Fantasmes et miroirs – Stephie & co…

fantasmes et miroirs

 

Le mois dernier, je déambulais dans la tour Ouest d’un donjon qui recelait bien des surprises…

 

Ce mois ci, c’est un brin fébrile que j’ai décidé de passer de l’autre côté du miroir… Là où les complexes les plus tenaces sont mis au placard, là où on affronte son côté sombre, là où enfin, on se dévoile tel qu’on est vraiment.

 

Trois recueils (Jeux de Miroirs, Fantasmes et Miroirs, et À travers les Miroirs) renfermant chacun six histoires, certaines d’auteurs confirmés, d’autres au contraire des premiers « bébés » de nouveaux talents qui se lancent dans l’aventure de l’écriture…

 

Dans ce recueil, du bon, du moins bon, mais aussi du très très bon. Des plumes affirmées, torrides, impétueuses et extrêmement convaincantes. Cinq femmes, un homme, explorant avec beaucoup de talent, d’inventivité et d’audace le thème des miroirs. On s’y mire, on s’y observe. On en joue et on s’y perd, parfois. Et vu qu’ici il est bel et bien question d’érotisme, je vous laisse imaginer l’étendue des possibles…

 

♥♥♥♥♥♥♥♥

 

Forcément, vous vous en doutez, ce recueil là a une saveur particulière pour moi. Dedans, ma copine Stephie y fait ses premiers pas (et quels premiers pas !) et j’en suis plus que fière. Son héroïne, Zazie, est à son image. Décomplexée, effrontée, guerrière, fougueuse, indomptable, secrète… et inattendue. Et sa nouvelle, Vendredi, 14h, l’est tout autant…

 

Je l’ai découverte il y quelques mois déjà, à la fois ravie qu’elle me la confie, fébrile et curieuse. Je l’ai lue en voiture sur la route des vacances, scotchée à l’écran de mon téléphone, à côté de l’homme perplexe de me voir glousser et me tortiller sur mon siège. A l’arrière, des enfants matant gentiment un DVD…

Première frustration : ne pas pouvoir partager l’instant avec l’homme. Risque numéro 1 : les enfants ont des oreilles et sont naturellement curieux (comme leur mère…) Risque numéro 2 : la lecture à voix haute des aventures érotico-sexuelles de Zazie auraient pu (grandement) perturber l’homme au volant. Mais rassurez-vous, l’homme s’est rattrapé, et le soir même… et il a eu très chaud…. (La suite est évidemment censurée par mes soins…)

Deuxième frustration : cette Zazie, on l’aime tout de suite, et on ne veut pas la quitter. En peu de pages, Stephie a fait naître un personnage à la fois attachant et énigmatique. On aurait envie de la connaître davantage, de percer ses secrets…

 

La bonne nouvelle ? On risque de recroiser Zazie très vite dans d’autres histoires, au côté de nouveaux personnages masculins qu’il me tarde de découvrir. Il faut dire que l’homme ici est… tellement… tellement… graoooouuuu…! Mais pas que… Outre l’écriture de Stephie, la très grande force de cette nouvelle réside dans sa façon de camper ses personnages. Ils ont tous une histoire bien à eux, ne sont pas plaqués là, comme ça, juste pour nous émoustiller avec leurs parties de jambes en l’air. L’air de rien, discrètement et sans aucune lourdeur, l’auteure (j’adore dire ça, ça claque !) esquisse leur passé et trace les contours de leur avenir.

 

Une coalition, que dis-je, un complot aujourd’hui puisque Anne-Véronique, Caroline, Laurie, Leiloona, Martine et Sarah sont elles aussi passées « derrière le miroir »…

 

 

Premières phrases (Vendredi, 14h) : « Je sais qu’elle m’accordera une heure ou deux. Pas plus. Nos rendez-vous ont toujours lieu la journée. C’est ainsi, c’est sa règle. Soit j’accepte, soit je suis libre de ne pas revenir. »

 

 

Éditions du 38 (Avril 2015)

Collection Paulette

Coffret Miroirs

 

Format ePub sans DRM

EAN : 9791094725351

Prix : 3,99 €

 

A découvrir également :

Jeux de miroirs   A travers les miroirs

 

 

Mardi c'est permis

 

Tous chez Stephie !

 Et vous, qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci…?

18 commentaires sur “Fantasmes et miroirs – Stephie & co…

  1. Merci ma Noukette pour ce beau billet. Oui, je peaufine ma Zazie (elle était même un peu à l’honneur sur mon blog hier) et vous la retrouverez en forme en septembre, normalement. Pour faire passer les « joies » de la rentrée 🙂

  2. bon, ma liseuse est rangée depuis un moment (maux de tête oblige) mais je sens que vous allez me donner envie de la dépoussiérer 😛

  3. ah enfin j’en sais plus sur cette histoire de voiture 🙂 Très beau billet qui décrit TB le texte de Stéphie…et je le dis ouvertement ici sur la place publique, tu es une complotteuse 🙂

  4. Je confirme, le texte de stephie fait autant d’effet aux hommes qu’aux femmes. Testé et approuvé en couple (et en avant-première) ici aussi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *