Les-menottes-et-le-radiateur.jpgC’est curieux comme certains livres peuvent vous tomber entre les mains… Comme le rendez-vous mensuel de ma Stéphie approchait à grands pas, il me fallait une lecture « inavouable », et suite à mon réjouissant passion intense du mois dernier, j’étais bien décidée à ne pas changer de type de lecture. (Obsédée, moi..? …jamais…)

Direction la librairie donc, et là, une première question se pose (qu’on ne pose bien évidemment pas au libraire) : où donc se cache le rayon porno érotique ? Et là, il devient difficile de passer inaperçue… En règle générale, il n’y a pas 36 solutions, les livres à ne pas mettre entre toutes les mains se trouvent soit tout en haut sur une étagère quasi inaccessible, soit à ras du sol près du rayon psycho du couple. Je me suis donc retrouvée à quatre pattes dans la librairie et je suis tombée sur ça : des talons aiguilles vertigineux rouges, des menottes… J’ai embarqué le dit bouquin fort alléchée !

 

La quasi totalité de ce petit roman est composée de lettres qu’écrit une certaine Suzie à une certaine Valentine. Suzie, notre héroïne donc, est une française expatriée à Rome, son amie Valentine vient de quitter la ville il y a peu pour se réinstaller à Nancy. Les deux femmes sont visiblement très proches et Suzie raconte dans ses lettres sa passion pour celui qu’elle appelle l’Anglais, un homme avec qui elle entretient une relation depuis plus de deux ans, l’homme parfait à tous points de vue mais dont elle ne sait finalement pas grand chose. A son grand désespoir, Suzie n’a pas l’impression de maîtriser grand chose. L’Anglais n’est pas bavard, d’ailleurs elle le surnomme « Cold Fish », mais il agit, et plutôt bien, et choisit avec soin les hôtels dans lesquels ils se retrouvent pour la nuit. « Au lit, nous sommes tous deux ludiques, lubriques, et très techniques… Tu prendrais nos ébats pour la quintessence du jeu amoureux. Pourtant nos libertinages restent de surface. La licence est sans surprise, une convention qui n’entame rien, pas même la peau. Nous ne prenons aucun risque, et n’osons pas grand-chose. Toujours under control, nous demeurons à la lisière de la séduction et de la possession. » Bref, il lui manque un petit quelque chose à Suzie, et pourtant, elle en est dingue de son Anglais ! Du coup, Suzie se la joue insaisissable, espace les rendez-vous et entre temps se rend à des dîners de célibataires (bien fait pour l’Anglais !).

C’est au cours d’un de ces dîners que la conversation s’oriente sur la passion, chacun devant raconter ce qu’il a fait de plus fou par amour. Un homme commence à raconter son histoire, une histoire d’amour fou où il est question de menottes… et d’un radiateur. L’assemblée est à fois gênée, choquée et fascinée, Suzie elle est suspendue aux lèvres de celui qu’elle appelle l’Aventurier alors qu’elle essaye désespérément de se débarrasser du Divorcé Excité, son voisin de droite un peu collant (elle aime bien les surnoms Suzie).

Quand elle revoit l’Anglais après l’avoir bien fait mariner trois semaines, Suzie le chauffe un peu plus en lui racontant l’histoire des menottes, pour finir par le laisser seul la nuit. L’Anglais a l’air furieux mais ne dit rien… Le soir même, Suzie reçoit un appel d’un homme qu’elle prend pour Giovanni, le Divorcé Excité avec qui elle accepte de dîner 15 jours plus tard, il n’arrêtera pas d’appeler d’ailleurs pour confirmer le rendez-vous. Mais le jour J, surprise, ce n’est pas un Giovanni mais trois qui se présentent à l’appartement de Suzie, aucun n’étant le Divorcé Excité… mais parmi eux, il y a  l’homme aux menottes !

 

Hi hi ! Vous aimeriez bien connaître la suite hein ? Sans tout dévoiler, sachez que Suzie va se retrouver dans de beaux draps… et elle l’aura bien cherché ! Suzie revoit l’Anglais et trouve le moyen de le convier à la même table que les trois Giovanni qui finalement ne l’intéressent pas des masses, quand je vous dis qu’elle cherche les embrouilles ! Jusqu’au jour où Suzie reçoit une grande enveloppe contenant une paire de menottes en plastique et un mot lui donnant rendez-vous dans un palace de Rome le soir même, le mot n’est pas signé mais ça ne peut être que l’Anglais non…? Bref, Suzie enfile sa tenue la plus sexy, chausse ses « fuck-me shoes » et part au rendez-vous. Dans sa chambre, dans l’attente de l’homme, elle reçoit un SMS très… explicite : « Fais joujou en m’attendant, enivre-toi de champagne, attache toi au lit, bande-toi les yeux, j’arrive… » Je ne vous dis qu’une chose, elle n’est pas prête de l’oublier sa nuit torride la Suzie !

Voilà un petit récit fort réjouissant, bien écrit, délicieusement sensuel tout en restant soft. Pas de descriptions crues, les choses sont suggérées, au lecteur d’imaginer le reste. Au début du roman, l’éditeur annonce que l’auteure « s’est amusée à écrire un petit roman dans l’esprit des contes libertins du XVIIIe siècle », et je trouve cela plutôt réussi ! D’ailleurs, si cela vous tente, ce petit roman pourrait fort bien voyager jusqu’à vous !

 

Au hasard des pages : « Je connaissais la retenue du Cold Fish au lit, sa réserve dans la jouissance, cette fameuse distance qui, jusqu’à présent, rendait nos ébats plus subtils que bouleversants… Je l’ai découvert cette nuit aussi voluptueux qu’insatiable : un vrai virtuose du plaisir dont il peut parcourir la gamme dans tous les sens. A l’envers, à l’endroit, au propre et au figuré. Quant à la passion… comment ai-je osé qualifier mon Anglais de froid ? Remarque, on peut comprendre qu’il cherche à brider ses instincts… Parce que, lorsqu’il leur laisse libre cours, il ne sait plus s’arrêter. C’est l’explosion. Il ne met ni borne ni frein à ses appétits. Aucune sorte de limites… Du délire. De la déraison. De l’exagération. De toi à moi, Vale, ce fut formidable, l’une des expériences les plus fortes de ma vie ! Bon, d’accord, je consens à te raconter ma nuit, mais seulement dans les grandes lignes… » (p. 73-74)

 

Éditions Plon (Avril 2011)

94 p.

 

Mardi c'est permis

Hop, tous chez Stéphie

pour voir ce que les participants ont lu d’inavouable ce mois ci !

 

 

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-les-menottes-et-le-radiateur-alexandra-lapierre-80650679.html

Catégories : Le mardi c'est permis

58 commentaires

Commentaire n°1 posté par dasola · 2 août 2011 à 07h38

Bonjour Noukette, il n’y a aucun mal à lire ce genre de littérature surtout que ce roman m’a l’air assez « soft ». Mais bon, tout ça manque un peu de romantisme. Bonne journée.

    Noukette · 3 août 2011 à 22h30

    Oui, assez soft c’est vrai ! Et je suis bien d’accord, il n’y a pas de mal à lire ce genre de roman, en plus celui ci est plutôt assez bien écrit je dois dire !

Commentaire n°2 posté par Isa · 2 août 2011 à 08h19

Il m’a l’air bien sympa effectivement ce livre ! Je m’étais promise d’acheter un Harlequin en lisant ton dernier billet sur le sujet et puis je n’en ai pas trouvé à ma librairie ..du coup , pas de lecture coquine pour mes vacances si on peut classer les Harlequin dans la lecture coquine ..

    Noukette · 3 août 2011 à 22h31

    Ahhhh, les Harlequin, on a toutes du en lire au moins un à l’adolescence, c’est une lecture « vintage » ! 😉 Il va falloir changer de librairie alors !

Commentaire n°3 posté par Philippe D · 2 août 2011 à 08h19

Des lectures inavouables? C’est intéressant, ça! Je vais voir un peu plus loin. Bonne journée.

    Noukette · 3 août 2011 à 22h32

    Je me demande bien si les hommes lisent ce type d’ouvrages, pas sûre que ce soit le public visé…! 😉

Commentaire n°4 posté par Leiloona · 2 août 2011 à 09h12

Ah oui, tiens, où sont les livres érotiques dans ma librairie ? Je chercherai la prochaine fois ! lol

    Noukette · 3 août 2011 à 22h32

    Hisse toi sur la pointe des pieds, ou rase le sol, tu devrais les trouver ! 😉

Commentaire n°5 posté par lili · 2 août 2011 à 09h36

Hum, donc une lecture intéressante ! je note pour un prochain mardi !

    Noukette · 3 août 2011 à 22h33

    Je peux te le faire parvenir si ça te chante ! 😉

Commentaire n°6 posté par lasardine · 2 août 2011 à 09h41

rhooo! j’t’imagine bien à quatre pattes dans la librairie tiens!!
tu le ferais voyager jusque chez moi? ça m’évitera de me mettre dans cette position inconfortable moi même, et j’ai bien envie de connaître l’histoire de cette Suzie!!

    Noukette · 3 août 2011 à 22h34

    Ecoute, pas de problème ! Envoie moi ton adresse et il part ! N’empêche, tu pourrais toi aussi ramper dans ta lbrairie pour dégoter ce type de lecture hein ! 😉

Commentaire n°7 posté par L'Irrégulière · 2 août 2011 à 09h54

ohhhh, mais dis-moi, c’est chaud par ici !!!!

    Noukette · 3 août 2011 à 22h35

    Et puis t’as vu, tout à fait le genre de talons que tu pourrais porter ! 😉

Commentaire n°8 posté par blueverbena · 2 août 2011 à 10h11

Comme Lasardine, c’est la vision de ma noukette à quatre pattes qui m’a me le plus fait rire 😉

    Noukette · 3 août 2011 à 22h35

    Je te jure, j’avais vraiment pas l’air fin… Mais j’assume, j’assume !

Commentaire n°9 posté par Hélène · 2 août 2011 à 11h20

j’ai connu aussi les contorsions pour atteindre le rayon érotique… Tu as aussi l’option « je m’assume » : à la fnac des halles, à paris, il est pile à l’entrée, bien en vue, tout à fait accessible….

    Noukette · 3 août 2011 à 22h36

    Et ben voilà, je la connais bien cette fnac en plus, yapluka ! 😉

Commentaire n°10 posté par Gwenaelle · 2 août 2011 à 11h30

Et que dit l’amie Valentine de toutes ces aventures technico-lubriques? On a ses réponses aussi? En tout cas, ça a l’air suffisamment amusant pour qu’on ait envie de le lire!

    Noukette · 3 août 2011 à 22h38

    Et bien l’amie Valentine ne se manifeste, si l’on peut dire, que dans les toutes derniières pages, mais par mail cette fois ci, elle est bien plus moderne que cette chère Suzie qui noircit des pages et des pages de ses aventures « sexouelles »…

Commentaire n°11 posté par pimprenelle · 2 août 2011 à 12h20

Ca m’a l’air un peu compliqué à suivre tout ça non? Si en plus ça reste soft… Bref, pas tentée…

    Noukette · 3 août 2011 à 22h39

    Et bien non en fait, c’est jsute moi qui suis un peu confuse hein…! 😉

Commentaire n°12 posté par vilvirt · 2 août 2011 à 14h43

Je note, je note ! Ce billet est extrêmement alléchant pour ne dire que ça….

    Noukette · 3 août 2011 à 22h44

    Moui moui moui… Et on rêverait de se retrouver à la place de cette Suzie…

Commentaire n°13 posté par franfran · 2 août 2011 à 17h12

voila LE LIVRE qu’il me fô, pour mes vacances charentaises… merci ma blonde délicieuse, tu viens de me sauver mes vacances !!!! du baiser

    Noukette · 3 août 2011 à 22h45

    Tout pour faire fantasmer l’homme du camping car…! 😉

Commentaire n°14 posté par Cess · 2 août 2011 à 17h54

ALORS ?????? Est ce que c’est l’anglais au moins (la nuit torride dans le palace) (et est ce qu’elle se prend une cuite au champagne?) ???
Tu ne peux pas nous laisser sur cette incertitude quand même! Cruelle, va !

    Noukette · 3 août 2011 à 22h47

    Rhaaaaaa, l’anglais, l’anglais… c’est que la miss Suzie a les yeux bandés rappelle toi, alors on est sûr de rien hein…? Allez, un indice… Pas sûr qu’il y ait eu qu’un homme dans son lit ce soir là…, ce qui explique peut-être cette nuit torride ! OMG !

Commentaire n°15 posté par Sara · 2 août 2011 à 20h48

Je ne sais pas ce que je préfère : ton intro ou ta présentation du livre ! En tout cas, tu m’as fait bien rire 🙂

    Noukette · 3 août 2011 à 22h49

    Que voulez vous jeune fille, il faut se sacrifier pour la cause ! 😉

Commentaire n°16 posté par Cess · 3 août 2011 à 22h52

Hiiiiiiiii la coquine! 🙂

    Noukette · 3 août 2011 à 23h01

    Mais elle ne s’est doutée de rien la pauvre (ce que j’ai tout de même du mal à croire entre nous soit dit…), tout ça s’est fait à l’insu de son plein gré ! 😉

Commentaire n°17 posté par Cess · 3 août 2011 à 23h07

Hum… Attends,tends,tends….
Elle ne sent pas quand il y a plusieurs mecs qui la… et qui la… et qui la… ?????
Pfffu c’est balot quand même non ? Autant profiter d’un moment pareil, moi je dis 😀

    Noukette · 6 août 2011 à 13h22

    Ah mais je n’ai pas dit qu’ils ont tous « officié » en même temps hein… C’est ça la ruse…! 😉

Commentaire n°18 posté par lasardine · 4 août 2011 à 10h25

haha!! promis, si un jour je le tente j’te raconte tout!!
je t’envoie un message de suite :):)
merciiiiiiiiiii!!!

    Noukette · 6 août 2011 à 13h27

    De rien ! 😉 Il partira bientôt alors !

Commentaire n°19 posté par Axl · 5 août 2011 à 16h02

Faut croire que ma librairie habituelle a penser au confort des lecteurs en recherches de livres érotiques. C’est une colonne normale sur un coin… ceci dit, je ne dis pas que les plus « licencieux » ne sont pas bien planqués dans le bas de la colonne (Je n’ai jamais vérifié mais ou est ce qu’ils rangent les titres de Sade? Avec les classiques ou avec les érotiques? Perso, j’aurai le reflexe d’aller vers les classiques)

    Noukette · 6 août 2011 à 13h34

    Bonne question ? Où donc plaquent-ils Sade ? J’aurais tendance à penser comme toi, à vérifier !

Commentaire n°20 posté par Manu · 6 août 2011 à 12h55

Je me demande bien qui c’était 😀 Mais pas au point de lire le livre.

    Noukette · 6 août 2011 à 13h38

    C’est que tu es bien plus sage que moi en fait… 😉

Commentaire n°21 posté par Alex-Mot-à-Mots · 6 août 2011 à 16h19

Une autorisation coquine que beaucoup sur la blogo ont suivie.

    Noukette · 17 août 2011 à 01h55

    … et que je suivrais sûrement encore les mois prochains ! 😉

Commentaire n°22 posté par Stephie · 6 août 2011 à 19h49

Bien évidemment que ça me tente. Et y a pas de photo de toi à quatre pattes chez le libraire ? Hi Hi !

    Noukette · 17 août 2011 à 01h55

    Non mais c’est pas bientôt fini oui ? Perverse va ! 😉

Commentaire n°23 posté par sarah · 9 août 2011 à 11h10

Ah ben forcément, s’il faut déjà être à quatre pattes rien que pour se procurer le bouquin, ça met dans l’ambiance!!!!
J’aime bien ton résumé, ça a l’air sympa! A voir pour un prochain mardi!

    Noukette · 17 août 2011 à 02h01

    Il va partir chez La sardine très bientôt, si ça t’intéresse, n’hésite pas à me faire signe ! 😉

Commentaire n°24 posté par keisha · 16 août 2011 à 08h37

Tiens, il me semble avoir entendu l’auteur sur france Inter, ses souvenirs d’enfance, etc… Je ne la voyais pas dans ce style.
mais à lire les passages, en tout cas, cela est moins ridicule que certain truc erotique écrit par un homme. Tu sais, le béa à capri ou un titre comme cela.

    Noukette · 17 août 2011 à 02h29

    Fort possible, elle a écrit des trucs bien différents avant celui ci, notamment des biographies de grandes dames de l’Histoire… je pense qu’elle voulait juste s’amuser avec ce titre, c’est impertinent mais de bon goût, et en plus c’est bien écrit !

Commentaire n°25 posté par Liliba · 13 septembre 2011 à 13h58

>J’adooooore ce titre ! Et je viens de chez Lasardine qui dit que si on te le demande gentiment, tu peux le faire voyager… Si c’est le cas, j’aimerais beaucoup le lire !

    Noukette · 15 septembre 2011 à 08h47

    Pas de problème, envoie moi ton adresse en MP, je la communiquerai à La sardine (à moins qu’elle ne l’ait déjà ?)

Commentaire n°26 posté par Liliba · 15 septembre 2011 à 09h19

Elle doit l’avoir, mais bon, je te la donne aussi ! Et merci !!!

    Noukette · 28 septembre 2011 à 22h43

    Alors ? Commencé ? 😉

Commentaire n°27 posté par Liliba · 29 septembre 2011 à 08h58

Pas encore, je suis dans Le dîner de Herman Koch et je lis peu en ce moment : beaucoup de boulot et le soir, des réunions tout le temps !!! Mais il est en haut de la pile !

    Noukette · 10 octobre 2011 à 23h40

    J’attends début novembre alors ! 😉

Commentaire n°28 posté par Astrid · 6 juin 2012 à 10h33

Je viens de faire paraitre le billet sur ce livre.

Peux-tu me dire à qui le renvoyer ?

A très bientôt et merci pour ce prêt.

    Noukette · 6 juin 2012 à 23h02

    Je te tiens au courant dès que possible… Désolée que tu te sois ennuyée avec ce roman ! oups ! 😉

Cristina · 25 février 2015 à 22h28

Ah je t’ai bien imaginé à quatre pattes en train de chercher désespérément ce fameux livre 😀

J’ai bien rit

Bravo 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *