La machine à noeuds de mots – Arthur Ténor

La-machine-a-noeuds-de-mots.jpgJ’avais plusieurs titres possibles pour cette découverte d’auteur chez Pimprenelle mais je remercie le hasard de m’avoir fait choisir ce petit bijou, drôle, inventif et fort bien écrit ! N’étant pas vraiment fan des romans historiques, c’est avec un grand bonheur que j’ai découvert l’écriture et l’univers d’Arthur Ténor avec ce titre, qui plus est chez un éditeur que je ne connaissais pas, double découverte donc !

 

Sébastien a le père dont tout le monde rêve, une sorte de Géo Trouvetou spécialiste des inventions absolument inutiles et donc rigoureusement indispensables, c’est bien connu ! Le genre d’inventions qui mériteraient une médaille au concours Lépine, personnellement, je donnerais cher pour une « machine-à-beurrer-les-tartines », moi qui ne suis guère opérationnelle au petit matin ! Et je ne vous parle même pas de la « machine-à-gronder-les-enfants-pas-sages » ! La dernière invention de M. Bomplan, j’en rêve, la Machine-à-mémoire, une machine capable, comme son nom l’indique, de décupler la mémoire et qui me permettrait enfin d’arrêter de faire des listes à tout bout de champ. Pour Sébastien, c’est inespéré, plus besoin d’apprendre ses leçons par coeur, à lui les 20/20 ! La machine n’est pas encore au point, mais Sébastien ne peut pas résister : dès que son père à le dos tourné, il ajuste le casque sur sa tête et appuie sur le gros bouton rouge. Grave erreur… Dès cet instant, les mots sortent de sa bouche de façon complètement désordonnée… « C’est à cause de la bassine-à-déboires de mon père. Pendant qu’il pétait dehors, j’ai mis la casserole à cheveux sur ma fête. Je foulais noir l’effet que ça battrait sur moi. Et puis en récipient une table de La Fontaine, je me suis fendu compte que je ne parlais plus formellement… » Pas évident de se faire comprendre comme ça, ce qui entraînera vous l’imaginez bien bon nombre de situations loufoques et rocambolesques. Aidé de sa copine Julie et de sa fantasque tante Martha, Sébastien va essayer de réparer sa bourde… Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas au bout de ses surprises !

 

Je me suis régalée ! Toutes ces trouvailles sont un vrai bonheur, j’ai lu ce roman à mon fiston qui a énormément ri à toutes ces phrases sans dessus dessous, une de ces préférées étant « rôti, purée »… pour « promis, juré » ou encore « Pognon ! Prout mais pas chat ! »… pour « Oh non, tout mais pas ça ! » C’est franchement drôle, quelle imagination ! Et il y en a des tonnes de cet acabit ! Les personnages qui gravitent autour de Sébastien sont tous très attachants, particulièrement la tante Martha, une sacré bonne femme pleine de pep’s et de bonne humeur ! J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce petit roman qui devrait plaire à tous les enfants dès 8 ou 9 ans.

Je recommande chaudement !

 

L’avis d’Enna

 

Le blog d’Arthur Ténor

 

Premières phrases : « Sébastien Bomplan a une chance inouïe, son père est inventeur-de-génie ! M. Bomplan ne crée que des machines utiles : la balayette-à-miettes-musicale, la casserole-ténor-qui-chante-quand-les-carottes-sont-cuites, la-machine-à-beurrer-ses-tartines-le-matin… Ce mercredi, en fin de matinée, Sébastien se rend à l’atelier-laboratoire situé au fond du jardin. Il y trouve son père dans l’état d’excitation des jours de grande découverte. »

 

Au hasard des pages : « Sébastien soupire et prononce :

-Pfou ! J’ai bourru, je suis tout soufflé !

– Qu’est-ce que tu dis, mon garçon ? demande une dame

– Heu… Cherchez pas, banane, je… pardon, j’ai un problème de potage.

Chez la poissonnière, les choses se gâtent.

– Je voudrais deux molles et un filet de truie, s’il vous plaît.

– Quoi, qu’est-ce que tu baragouines ? s’agace la marchande en fronçant les sourcils.

– Pardon, je… Vous savez, des poisons au plat, je veux dire des… » (p. 16-17)

 

Éditions Volpilière (Mars 2010)

88 p.

 

logo-tenor.jpg

Tous les billets du jour sont répertoriés

chez Pimprenelle !

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-la-machine-a-noeuds-de-mots-arthur-tenor-77478075.html

8 commentaires sur “La machine à noeuds de mots – Arthur Ténor

    • Désolée de ne voir ton commentaire que maintenant, c’est dingue quand même ! Je m’étais régalée avec ce petit bouquin en tous cas ! 😉

    • Absolument, je pense qu’elle pourrait le lire si c’est une bonne lectrice ! Personnellement, j’en ai fait la lecture à mon fils de 6 ans et il s’est bien marré ! 😉

    • J’ai vraiment beaucoup aimé ce titre, ça change des romans historiques en yous cas ! C’est très bien écrit, c’est rythmé, tout pour plaire ! 😉

    • J’ai vraiment été enchantée par cette lecture, je suis ravie de découvrir votre maison d’éditions par ce titre ! Merci de votre visite ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *