Lettres à un premier amant – Collectif

Lettres-a-un-premier-amant.jpeg

Oui…, je sais, nous ne sommes pas le premier mardi du mois… mais qu’importe, j’ai quand même lu du coquin moi alors vous n’y couperez pas ! En espérant que miss Stéphie ne sortira pas son fouet (je vous jure, elle en est capable !), voici donc la lecture hot du premier JEUDI du mois, na !

Pour bien commencer ce joli mois de mai donc, je me suis plongée avec une délectation non feinte dans des nouvelles érotiques de la collection e-ros, merci à ChocolatCannelle pour cet envoi très… appétissant !

Vous l’aurez deviné, nous avons ici affaire à des lettres érotiques, chacune dévoilant une histoire différente. Les narratrices (et le narrateur) se dévoilent dans ces lettres très intimes destinées à leur amant, mais pas n’importe quel amant… leur premier amant. Pas de crudité excessive dans ces nouvelles ni de pornographie outrancière, même si le rose aux joues n’est jamais bien loin…

 

« Premiers frissons amoureux et premiers frissons de désir : cinq auteurs narrent dans une lettre à un amant les émois d’une narratrice… ou d’un narrateur. Avec nostalgie, humour et effets de surprise, réminiscences d’un amour de jeunesse ou écrits couchés sur le papier après avoir vécu l’immédiateté d’une rencontre, ces missives, gorgées d’émotion, mettent à l’honneur l’écriture épistolaire dans sa déclinaison érotique. » (Présentation de l’éditeur)

 

Mon si cher et tendre amant de Dominique Lalouve

Très jolie lettre écrite par une femme à son amant, toute en émotion et en retenue au départ. Elle y parle du désir mais aussi de la crainte de ne pas le séduire lors de cette première rencontre charnelle, de sa timidité, de sa pudeur… Jusqu’à ces trois nuits dans une chambre sous les toits où toutes les barrières finissent par tomber une à une. La narratrice revit ces instants et se dévoile de plus en plus, elle s’adresse à l’homme aimé de plus en plus directement : « As-tu ressenti les « je t’aime » que je n’ai jamais prononcés, effleurer ta peau, ton sexe… et cette folie subite de m’offrir à toi, de t’appartenir, que tu me pourfendes, que tu me pilonnes, as-tu entendu mes désirs te murmurer au creux de tes reins que je réclamais de toi l’ivresse ? » Huuummm, pas si pudique que ça cette lettre finalement… Un habile mélange de tendresse et de passion enflammée, une réussite !

 

Mon cher amant de Anne Bert

C’est avec plaisir que j’ai j’ai retrouvée la plume de Anne Bert découverte avec son roman Perle dont je vous recommande la lecture ! Là encore, l’auteure étonne… Cette lettre est écrite juste après le départ de l’amant de la chambre, tout est encore très « frais » donc… Cette « lettre masturbatoire » est censée prolonger le plaisir, le rendre encore plus vivace, combler le manque. Petit à petit, le lecteur devine l’identité de celui qui écrit, c’est audacieux, cru, direct mais toujours bien écrit, cette fameuse scène de sexe est d’ailleurs un sommet du genre !

 

Cueillez dès aujourd’hui les chrysanthèmes de la vie de Ian Cécil

Cette nouvelle est étonnante, la chute est d’ailleurs assez inattendue ! Dès les premières lignes, on s’interroge : « Mon Adonis, mon rêve, mon seul amour, pourquoi avez-vous ouvert les yeux ? Vous aviez promis ! Mon bel amour, pourquoi ? » Car oui, l’amant a ouvert les yeux… et n’aurait pas dû… Là aussi, une nouvelle que j’ai trouvée très bien écrite qui titille habilement l’imagination.

 

Pour A. de Isabelle Lorédan

Une nouvelle à part que celle ci puisque cette lettre est écrite 30 ans après cette fameuse première nuit. L’émotion a beau être toujours présente, les années ont passé et le recul de la « jeune » femme donne une tonalité différente à cette lettre. Les souvenirs ressurgissent, émus, pudiques… et bizarrement, c’est peut-être la nouvelle que j’ai préférée, sûrement d’ailleurs pour ce petit côté nostalgique qui fleure bon l’adolescence…

 

L’Adieu de Piko

Une femme trompe la routine de sa vie conjugale monotone et tristounette avec un jeune et fougueux amant. De nouveau, elle se sent femme, de nouveau elle se sent sexy et désirable et redécouvre le plaisir…, c’est que le fameux Julien doit savoir y faire ! Cette lettre qui résonne comme un adieu est délicate, ce qui n’empêche pas l’érotisme d’être présent, et bien présent !

 

Un joli florilège non ? J’avoue que je n’ai pas boudé mon plaisir à la lecture de ces lettres érotiques, j’aime d’ailleurs beaucoup ce concept qui amène à décrire des scènes déjà vécues ou même rêvées. Ces nouvelles explorent chacune à leur façon les différentes facettes du désir, du plaisir et de l’amour, car oui, il est bien évidemment question d’amour ici…! Chacune des nouvelles fait vibrer une corde différente, quand une accentuera le côté nostalgique, l’autre misera plutôt sur les scènes d’amour. Personnellement, aucune de ces nouvelles ne m’a déçue, j’ai d’ailleurs apprécié l’habileté des auteurs à maîtriser la « montée » de l’érotisme.

 

Une collection à suivre, à n’en pas douter ! Personnellement, je m’en vais explorer plus avant leur catalogue, mon e-book ne va pas s’en remettre !

 

Éditions Dominique Leroy (Avril 2012)

Collection e-ros

EBook au format ePUB

 

 

Mardi c'est permisTous chez Stéphie !

Qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci ?

 

Challenge-amoureux_saison2.jpgEt une nouvelle lecture pour

le challenge amoureux d’Irrégulière

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-lettres-a-un-jeune-amant-collectif-104402128.html

10 commentaires sur “Lettres à un premier amant – Collectif

    • Ces nouvelles sont vraiment pas mal du tout, et si tu n’as pas de liseuse, tu peux toujours les lire sur ordinateur ! 😉

  1. Merci Noukette pour cet article développé sur Lettres à un premier amant ! (pas nécessairement jeune…)

    @ Stephie : c’était prévu mais j’ai repoussé, faute de temps 😀 Et il n’est pas indispensable d’avoir une liseuse. Je n’en possède pas moi-même, je lis en pdf sur mon ordinateur ou en ePub sur mon smartphone.

    • Oups…! je viens de me rendre compte de mon erreur dans le titre de mon article, je rectifie de ce pas ! 😉

      Merci à vous en tous cas, je me suis régalée !

  2. J’ai moi aussi lu ce recueil grâce à ChocolatCannelle et apprécié dans l’ensemble. Je rejoins tout à fait ton avis sur la seconde nouvelle, Mon cher amant : la scène de sexe est une réussite et la surprise est très bien amenée. J’ai par contre préféré Mon si cher et tendre amant et L’adieu à Pour A.

    Très bel article en tout cas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *