Le prince égyptien – Christy Saubesty

Le-prince-egyptien.jpg

 

Chers adeptes du premier mardi du mois… Admirez moi cette couverture so graaaooooou..! Non, vous ne rêvez pas, il y a bien un mâle nu ici, plutôt pas mal d’ailleurs… Même si les fesses de la demoiselle restent encore au premier plan…

 

Et alors me direz-vous ? Je suis depuis quelques mois une inconditionnelle de cette collection qui promet 45 mn de plaisir inavouable. Cela dit, force est de constater que les couvertures nous montrent généralement des femmes alanguies dans des positions fort suggestives… mais seules.

 

Personnellement, ça ne m’émoustille pas des masses. Ce que j’avais d’ailleurs souligné le mois dernier, l’air de rien… Ce sur quoi monsieur Numériklivres himself a tout de suite rebondi en disant qu’il allait tenir compte de cette remarque pour les nouvelles couvertures…

 

Victoire ! Cher Jean-François (permettez que je vous appelle par votre p’tit nom ?), merci ! C’est un bon début ! Si vous pouviez faire en sorte à l’avenir de nous en dévoiler un peu plus, vous auriez ma gratitude éternelle…! Bon, chipotons un peu… Ce monsieur n’a pas grand chose d’égyptien mais nu… qui s’en soucie ?

 

Voici donc le dernier né de la collection, tout frais, tout beau, si c’est pas de la belle rentrée littéraire ça ! Changement de registre pour Christy Saubesty : après La stagiaire dévergondée, place au conte de fées ! Parfaitement, ici, nous avons un prince, un vrai, le petit côté exotique et sexy en prime… Et qui dit prince dit princesse, vierge, pure et innocente, comme il se doit… Sauf que la princesse en question ne veut pas le devenir, il faut dire que son père ne lui a pas demandé son avis avant de la promettre au prince héritier Séthi Hamed Méten.

A la veille de son mariage arrangé, Camille a peu d’espoir d’échapper à son destin, alors, dans la salle de réception du palais… elle boit coupe de champagne sur coupe de champagne. Quand un bel inconnu s’approche d’elle, elle ne sait pas qu’elle a face à elle son futur mari… tout comme le bel inconnu ne sait pas qu’elle se trouve être sa promise, les époux ne devant pas se voir avant la noce.

Quand elle accepte de le suivre pour une petite promenade dans les jardins, Camille est très troublée par cet égyptien à l’odeur envoûtante (si, si…) Très vite, Sethi le bourreau des coeurs découvre le pot aux roses et comprend que Camille est sa future femme. « Il n’était pas un saint et de nombreuses partenaires partageaient sa couche chaque nuit depuis des années, parfois même plusieurs à la fois. Mais la jeune femme assise près de lui était sa promise et le roi savait que le « détail » la concernant saurait venir à bout des réticences de son héritier. Sethi n’avait jamais eu de vierge dans son lit et le roi ne l’ignorait pas. Lui en offrir une comme épouse était un cadeau de choix. » A noter que les vierges dans ce genre de nouvelles ne le restent pas bien longtemps, elles font même plutôt preuve d’une grande maîtrise de la chose si vous voyez ce que je veux dire… Ahummm…

Camille, elle, confie au bel-étranger-qu’elle-ignore-être-le prince qu’elle n’a pas du tout envie de devenir la femme d’un homme qu’elle n’a pas choisi, qui plus est si c’est pour devenir une bobonne soumise. Sethi, lui, trouve ce portrait de l’homme arabe un brin caricatural et ne se gêne pas pour le lui dire, cash : « Je fais partie de ces hommes qui apprécient de lire le plaisir sur le visage de leurs partenaires. J’aime conduire la femme à l’orgasme, la regarder jouir, s’abandonner et soupirer d’extase avant de recommencer encore et encore. » Ne cherchez pas, Sethi est l’homme idéal !! Imaginez la stupeur de notre jeune vierge…, personne ne lui avait jamais parlé comme ça ! C’est décidé, c’est lui qu’elle choisira pour faire d’elle une femme, une vraie, et pas plus tard que ce soir…

C’est donc à son futur mari qu’elle va offrir son corps… sans le savoir ! Et autant dire que son initiation aux arts divins de l’amour sera très très très complète, elle se révèlera même être une excellente élève, ce qui n’est pas pour déplaire au prince : « Ma jeune novice est très réceptive. » C’est peu de le dire… Une nuit inoubliable pour la future mariée… qui risque l’arrêt cardiaque quand elle verra enfin le visage de son mari le jour J ! Finalement, la chanceuse aura pu tester la marchandise avant, ce qui n’est pas si mal ! Vous pourriez refuser quoi que ce soit à quelqu’un qui vous sort ce genre de phrase vous…? « Caresse-moi, touche-moi, découvre-moi… n’aie aucune crainte ni aucune limite. Tu peux tout te permettre, mon corps t’appartient. Fais de moi ta marionnette, ton jouet, ton objet de luxure… » Sethi… Épouse-moi !!!!

 

Délicieusement sensuel, voluptueusement érotique ou brutalement explicite, Le prince égyptien tient toutes ses promesses ! Christy Saubesty prend beaucoup de plaisir à écrire ses textes et ça se sent ! Elle décrit avec précision la montée du désir, l’éveil des sens et fait doucement monter la température… Les mots sont choisis, relevés, et l’érotisme est à son comble ! Point d’orgue, les scènes d’amour sont très réussies, indécentes, audacieuses, chaudes bouillantes… Un vrai régal ! Une première nuit que vous n’êtes pas prêts d’oublier !

 

Le blog de l’auteure

 

Éditions Numeriklivres (Août 2012)

Collection Sextasy 45 mn

EBook au format ePUB

 

Mardi c'est permisTous chez Stéphie !

Qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci ?

 

Challenge-amoureux_saison2.jpgEt une nouvelle lecture pour

le challenge amoureux d’Irrégulière

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-le-prince-egyptien-christy-saubesty-109713270.html

14 commentaires sur “Le prince égyptien – Christy Saubesty

    • Celle ci est déjà fortement dénudée, je suis assez surprise qu »elle ait été acceptée ! Ravie de l’apparition de « mâles » sur vos couvertures en tous cas, le lectorat féminin vous remercie ! 😉

    • Ahhhhh, Perle, c’est vrai que c’est un un « beau » roman, très bien écrit ! Une belle surprise ! Je vais demander à Blueverbena si elle veut qu’il continue son voyage et je te tiens au courant…

      Sinon, ces bouquins, je les télécharge discrétos sur ma liseuse, j’adore ! 😉

  1. Edition numérique… je vais le glisser sournoisement dans le seul kindle de la maison… celui du mari ! vais voir…

  2. Voilà, je repasse pour te raconter… Je l’ai lu hier soir et heureusement que je n’ai pas pu le faire dans la salle d’attente de l’ORL comme je l’avais initialement prévu ! j’aurais été un peu gênée, tu penses bien !
    Donc… je disais que j’ai lu cette nouvelle hier soir avant le dodo. Un conte avec prince et toutim… c’était parfait pour programmer de beaux rêves !
    Alors ? J’ai bien ri ! surtout à voir la tête de mon mari qui a eu le privilège d’écouter quelques passages…
    Une histoire légère, à prendre au degré que l’on veut…
    A + Noukette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *