Comment Thomas Leclerc 10 ans 3 mois et 4 jours est devenu Tom l’éclair et a sauvé le monde – Paul Vacca

comment-thomas-leclercThomas est un petit garçon à part. Différent pour les uns, bizarre pour les autres, au mieux, il arrive à passer inaperçu, au grand dam de ses parents qui rêvent de le voir s’intégrer à la société à laquelle il n’essaye pas de s’adapter. Alors il compose. S’entoure de petits rituels rassurants. Fais des calculs alambiqués. Tente de comprendre. Pourquoi sourire ? Et comment faire d’ailleurs…? Ça vient comment les larmes ? Et les amis dans tout ça, à quoi ça sert…? Ce monde dans lequel il vit est décidément bien plus compliqué que les problèmes mathématiques qu’il résout les yeux fermés…

 

Et puis la révélation en lisant un comic-book, en ce 14 octobre 1968. Thomas Leclerc, 10 ans, 3 mois et 4 jours, est un super-héros tombé par hasard dans un monde qui n’est pas le sien. Il en est persuadé. Une telle évidence. Normal qu’il n’ait pas les codes et n’arrive pas à se fondre dans la masse… Et comme tous les super-héros, il doit avoir une mission, reste à trouver laquelle. Même si pour cela il va devoir briser sa coquille, se confronter aux autres et apprivoiser le monde qui l’entoure. Tom l’Éclair est né…

 

Original et incroyablement attachant, le nouveau roman de Paul Vacca est rempli de tendresse. Tendresse qu’on ressent immédiatement pour ce petit garçon qui peine à trouver sa place dans ce monde qui n’est pas le « sien ». Si l’autisme n’est pas directement évoqué, il en est bel et bien question. Thomas peine à trouver les réponses aux questions qui l’assaillent, se réfugie dans un monde-ami où les super-héros gomment leurs différences en sauvant le monde. Alors Thomas tentera par tous les moyens de se rendre indispensable, tout en restant invisible aux yeux des autres. L’héroïsme doit savoir se faire discret… Un chien malheureux, une famille qui brinquebale, un couple qui se fissure, Palma, l’amie inattendue, qui disparait… Tom l’Éclair a fort à faire !

 

Délicat, subtil, pertinent et non dénué d’humour, Tom l’Éclair est un roman au charme fou qui se lit d’une traite. Un roman pétillant qui met du baume au cœur et confirme tout le bien que je pense de Paul Vacca depuis La petite cloche au son grêle (vraiment formidable ce petit roman…). 

 

 

Les avis de A propos de livres, Canel, Cathulu, Clarabel, l’Irrégulière, Keisha, Martine, Séverine, Yv

 

 

Premières phrases : « De là où il se trouve maintenant, dans ce blanc apaisant, alors que tout lui parvient dans un murmure ouaté, juste rythmé par quelques bips à intervalle régulier, il comprend qu’il a réussi. Oui, lui le petit Thomas Leclerc, l’enfant pas comme les autres, qui vient tout juste d’avoir onze ans, un point quasi insignifiant dans l’immensité du Monde, a réussi l’impossible. »

 

Au hasard des pages : « Et lui, Thomas Leclerc, jeune garçon à houppette et lunettes épaisses, capable de résoudre les problèmes de mathématiques en un éclair et de voyager dans les galaxies les plus reculées par la force de la pensée, sera-t-il Tom l’Éclair ?

Si sa mère est désespérée par son incapacité à transmettre ses émotions, son inaptitude à sourire ou à pleurer, son impossibilité à communiquer avec les autres humains qu’aucun médecin ne réussit à traiter, lui sait, depuis ce jour de septembre 1968, que c’est parce qu’il est un super-héros. N’est-il pas comme tous ces super-héros un être jeté dans un monde qui ne semble pas être fait pour lui ? Pourquoi ne serait-il pas comme eux, dont les super-pouvoirs constituent aussi le revers d’un handicap secret ? Dont les actions masquent souvent une profonde solitude ? Mais pour quels exploits ? pour quelles missions ? Pour quels superpouvoirs ? Thomas ne le sait pas encore. L’histoire de Tom l’Éclair reste à écrire. » (p. 26-27)

 

 

Éditions Belfond (Avril 2015)

280 p.

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-7144-5893-3

13 commentaires sur “Comment Thomas Leclerc 10 ans 3 mois et 4 jours est devenu Tom l’éclair et a sauvé le monde – Paul Vacca

  1. Ah c’est marrant en lisant ton pitch, je n’avais pas pensé à l’autisme mais plutôt à la précocité …c’est drôle, un peu à la Harry Potter (le type qui ne trouve pas sa place dans le monde réel parce qu’il en est fait doté de super pouvoirs-. J’aime beaucoup l’idée de départ, c’est noté.

  2. J’ai beaucoup aimé aussi et si ce n’est déjà fait, je te conseille Nueva Königsberg, sans doute, celui que je préfère de Paul Vacca

  3. Tu viens d’achever de me convaincre…comme tu le sais j’ai découvert La petite Cloche et Paul Vacca récemment, j’attendais les premiers avis et comme j’ai entière confiance en toi, je vais vite me procurer ce roman qui je suis sûre va me toucher. Des bisous

  4. Encore un qui m’attend. J’ai l’impression que tu lis tous les titres de ma pal cet été (et que tu me donnes envies de les lire à mon tour !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *