Le journal de Gurty. Marrons à gogo – Bertrand Santini

« Oh, la belle saison ! L’automne, la nature sent des fesses. Tout pourrit, tout croupit, tout moisit.

C’est super ! »

 

Le bonheur selon Gurty. Finalement ça tient à peu de choses… Un gentil humain peu avare en caresses, une bonne copine avec qui faire des blagues pas trop finaudes et refaire le monde en regardant les nuages, quelques ennemis à pourchasser et à qui mener la vie dure, de bonnes odeurs de pourriture, un gros tas de feuilles mortes dans lequel s’enfouir, la petite fontaine qui fait un bruit de pipi… Le bonheur j’vous dis !

 

« Ces vacances promettaient d’être chouettes. Tous mes amis étaient là, même ceux que je n’aimais pas ! En attendant de les retrouver, je suis allée me coucher. La sieste dans le train m’avait épuisée et j’étais pressée d’aller dormir. Il valait mieux que je sois en forme, car demain j’aurais plein de vacances à faire. »

 

Ah les vacances en Provence ! Là voilà la vraie vie ! Même si les empêcheurs de tourner en rond rodent toujours dans le coin, cet idiot de Tête de Fesses et son odeur de sardine pourrie en chef de file. On ne peut pas dire qu’il ait inventé l’eau tiède… Aller raconter à cette naïve de Fleur qu’elle risquait de se faner si elle mettait le museau dehors, on aura tout vu ! Faribole ! Et l’insaisissable écureuil qui faisait hi hi… ou même bla bla… et qui maintenant fait houuuuuu…. Le mystère est entier et cette fois ci, c’est sûr, il finira en velouté, foi de Gurty ! Et puis les ennemis… ce n’est pas eux les pire. Parfois les humains ne sont pas en reste…

 

Retour en fanfare pour notre chienne préférée ! Toujours aussi drôle et spontanée mais aussi philosophe, réfléchie, étonnante de lucidité même sur notre drôle de monde qui ne tourne pas toujours bien rond, Gurty se fait aussi poète et parfois même… magicienne !

 

Lu et approuvé par grand fiston, fan de la première heure qui s’est accaparé Gurty dès son arrivée, et récupéré dare-dare par mademoiselle ma fille qui a fait connaissance avec la boule de poils cet été et a dévoré tout cru les deux premiers tomes, une grande première pour elle ! Il s’en ai fallu de peu que je n’arrive pas à mettre la main dessus ! Carton plein ici et auprès de mes élèves, tout le monde l’aime Gurty !

 

Une pépite jeunesse pétillante qui fait un bien fou que je partage logiquement avec Jérôme.

 

Du même auteur sur le blog : Le journal de Gurty 1. Vacances en Provence – Le journal de Gurty 2. Parée pour l’hiverL’étrange réveillonLe YarkHugo de la nuit

 

Éditions Sarbacane (Septembre 2017)

Collection Pépix

166 p.

 

Prix : 9,90 €

ISBN :  978-2-37731-001-2

 

pepites_jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

8 commentaires sur “Le journal de Gurty. Marrons à gogo – Bertrand Santini

  1. Pierre l’a dévoré en une bouchée et ma poulette et moi, on se le lit dans le lit et on rigole comme des ptites fofolles !
    D’autant qu’il y a ma Chatte fada de Penny dedans si !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *