Une fois n’est pas coutume, un petit tag fort sympathique qui dessine un portrait de lectrice assez complet. J’emboite donc le pas de George, Delphine-Olympe et tout récemment Nicole et vais tenter de faire remonter quelques souvenirs de lecture. L’exercice n’est pas évident mais je relève le défi lancé par Jérôme de l’accompagner dans l’exercice 🙂

 

A pour « auteur » : l’auteur(e) dont tu as le plus de livres

Jeanne Benameur, évidemment. Sans même avoir besoin de vérifier, je crois bien que j’ai tous ses titres, certains en versions broché et poche, certains en double, d’autres dédicacés. J’ai même fureté sur les sites d’occasion à une époque pour tenter de retrouver quelques titres actuellement épuisés et pas réédités, notamment en jeunesse. Une collection précieuse dont je suis très fière…!

J’aurais aussi pu répondre Christian Bobin. Ces deux auteurs sont d’ailleurs très liés dans mon parcours de lectrice… ♥

 

B pour « best » : la meilleure suite de série

Et au départ ce n’était franchement pas gagné. Le premier tome de L’amie prodigieuse m’avait laissée sceptique. Beaucoup de bruit pour rien. En tous cas pas le coup de foudre attendu. Et puis j’ai dévoré le second tome. Puis le troisième. Le dernier tome m’attend encore mais il trouvera sa place dans mon programme estival…!

 

C pour « current » : ta lecture en cours

La loterie et autres contes noirs de Shirley Jackson chez Rivages. Franchement je me régale. Et je fais durer le plaisir…! Le recueil compte une douzaine de nouvelles entièrement inédites, toutes plus inattendues les unes que les autres, ainsi que celle qui est considérée comme son chef-d’œuvre, La Loterie qui a d’ailleurs été adaptée sous forme de roman graphique (et du coup forcément maintenant que je l’ai lue ça me titille mais c’est une autre histoire). Une nouvelle traduction donc. Et du noir bien noir comme j’aime. J’y retourne !

 

D pour « drink » : la boisson qui accompagne tes lectures

C’est une énorme cliché mais du thé, presque exclusivement. Mais sans chat sur les genoux. Cela dit, ce n’est pas souvent que je bois en lisant si j’y réfléchis bien. Mais si je devais boire quelque chose ça serait du thé. Ou un verre de rouge si l’heure s’y prête.

 

E pour « e-book » : e-book ou roman papier

J’ai une liseuse mais j’en ai une utilisation très réduite. A la base je me disais que ça me permettrait de laisser un peu respirer mes bibliothèques mais rien à faire, je ne peux pas me passer du plaisir du papier.

 

F pour « fictif » : un personnage fictif avec qui tu serais sortie au lycée

Rhett Butler dans Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell. Et j’assume mon côté midinette…! Ce roman est d’ailleurs totalement associé à une certaine période de mon adolescence à laquelle je repense avec nostalgie.

 

G pour « glade » : un roman auquel tu es contente d’avoir laissé une chance

Le diable, tout le temps de Donald Ray Pollock. Typiquement le genre de roman qui me fait sortir de ma zone de confort. Un roman qui me fait dire que je lis encore aujourd’hui bien trop peu de littérature américaine.

 

H pour « hidden » : un roman que tu considères comme un joyau caché

La nuit tombée d’Antoine Choplin et A la table des hommes de Sylvie Germain. Je n’ai pas pu trancher. Deux romans dont on a finalement très peu parlé, bien trop peu à mon goût. Deux auteurs qui me sont précieux et dont je ne me lasse pas de retrouver la plume à chaque nouveau roman.

 

I pour « important » : un moment important dans ta vie de lectrice

Il y en a plein mais je crois que le moment que je préfère c’est le moment où je choisis ma nouvelle lecture. Et ça me prend parfois énormément de temps vu que ça implique d’en laisser plein d’autres de côté sans savoir quand on y viendra enfin 😉

 

J pour « juste » : le livre que tu viens juste de finir

Comme elle l’imagine de Stéphanie Dupays au Mercure de France. Je l’ai dévoré ! Incroyable parce que n’ayant pas lu le premier roman de l’auteure je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai aimé cette modernité de ton et cette analyse fine des sentiments au temps où les réseaux sociaux et l’hyper-connexion changent la donne des relations amoureuses. Une lecture qui fait résonner beaucoup de choses et trotte en tête longtemps après avoir tourné la dernière page.

 

K pour « kind » : le genre de roman que tu ne liras jamais

Je lis peu de romans policiers ou de SF mais quand ça m’arrive généralement j’aime beaucoup. Par contre je ne suis pas fan du tout de ces romans qui surfent sur la vague du « développement personnel ». Du moins le concept me laisse sceptique. Je ne sais pas si j’apprécierais d’avoir l’impression d’être sur le divan d’un psy en lisant. Ni qu’on me fasse comprendre comment je devrais vivre pour être heureuse.

 

L pour « long » : le plus long roman que tu aies jamais lu

Peut-être Belle du Seigneur de Albert Cohen. Plus de 1000 pages en tous cas. Je lis relativement peu de pavés mais je dois avouer que tous sont à chaque fois des énormes claques comme Confiteor ou N’essuie jamais de larmes sans gants… Des lectures qui demandent du temps et impliquent un esprit libéré de toutes contraintes. Des lectures que j’associe donc à l’été et que je prends toujours beaucoup de temps à choisir quand vient le moment de faire la valise.

 

M pour « major » : le livre qui t’a causé le plus gros « hangover »

Le roman qui m’a laissée la plus grosse gueule de bois ? Celui dont j’ai eu du mal à me relever ? Celui qui m’a fait dire « Mais que lire après ça ? » C’est compliqué parce que plusieurs titres me viennent en tête mais pas pour les mêmes raisons. Sukkwan Island de David Vann m’avait beaucoup secouée à l’époque. Plus récemment, Défaite des maîtres et possesseurs de Vincent Message. Subtil, cruel, dérangeant, éminemment politique mais aussi profondément romanesque, j’ai trouvé ce roman brillant !

 

N pour « nombre » : le nombre de bibliothèques que tu possèdes

Pas autant que je le voudrais ! J’ai emménagé dans une nouvelle maison l’année dernière et la plupart de mes romans dorment encore dans des cartons. Malheureusement. Encore quelques travaux dans une pièce et je devrais pouvoir tapisser tout un mur de bibliothèques, j’ai hâte ! J’ai quand même refait voir le jour à toutes mes BD ou presque et ça me réjouis ! Et dans ma chambre, sur ma table de nuit, en piles un peu partout ou dans des mini bibliothèques, j’entasse les livres acquis depuis un an donc. Et il commence à y en avoir un paquet…!

 

O pour « one » : un roman que tu as lu plusieurs fois

Je relis peu, voir jamais. Sauf pour les romans de Jeanne Benameur dans lesquels j’aime grappiller quelques phrases. Comme une respiration. Ses recueils de poésie aussi. Ou Comme on respire justement… Celui ci je crois que je le connais presque par cœur ♥

 

P pour « préféré » : ton endroit préféré pour lire

Mon lit, incontestablement ! J’ai le lit idéal pour ça, un lit de vieux, tête et pieds relevables, franchement ça change la vie ! C’est tellement confortable que je peux lire des heures d’affilée sans piquer du nez !

 

Q pour « quote » : une citation des livres que tu as lu qui t’inspire ou te fait ressentir plein d’émotions

Ce sont les livres qui m’ont ouverte. Je survivais. Dans les creux des murs. Dans les sillons du plâtre qui se délite. J’avais si peur. De tout. Je survivais. J’ai pu vivre. C’est dans les livres que j’ai pu vivre d’abord. Sans peur. C’est dans les livres que j’ai pu oser éprouver enfin tout ce qui en moi s’était durci. Je lisais. Je reconnaissais ma violence, ma peine, ma joie si forte parfois qu’elle m’emportait dans l’indicible. Enfin ce que j’éprouvais était là, vécu par d’autres, écrit. Je pouvais moi aussi prendre ma place. J’avais moi aussi le droit. Puisque je me reconnaissais. Enfin. Je me suis apprivoisée dans les livres.

Jeanne Benameur, Comme on respire… évidemment ♥

 

R pour « regret » : un regret de lecture

Je n’ai pas de regrets de lecture. Il m’est arrivé de faire des mauvais choix et de lire des romans que je me suis empressée d’oublier mais je ne regrette jamais de les avoir choisis. Ils correspondent toujours à une envie du moment même si ces choix se révèlent après forts discutables ! J’ai lu à une époque tout un tas de romans de gare, des San Antonio, des trucs dégoulinants de guimauve ou écrits à la truelle… et c’était bien !

 

S pour série : une série que tu as commencée mais jamais finie

(et dont tous les tomes sont sortis)

J’ai bien l’intention de lire la suite de Silo de Hugh Howey et celle des Falsificateurs d’Antoine Bello ! Je me les réserve pour l’été !

 

T pour « trois » : trois de tes livres préférés de tous les temps

Ultra compliqué comme question. Trois seulement ? Je ne sais pas vraiment quoi répondre en fait. Mes 3 livres préférés aujourd’hui ne sont pas forcément ceux d’il y a 20 ans. Et certains romans qui m’ont laissé une forte impression à l’époque pourraient ne pas me provoquer la même émotion si je les relisais aujourd’hui… Mais impossible de ne pas citer Des souris et des hommes de John Steinbeck, Martin Eden de Jack London ou Le garçon de Marcus Malte… Mais j’aurais pu aussi choisir Peter Pan de Barrie, La nuit des temps de Barjavel, A l’est d’Eden de Steinbeck, L’insoutenable légèreté de l’être de Kundera, Fahrenheit 451 de Bradbury, Le parfum de Suskind, Les liaisons dangeureuses de Laclos… OK, je triche 😀

 

U pour « unapology » : quelque chose dont tu es fan sans aucun remord

Je n’ai jamais aucun remord dans mes lectures. Et je n’ai aucune lecture « inavouable ». Par contre, je suis atteinte de « collectionnite » aigüe. J’ai un côté groupie un peu envahissant quand j’aime un auteur. J’accumule. Quand j’ai un coup de cœur, il me faut tous les livres de l’auteur en question. Même si je ne les lirai pas tout de suite. Je thésaurise. J’ai tout Benameur (évidemment ♥), tout Bobin, tout Gaudé, tout Murail. En BD, mes albums de Zidrou, de Dillies, de Bonin ou de Murat me sont infiniment précieux. Aucun remord à être fan sans aucune modération 🙂

 

V pour « very » : un livre dont tu attends la sortie avec une grande impatience

Le prochain roman de Jeanne Benameur dont elle m’a dit quelques mots au dernier salon du livre. C’est peu dire que j’ai hâte… ♥

 

W pour « worst » : ta pire habitude livresque

J’ai arrêté de corner les pages des livres. Je l’ai fait longtemps ! Maintenant je les gonfle de post-it et c’est drôlement utile pour retrouver certains passages quand j’écris mes billets pour le blog par exemple. Du coup je ne pense pas avoir de pire habitude livresque, si ce n’est que je ne peux m’empêcher de racheter dans la foulée les livres empruntés quand je les ai aimés (ils doivent absolument atterrir sur mes étagères même si je ne les relirai probablement jamais vous comprenez ?)

 

X pour « x » : commence à compter à gauche en haut de ton étagère la plus proche et prends le 27ème livre

Un homme à sa fenêtre de David Thomas, parmi tout un tas d’autres romans fort alléchants. Je crois d’ailleurs que ce sera une de mes prochaines lectures. Depuis ma découverte de l’auteur avec On ne va pas se raconter d’histoires ou encore La patience des buffles sous la pluie… je vis mes lectures de ses microfictions comme des rendez-vous à ne pas manquer ♥

 

Y pour « your » : ton dernier livre acheté

Sur ma table de nuit, en bonne compagnie avec les poèmes de Cécile Coulon, les 365 pépites à déguster de Thomas Vinau. Oui, c’est un beau jour pour ne pas mourir

 

Z pour « Zzz » : le dernier livre qui t’as tenue éveillée bien trop tard dans la nuit

Je lis souvent tard, c’est un de mes gros problèmes d’ailleurs, le fameux « encore un chapitre et j’éteins »… Du coup, aucun titre ne me vient en particulier, chaque lecture en cours a droit à sa session nocturne tardive…!

 

Et voilà ! Pas si évident comme tag, 26 réponses minimum à donner, ça en fait des souvenirs de lectures à remuer ! Je serais curieuse de découvrir vos réponses, envie de vous lancer ?


20 commentaires

keisha · 30 mars 2019 à 06h42

Noté, déjà, faut s’y mettre.
J’ai l u avec intérêt tes réponses, ce tag est centré sur les lectures et permet de mieux connaitre les gens, il est très bien!

L'Irrégulière · 30 mars 2019 à 08h02

il me tente bien ce tag !

Kathel · 30 mars 2019 à 09h11

J’aime bien ce tag et finirai peut-être par me laisser tenter… ce qu’il a de bien, c’est que les réponses varient beaucoup d’un lecteur à l’autre.

Delphine-Olympe · 30 mars 2019 à 09h56

Décidément, c’est un bonheur, ce tag. J’adore la manière dont tu assumes tes choix de lecture et la diversité de ceux-ci (ta réponse R, notamment, est délicieuse).

krol · 30 mars 2019 à 10h11

Benameur, je m’en doutais ! Moi aussi, j’ai tous ses livres chez moi ! Tes réponses sont vraiment intéressantes. Je suis trop fainéante pour me prêter à ce tag mais j’adore lire les réponses ça et là.

nicolemotspourmots · 30 mars 2019 à 11h25

J’adore ! C’est long oui, mais ça vaut le coup 🙂
Et Belle du seigneur, en effet, j’aurais pu le citer, où avais-je la tête !

Saxaoul · 30 mars 2019 à 15h42

Je ne suis pas certaine d’avoir le courage de me coller à ce tag mais c’est un vrai régal de te lire. Je me demande combien de fois tu as cité Jeanne Benameur… 10 ? 15 ? Une vraie fan !

Jérôme · 30 mars 2019 à 16h21

J’ai bien fait de t’encourager à m’accompagner sur ce coup-là. J’adore tes réponses, elle dessinent un portrait fidèle de la lectrice et de la belle personne que tu es.

Karine · 31 mars 2019 à 01h08

J’adore ces tags. On a des réponses en commun. Moi aussi j’aurais vendu mon âme pour Rhett Butler quand j’étais jeune. Bon, ok, encore ajd.

George · 31 mars 2019 à 11h05

Quel succès, ce tag ! En lisant tes réponses et après avoir lu celles de Delphine, je me rends compte que nous avons, entre lectrices, bien des points communs : plutôt papier, l’accumulation des livres et un même auteur qui revient toujours au fil des réponses. Pour le plus gros livre j’aurais aussi pu penser à « Belle du seigneur » que j’avais lu ado. Tu vas sans doute hurler mais je n’ai jamais lu Jeanne Benameur même si j’en entends parler depuis très longtemps et que je dois avoir plusieurs de ses romans dans ma PAL. A la lecture de ta citation, Comme on respire me tente beaucoup ! Ce qui est bien et en même temps macchiavelique avec ce tag c’est qu’il donne envie de lire les livres cités…

Fanny · 31 mars 2019 à 11h47

Quel beau portrait ! Je te rejoins sur Benameur (heu.. je t’ai déjà dit que c’est grâce à toi que je l’ai découverte?) Et quelle joie de lire qu’elle sortira un livre, roman ou recueil?
Le Garçon évidemment !

Christelle · 4 avril 2019 à 15h31

Jolies réponses ! J’ai bien envie de m’y coller aussi 😉

Electra · 4 avril 2019 à 15h32

je te reconnais bien et pareil, je l’ai fait (je vais le publier demain ou ce week-end) et 3 livres seulement ou un seul ailleurs ? trop difficile !!!
et même envie après avoir lu un livre d’emprunt, l’acheter !

Emma · 18 avril 2019 à 08h29

Choisir un livre, tout un rituel, cela me prend aussi un certain temps, et quelquefois j’en prends 4 ou 5 et je lis les premières pages de tous pour choisir… Acheter un livre après l’avoir emprunté à la bibliothèque, je l’ai fait bien souvent aussi, posséder absolument un livre qu’on a aimé et qu’on ne relira pas. Pour certains livres, je les achète en grand format et poche aussi ^^

Moka · 22 avril 2019 à 09h29

Il faudra que je me prête au jeu. Mais je manque de temps. (Oui oui.)

Une ribambelle · 23 avril 2019 à 12h05

J’ai celui de Stéphanie Dupays que je compte lire sous peu.

Philisine Cave · 3 mai 2019 à 20h57

Très jolies réponses : bravo de t’être prêtée au jeu ! Je t’embrasse.

Nota bene · 8 octobre 2019 à 14h48

Je découvre tes mots après coup et je me dis que ce serait amusant de me prêter au jeu !

Portait de lectrice de A à Z (TAG) – Cunéipage · 8 avril 2019 à 13h06

[…] de futures lectures, et que j’ai pris grand plaisir à le lire chez différentes personnes : Noukette, Electra, Nicole, Jérôme, Karine … Je préviens, il  prend un temps fou à faire (conseil […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *