La chair – Rosa Montero

Chair-HD

« L’amour vous transformait en être pitoyable. »

 

Il ne m’a pas fallu longtemps pour me laisser convaincre par des lectrices bien intentionnées et tout à fait recommandables qu’il était temps de découvrir la plume de Rosa Montero. Et je peux déjà vous dire que je vais m’empresser de lire ses autres romans tant j’ai apprécié cette lecture, ce qui tombe plutôt bien vu que L’idée ridicule de ne plus te revoir (quel titre magnifique…!) m’attend sur mes étagères.

 

Résumer l’histoire tient en quelques lignes et finalement l’essentiel est ailleurs. Dans cette plume virevoltante et audacieuse, dans cette ironie mordante qui a l’air d’être la marque de fabrique de l’auteure, dans cette bonne humeur teintée parfois de mélancolie qui transpire littéralement de ce roman. J’ai réellement eu l’impression de « découvrir » une écriture, un univers, une personnalité atypique et extrêmement attachante, l’auteure s’amusant même à se mettre en scène à la fin du roman. Des détails peut-être mais qui veulent dire beaucoup sur ce qu’est la littérature pour Rosa Montero. Et j’aime beaucoup cette façon d’écrire et de voir le monde. Chapeau d’ailleurs à la traductrice qui fait plus que le job.

 

L’histoire donc. Celle d’une relation ambiguë entre une sexagénaire énergique, pimpante et pourtant désespérément seule et un jeune escort à la trentaine fringante. Une relation complexe dans laquelle se mêlent la jalousie, le désir, la rage, le sexe, la peur du temps qui passe et le terrible besoin d’être aimée. Rien d’original dit comme ça, et pourtant. Soledad est un personnage solaire et troublant bourré de doutes et de contradictions. Et le roman entier repose sur elle… Un roman espiègle, intime, charnel et cruel qui dévoile toutes ses subtilités au fur et à mesure des pages. Irrésistible…!

 

« Ah, ces mille et unes autres vies possibles qui s’ouvraient comme la queue d’un paon autour de notre existence, toutes ces modifications de notre destin qui auraient pu avoir lieu en changeant rien qu’un petit détail. »

 

Les avis de Cuné, Delphine-Olympe, Keisha, Krol, Valérie, Yueyin, Zazy

 

Éditions Métailié (Janvier 2017)

196 p.

Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 979-10-226-0540-3

 

LOGO-Challenge-Rentrée-Littéraire-Janvier-2017-Micmelo-Littéraire

Millésime 2017, chez Laure !

20 commentaires sur “La chair – Rosa Montero

  1. J’hesitais à le lire tu viens de me convaincre…
    L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir a été un enormissime coup de coeur pour moi. Tu DOIS le lire !!!

  2. ouiiiiiii farpaitement 🙂 et L’idée ridicule de ne jamais te revoir est juste bouleversant 🙂 Après dans une narration un poil plus classique tu as ses deux « polars sf » qui se posent en suite de Blade runner qui sont tout à fait excellent (des larmes sous la pluie et Le Poids du coeur) 🙂 et sinon dans le déchirant tu as Instruction pour sauver le monde et… stoooooop j’aime Montero 🙂

  3. Je ne connais pas l’auteure non plus mais j’ai repéré celui-ci, d’autant que j’ai vu Rosa Montero à la télévision et que j’ai beaucoup aimé sa liberté de ton !

  4. Oooh je suis ravie que ton premier Montero ait été un succès et t’ait donné envie de découvrir ses autres oeuvres !! C’est une de mes romancières chouchou ! Il va sans dire qu’il va falloir moi aussi que je lise ce roman !:-)

  5. Et bien tu en rajoutes une couche dans l idée merveilleuse de découvrir cette auteure qui ravit bien des lecteurs et lectrices
    Bonne fin de WE
    Bisous

  6. Pas trop tentée par ce sujet là (sans doute à tort) mais depuis ma lecture des « larmes sous la pluie » je suis une inconditionnelle de l’autrice. La folle du logis vient de sortir en poche, je me suis jetée dessus ☺. Bises noukette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *