28

Je n’ai qu’une idée en tête, me le procurer asap! 🙂

Nathalie · 7 janvier 2021 à 18h28

Les robots tout nus, ça me laisse de marbre !! Je préfère de loin la chaleur humaine… Mais ceci dit, ce recueil semble intéressant.

L'Irrégulière · 9 janvier 2021 à 10h50

ça aurait plutôt tendance à m’angoisser, tous ces trucs ^^

Violette · 10 janvier 2021 à 15h12

j’ai lu ton billet par curiosité, c’est effectivement original mais d’emblée, j’ai dit non et je reste sur ma position 🙂
Belle année à toi, chère Noukette! Qu’elle te rendre simplement heureuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *