Les soirées de charlesBienvenue dans les soirées de Charles ! Des soirées libertines pour adultes consentants choisis avec soin par le maître des lieux pour garantir une parfaite alchimie. Des soirées échangistes raffinés dans lesquelles on y trouve bien plus que ce qu’on vient y chercher…

 

C’est que les soirées de Charles ne sont pas de simples partouzes… L’hôte, ancien chercheur, en profite pour y mener des expériences comportementales. Tout est savamment orchestré, y compris l’ordre de passage des six participants selon un scénario écrit à l’avance. Au cours de la soirée, les invités seront donc tour à tour acteurs ou simples spectateurs. Chacun d’eux vivra une expérience qu’il ne pourra oublier… et en ressortira profondément chamboulé : fantasme avoué ou refoulé que le maître de cérémonie s’évertuera à mettre à jour, désirs inassouvis ou endormis, perversité, domination, homosexualité, vengeance… Tout y passe.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’ennuie pas dans les soirées de Charles ! Dans cette thérapie de groupe revue et corrigée, les « malades » mettent du cœur à l’ouvrage et donnent véritablement de leur personne, obéissant au doigt et à l’œil au bon vouloir de leur « médecin traitant »… (Il en va de leur guérison que voulez-vous…!)

Côté scènes érotiques (voire carrément pornographiques il faut bien le dire…), le lecteur est servi et peut même vite frôler l’overdose tant l’auteur (qui se cache sous un pseudo le vilain !) nous abreuve de détails. Peu d’originalité de ce point de vue d’ailleurs, une partouze reste une partouze, mais l’écriture rattrape quelque peu la surenchère. L’alternance entre les points de vue de chaque « acteur » est d’ailleurs plutôt efficace puisque qu’elle nous permet de vivre les différentes mises en scène de l’intérieur, et même de vivre la même scène par les yeux de différents protagonistes. Très émoustillant, et parfois même plutôt cocasse…!

Quant à la psychologie, vous vous en douterez, on repassera… Charles a beau mener des expériences avec ses cobayes consentants, on a du mal à envisager que cette soirée transformera leur vie en profondeur…

 

 

Au hasard des pages : « Charles maîtrisait à la perfection l’alchimie des rencontres, la science pour confectionner les meilleurs cocktails entre les êtres dans des ambiances raffinées ménageant des effets de surprise sans cesse renouvelés. Qu’avait-il bien pu imaginer ce soir ? « Vous serez étonnés ! », nous avait-il simplement dit à la fin de son courriel. » (p. 7)

 

« Mon serviteur nu a fixé les règles pour ceux qui seront spectateurs attentifs. Les protagonistes principaux, comme toujours, ne savent pas ce qui les attend. Ils doivent instinctivement comprendre ou s’y laisser amener de façon naturelle. » (p. 83)

 

 

Éditions La Musardine (Septembre 2014)

126 p.

 

ISBN : 9782842717940

Prix : 15 €

 

 

Mardi c'est permis

 

Tous chez Stéphie !

 

Et vous, qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci…?

 

 

 

challengerl2014

 Challenge 2% Rentrée littéraire réussi

chez Hérisson !

12/12

En route pour les 3% !


17 commentaires

Stephie · 7 octobre 2014 à 07h45

Si le pitch de départ me plaît, je ne sais pas si je tiendrai sur la longueur et sur l’idée de surenchère…

    Noukette · 14 octobre 2014 à 23h46

    Le roman « fait le job », malgré tout… Je peux te l’emmener si tu veux 😉

Syl. · 7 octobre 2014 à 08h27

Je ne sais quoi trop dire, à part : Bonne journée Noukette !

L'Irrégulière · 7 octobre 2014 à 11h28

Une de mes prochaines lectures ! Mais je me demande bien qui est l’auteur…

    Noukette · 14 octobre 2014 à 23h47

    Je me pose aussi la question… Si tu as des idées après lecture, n’hésite pas à balancer ! 😉

jerome · 7 octobre 2014 à 12h01

Ce n’est jamais bon la surenchère, il faut savoir doser 😉

    Noukette · 14 octobre 2014 à 23h48

    Ben oui, mais ce n’est pas inné ces choses là 😉

cristie · 7 octobre 2014 à 21h32

Pas pour moi !

Alex-Mot-à-Mots · 8 octobre 2014 à 17h05

Un titre qui cache bien son contenu.

    Noukette · 14 octobre 2014 à 23h57

    Tu trouves ? Pourtant, la couverture elle, ne cache rien ! 😉

laurielit · 8 octobre 2014 à 17h37

t’es trop drôle « une partouze reste une partouze », j’adore ta chronique…je ne lirai pas ce livre pour toutes les raisons que tu évoques mais franchement la prochaine fois que je croise un Charles je vais pouffer….

    Noukette · 14 octobre 2014 à 23h58

    Madame fait la fine bouche…? tss tss tss 😉

Marion · 11 octobre 2014 à 12h22

Ah je l’avais repéré celui là ! Je vais me laisser tenter je pense 😉

Les soirées de Charles, d’Armand Aurèle | Cultur'elle · 21 octobre 2014 à 07h01

[…] par Noukette (moins enthousiaste que […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *