« Les carnets d’Estelle »

« Les carnets d’Estelle »[1] Jusqu’au dernier instant, un doute immense : Va-t-on réussir à s’enfuir, à larguer les amarres, le boulot, les minots, les obligations conjugales, la grosse fatigue, le vélo, la Twingo… Jusqu’au dernier moment, l’angoisse… Sourde. Le stress… Total. La lutte… Folle. Voiture ou train ? Sac ou valise ? Jupe ou pantalon ? Combien ? Pourquoi ? Quelle culotte ? […]