avis tempêteQuel bonheur de retrouver la plume d’Angela Morelli ! J’ai tout fait pour faire durer le plaisir le plus longtemps possible, tout… mais impossible de lâcher cette nouvelle qu’on lit d’une traite avec un sourire grand comme ça ! 

 

Je craque. Je fonds. J’adore…! Candice ressemble sûrement beaucoup à l’auteure… mais téléportez une Noukette au fin fond du Québec et nul doute que vous aurez à peu près le même résultat. Il n’y a qu’à voir mon homme idéal (en mieux) lever les yeux au ciel chaque fois que je prépare ma valise pour les sports d’hiver. Genre en ce moment… vu qu’on part demain. « Ils sont où tes pulls ? » « C’est quoi ce truc décolleté ? » « Tu vas les mettre quand exactement tes collants à trous-trous ? » « Tu penses quand même pas que je vais emmener tes bottines là non ?? »

 

Homme idéal, certes, mais force est de constater qu’il n’a rien compris. On dira ce qu’on voudra, mais la tenue de ski, c’est pas des masses glamour… Il faut bien se rattraper et revêtir une tenue décente quand on se lance dans la confection de gaufres pour toute la maisonnée, non ?

 

Bref. Candice m’a tout de suite plu. Rigolote, pas prise de tête, tête en l’air et hyper maladroite. Elle cumule mais on l’aime parce qu’elle nous ressemble forcément un peu. Du coup, non seulement elle nous est sympathique mais on lui pardonne tout, on envie même sa naïveté et son côté « à l’ouest ». Fille de la pointe des cheveux au bout des ongles, Candice débarque donc au Québec en bottines et micro doudoune (hyper crédible me concernant donc…). Et déchante très vite quand elle se rend compte que sa cousine ne vient pas la chercher. Qu’il fait un froid de loup. Et que l’aéroport va bientôt fermer…

Jusqu’à ce qu’arrive Martin, pilote-bûcheron de son état portant divinement la chemise à carreaux… (si, c’est possible !)

 

Estampillée 100% vécue, cette romance assaisonnée de dialogues québécois pur jus est un vrai délice ! Tendre à cœur, drôle, romantique, pleine de pep’s, un vrai bonbon à laisser fondre sous la langue ! Quelques scènes mémorables, des moments très « cute », des premières fois joliment décrites… et toujours, toujours, cette plume qui ne demande qu’à se lâcher dans un bon gros roman… (bientôt, bientôt…) A glisser d’urgence dans sa liseuse et à savourer sous la couette !

 

Une lecture de Saint Valentin que je partage avec Laurie, Leiloona, Sarah, Saxaoul et Stephie

 

 

L’avis de Karine

 

 

Un petit tour chez Angela… en attendant de venir la bisouiller saluer au Salon du Livre…!

(Sachez aussi que L’homme idéal (en mieux) vient de sortir en version papier… et qu’il est encore temps de savourer Sous le gui…!)

 

 

Premières phrases : « Au cours des quarante-deux dernières minutes, Candice avait cru quatre-vingt-quatre fois sa dernière heure arrivée, soit deux fois par minute. Le petit avion à hélices qui assurait la liaison entre Montréal et Bagotville dans le Saguenay, au Nord du Québec, avait rencontré pas mal de turbulences, et malgré l’assurance du pilote, qui avait promis plusieurs fois dans le micro que tout allait bien et qu’il s’agissait de vulgaires trous d’air, elle s’était rapidement persuadée que ce coucou serait son tombeau. Les yeux fermés, cramponnée aux accoudoirs de son siège et à moitié recroquevillée, elle avait passée toutes sortes de marchés avec Dieu. Elle lui avait successivement promis de croire en Lui, d’arrêter de travailler quatre-vingt heures par semaine pour profiter de la vie, de manger des brocolis et du fromage de chèvre, de ne plus boire en semaine, de ne plus boire le week-end, de ne plus boire pendant les vacances, de faire l’effort d’aller à la rencontre de ses nouveaux voisins, d’accepter de garder son neveu même si elle trouvait que les bébés présentaient autant d’intérêt que sa feuille d’impôts, bref, elle était prête à vendre son âme à Dieu pour ne pas mourir au-dessus d’une terre étrangère entourée d’inconnus. »

 

 

Éditions HQN (Février 2015)

38 p.

E-book

 

Prix : 1,99 €

ISBN : 978-2-280-30188-6

 

hymneamour14fev


23 commentaires

Anne-Véronique · 14 février 2015 à 01h41

Que d’arguments pour me convaincre ! N’en jette pas plus ! Ton enthousiasme me gagne. J’ai déjà l’homme idéal en mieux de la même auteure merveilleuse, il me faut cette nouvelle croustillante et aussi pétillante qu’Angella…. merci Noukette ! Et bonnes gauffres au ski !

    Noukette · 18 février 2015 à 22h02

    Angela, notre héroïne ! Elle a le don pour inventer des personnages qui nous ressemblent ! 😉

Sandrine · 14 février 2015 à 08h00

Vite, vite, je le note. Il me plait déjà 🙂
PS : bonnes vacances au ski.

Angéla Morelli · 14 février 2015 à 09h06

Merci Noukette pour ce billet délicieux ! Vive les jupettes par grand froid et les hommes attentionnés (en mieux). 🙂

    Noukette · 18 février 2015 à 22h00

    Sexy en toute occasion, n’oublions pas l’essentiel ! 😉
    (Je me régale à te lire tu sais ? 😉 )

Leiloona · 14 février 2015 à 09h14

Oui, un réel délice de retrouver sa plume ! 😀
Je l’ai lu d’une traite et ai bien ri, souri et ai été charmée …

Sinon, tu m’as oubliée ma chiwie ! :'( Je pleure toutes les larmes de mon corps. 😛

    Noukette · 18 février 2015 à 21h58

    C’est mon côté poisson rouge blond, je cumule que veux-tu ! 😉 (mais je me suis vite rattrapée ! 😉 )

keisha · 14 février 2015 à 09h27

Bien sûr qu’il fallait les chemises à carreaux!

    Noukette · 18 février 2015 à 21h58

    Rigoureusement indispensable, nous sommes d’accord ! 😉

sarah · 14 février 2015 à 11h07

Marrant comme on se retrouve toutes en Candice!!
Moi aussi je serais capable de partir au ski, en jupe et bottines… mais comme je ne skie pas, hein…
Et puis il y a Martin…
Vraiment très belle nouvelle, on rit et on frissonne. What else?

L'Irrégulière · 14 février 2015 à 11h28

Ma conception des sports d’hiver : un vin chaud et un livre au coin de la cheminée dans un joli chalet ! Donc je te comprends totalement pour la tenue de ski !

    Noukette · 18 février 2015 à 21h57

    Mais tout ça en récompense d’une bonne journée de ski, c’est top aussi ! 😉

Stephie · 14 février 2015 à 13h14

Ah lalalalala, quelle lecture commune ! Je veux voir les collants à trous-trous 🙂 Avec la culotte à frous-frous !!

    Noukette · 18 février 2015 à 21h56

    la culotte à frous-frous c’est pour les occasions spéciales voyons ! 😉

Saxaoul · 15 février 2015 à 10h02

Je n’ai toujours pas écrit mon billet, je suis une lâcheuse sur ce coup là

    Noukette · 18 février 2015 à 21h55

    Si je ne me trompe pas, tu en parles aujourd’hui, je file voir ça ! 😉

Saxaoul · 15 février 2015 à 10h04

Mon commentaire n’est pas passé en entier donc je recommence ! Je disais donc que je l’ai lu d’une traite aussi même si je me suis moins retrouvée derrière Candice.

    Noukette · 18 février 2015 à 21h54

    Ça peut se comprendre cela dit, mais on passe un bon moment je trouve, et ça, c’est quand même le principal ! 😉

Avis de tempête, Angéla Morelli | Bric à Book · 14 février 2015 à 08h47

[…] lecture que je partage avec Stephie, Noukette, Saxaoul, […]

Avis de tempête – Angela Morelli – Mille et une Frasques · 14 février 2015 à 13h03

[…] aussi les avis de Laurie, Noukette, Leiloona et […]

Hymne à l’amour sur les blogs – Vos billets – (MAJ 14/02/2015) | Les Bavardages de Sophie · 14 février 2015 à 17h26

[…] Noukette : Avis de tempête, Angéla […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *