variante chiliennePierre Raufast aime raconter des histoires. Plein d’histoires. Et moi j’aime qu’on m’en raconte… (Cher Pierre, si un bivouac en pleine forêt vous tente, promis, je m’occupe du feu de bois…!)

 

Les raviolis qu’il avait concoctés l’année dernière avaient déjà enchanté mes papilles de lectrice gourmande. Il récidive cette année en nous servant un roman encore plus succulent que le premier, et ça, franchement, il fallait le faire…! Un roman à mille lieux de ce qu’on peut lire habituellement. Une expérience de lecture surprenante et revigorante qui me laisse littéralement baba d’admiration… Dire que je me suis régalée serait bien en dessous de la vérité !

 

« Il y a toujours plusieurs histoires pour une même vérité. »

 

C’est l’histoire d’une homme privé de mémoire. L’histoire d’un homme qui collectionne des petits cailloux comme autant de souvenirs. Une simple caresse du bout des doigts suffit à raviver le passé. Cicatrices ou petits bonheurs, femmes d’un jour, amis de toujours, horreurs sans nom ou secrets inavouables, chaque souvenir aux contours flous refait surface…

C’est l’histoire d’une adolescente perdue qui voudrait disparaitre. Celle d’une jeune fille assaillie de regrets et de souvenirs qu’elle souhaiterait enterrer…

C’est l’histoire d’un professeur passionné de livres et un brin philosophe qui tente de combler les vides de son existence…

 

Et c’est l’histoire d’une rencontre, aussi improbable qu’évidente, qui voit se souder des destins cabossés. Une rencontre qui fait rejaillir les souvenirs comme autant de bonbons à faire fondre doucement sous la langue…

 

Bon sang quelle régalade ! Je ne sais pas ce que j’aime le plus chez Pierre Raufast. Son incroyable talent de conteur, son côté gamin farceur ou ce plaisir fou qu’il semble prendre à promener son lecteur… Chez Pierre Raufast, les hommes boivent, fument la pipe et se taisent quand ils n’ont rien à dire… Chez Pierre Raufast, les piscines se transforment en potager et les truands se déguisent en fossoyeurs. Rien de plus normal quand vous savez que la pluie est capable de s’abattre non stop sur un petit village paumé des montagnes… et que Borges n’aurait pas loupé le Nobel sans sa virée tardive dans un bordel marseillais.

 

Un caillou pour se souvenir de chaque instant marquant… Le subterfuge est poétique et donne lieu à des tas de petites histoires toutes plus savoureuses les unes que les autres. Le résultat est unique est a fait naître des étoiles dans mes yeux d’enfant, si, si ! Un coup de cœur « king-size » de cette rentrée !

 

Pour les étourdis ou les retardataires, à noter que l’excellent premier roman de Pierre Raufast, La fractale des raviolis, sortira en poche dans moins d’une semaine, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

 

 

Les avis de Jérôme, Philisine

 

Le blog de l’auteur

 

 

Premières phrases : « Tout commença par une grande frayeur. Sur la route, un gendarme me fit signe de me garer. Il était jeune et transpirait abondamment sous le soleil de midi. Il me demanda mes papiers tout en jetant un coup d’œil à l’arrière du véhicule. Ébloui par la clarté, il ne devina pas, cachée par une couverture sur la banquette, la présence d’une adolescente. Je comptais la cloîtrer pendant les deux mois d’été. »

 

 

Au hasard des pages : « Les « si » sont des carrefours invisibles dont l’importance se manifeste trop tard. » (p. 104)

 

 

Éditions Alma (20 août 2015)

264 p.

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-36279-156-7

 

logo2015

Challenge 1% Rentrée littéraire chez Hérisson

4/6


43 commentaires

Une ribambelle · 22 août 2015 à 08h36

Un auteur qui gagne à être connu vu ce bel enthousiasme. Je note.

Pierre · 22 août 2015 à 08h54

Chère Noukette
Je n’aime pas trop les bivouacs en forêt depuis la fois incroyable ou, pourtant pas très loin d’une grande ville, je suis tombé nez à nez avec… Non, l’histoire est trop longue pour être racontée ici.
Merci pour cette superbe critique !

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h48

    Et dire que je n’ai pas eu droit à cette histoire quand on s’est vus, flute…! Il va falloir remettre ça, je veux la fin 😉

jerome · 22 août 2015 à 08h58

Quelle régalade, oui ! On sent le plaisir pris par l’auteur pour nous raconter ces histoires et on partage ce plaisir avec gourmandise, c’est un vrai bonheur ce texte.

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h49

    Un vrai bonheur oui ! C’est si rare de prendre à ce point son pied pendant une lecture, ne boudons pas notre plaisir ! 😉

Framboise · 22 août 2015 à 09h16

Je veux les 2 ! Je le sais, vais me régaler et c’est tout à fait ce qu’il me faut pour divinement débuter l’affreuse rentrée !
bref, je sais ce qu’il me reste à faire 😉
bisous ma copine <3

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h51

    Et maintenant ce sont tes étudiants qui se régalent, la classe ! 😉

L'Irrégulière · 22 août 2015 à 09h36

Une très jolie lecture !

Stephie · 22 août 2015 à 10h08

Tu me l’emmènes jeudi hein 🙂

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h53

    Tss, et depuis tu ne l’as toujours pas lu, honteux ! :-p

Leiloona · 22 août 2015 à 10h14

Je partage ton coup de coeur ! 😀

Sinon, trop trop bien la sortie poche de la fractale, je vais pouvoir l’offrir à mes amis ! 😀

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h55

    Plein de fractales sous les sapins, ouiiiii !! 😉

keisha · 22 août 2015 à 13h45

J’en parle lundi! Tu penses bien que j’ai dévoré ce roman . Tu as vu l’intervention de l’auteur, ah la la, on sentait une histoire, encore! J’espère bien qu’il y aura encore plein de romans…

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h56

    Mais oui ! Avec autant d’imagination il en a forcément encore plein sous le pied ! 😉

Ariane · 22 août 2015 à 17h55

Je le note, mais je commencerai probablement par La fractale des raviolis, puisque je fais aprtie des retardataires !

Au fil des plumes · 22 août 2015 à 18h24

Je n’ai lu aucun des deux mais ton avis m’emballe. Je vais essayer de me procurer le premier.

Yv · 22 août 2015 à 18h49

J’étais déjà tenté par La fractale des raviolis, maintenant, ça fait deux à lire

krol · 23 août 2015 à 00h38

Et bien voilà une bonne nouvelle : la sortie en poche de son premier livre. Comme ça je pourrais réparer, sans trop de frais, l’erreur de n’avoir toujours pas lu Les raviolis…

    Noukette · 29 octobre 2015 à 22h59

    Et celui là suivra, pas possible autrement 😉

laurielit · 23 août 2015 à 14h12

Je m’étais noté la fractale des raviolis, mais ton billet et sa sortie poche va forcément achever de me convaincre. Cela me semble être un auteur qui va me plaire. bisous

Philisine Cave · 23 août 2015 à 17h02

Très jolie chronique pour un roman qui le mérite. Bises

    Noukette · 29 octobre 2015 à 23h00

    Je vois mal comment on peut ne pas aimer ce roman 😉

Léa Touch Book · 23 août 2015 à 18h36

J’aimerais beaucoup découvrir cet auteur 🙂

Laure · 23 août 2015 à 21h35

Noukette, j’ai envie de lire tous les livres de la rentrée que tu as lus, tu es une immense tentatrice 😉

Emma · 1 septembre 2015 à 09h35

Très bel article, je pense qu’on n’a pas fini de le voir ce livre 🙂 , il est très tentant.

    Noukette · 29 octobre 2015 à 23h04

    C’est tout le bien que je lui souhaite ! 😉

itzamna · 30 octobre 2015 à 10h20

Bonjour,
Je n’irai sans doute pas jusqu’au coup de cœur (et pourquoi pas d’ailleurs…), mais vrai : « quelle régalade » !!!! Comme on aime tous se retrouver lors d’une veillée, au coin du feu ou sous les étoiles, à se laisser conter de jolies histoires ! Un sympathique récit, plein de tendresse et de sourires.

    Noukette · 30 octobre 2015 à 19h49

    Pierre Raufast est un conteur hors pair, on en redemande !! 😉

dasola · 22 novembre 2015 à 13h57

Bonjour Noukette, roman très sympa, léger, enlevé. On en redemande. Je l’ai préféré à La fractale des raviolis que j’avais trouvé décousu. Bon dimanche.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h16

    Je le trouve aussi un cran au-dessus, même si j’avais beaucoup aimé le côté « décousu » dont tu parles dans la fractale justement ! 😉

La Variante chilienne, Pierre Raufast | Bric à Book · 26 août 2015 à 06h02

[…] Noukette : Bon sang quelle régalade ! Je ne sais pas ce que j’aime le plus chez Pierre Raufast. Son incroyable talent de conteur, son côté gamin farceur ou ce plaisir fou qu’il semble prendre à promener son lecteur… […]

La Variante chilienne, de Pierre Raufast | Cultur'elle · 28 août 2015 à 07h01

[…] par Jérôme, Philisine, Noukette, Keisha, […]

LA VARIANTE CHILIENNE de PIERRE RAUFAST | Anne-Véronique Herter · 16 octobre 2015 à 12h26

[…] Pierre ? Si mon avis ne suffit pas, allez donc piocher les mots de Leiloona, Jérôme, Noukette, Philisine ou Keisha  Date de parution : 20 août 15 264 p. 18 € ISBN : 978-2-36279-156-7 […]

Pierre Raufast, La variante chilienne – Lettres exprès · 19 décembre 2015 à 18h15

[…] avis de Jérôme (merci !), Jostein, Keisha, Leiloona, Noukette et Philisine.Ce livre peut continuer son chemin, si vous êtes […]

La variante Chilienne – Pierre RAFAST | Luocine · 7 juillet 2016 à 07h00

[…] des Raviolis, je sais que je lirai ce roman soutenue dans cette volonté par Jérôme, Noukette et Keisha. Il était dans mes bagages depuis long­temps, et je suis ravie de l’avoir lu et relu […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *