Ces livres lus en 2016… dont je n’ai pas parlé

Livre-sur-banc

Cette année encore, j’ai lu un certain nombre de romans dont je n’ai pas parlé ici… Par manque de temps, parfois par manque d’envie, souvent parce que je me demandais quoi en dire qui n’avait pas déjà été dit ou au contraire parce que je ne pensais pas trouver des mots à la hauteur. Une petite dizaine de livres donc qui n’ont pas eu droit à leur petite bafouille et j’avoue que ça me chagrine un peu, d’autant que parmi eux se cachent quelques coups de cœur voués à l’oubli.

 

2017 verra peut-être naître des billets dignes de ce nom sur certains d’entre eux mais dans le doute, zoom sur ces romans oubliés qui méritent plus qu’un petit coup de projecteur…!

 

 

silo

Plus de 700 pages dévorées en moins de 4 jours au début de l’été… Du jamais vu me concernant, surtout pour une dystopie qui se déroule dans un obscur futur post-apocalyptique. Les deux autres tomes de la trilogie m’attendent et il me tarde de retrouver cette société enterrée et ses personnages inoubliables. En totale immersion dans le Silo, j’ai vécu quatre jours littéralement coupée du monde, captivée par ces quelques milliers de survivants vivant sous terre pour échapper à un monde devenu toxique. Complètement addictif !

 

Silo de Hugh Howey, Le Livre de Poche, 2016, 8,60 €

ISBN : 978-2-253-18353-2

 

années sauvages

Un roman étonnant dont j’étais loin de détenir toutes les clés. L’histoire d’une famille hors normes et de la relation très particulière entre deux sœurs. J’ai aimé cheminer à l’aveugle, rassembler les bribes du passé, m’interroger sur cette famille américaine si peu conventionnelle… jusqu’à cette fameuse page 99 et ses révélations.

Un livre atypique que j’ai dévoré d’une traite…!

 

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler, Presses de la Cité, 2016, 21 €

ISBN : 978-2-258-11843-0

 

 

Tout-Jamais-DitImpossible pour moi de passer à côté de ce roman dont tout le monde parlait. Je savais que ce n’était pas à proprement parler un polar mais plutôt un thriller psychologique. C’est justement ce que j’ai aimé. Lydia Lee, seize ans, est morte. Le lecteur le sait dès les premières lignes, pas sa famille. Accident, meurtre ou suicide ? On ne cesse de s’interroger et de tenter de percer à jour les nombreux secrets que semble garder cette famille apparemment exemplaire. Un très bon roman sur les non-dits, le poids des traditions et les choix que l’on s’impose. Excellent.

 

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng, Sonatine, 2016, 19 €

ISBN : 978-2-35584-367-9

 

ni terre ni merUn premier roman allemand qui m’a complètement envoutée ! Romanesque comme j’aime, portée par une écriture sublime, je ne l’ai pas lâché une fois commencé et l’ai fini les larmes aux yeux. Difficile d’oublier le destin de ce pianiste de croisière dont la vie n’a été qu’une succession de choix souvent douloureux. Difficile d’oublier ce souffle qui parcourt cette sublime histoire de (re)construction… Coup de cœur !

 

Ni terre ni mer de Anne von Canal, Slatkine & Cie, 2016, 18 €

ISBN : 978-2-88944-005-4

 

 

j'ai tué papaInoubliable Antoine, un petit garçon pas tout à fait comme les autres. Sa voix, son univers, son petit monde… Sa fragilité et sa force, ses réactions face à ce qu’il ne sait pas nommer. Un roman poétique et troublant qui force l’admiration par sa justesse et sa simplicité désarmante.

De très belles pages sur l’autisme et la différence, entre autres. Une plume à découvrir d’urgence ! 

 

J’ai tué papa de Mélanie Richoz, Slatkine & Cie, 2016, 12 €

ISBN : 978-2-88944-020-7

 

 

administrateur-provisoire_976Un roman glaçant par l’auteur du très remarqué premier roman La maladroite. J’y ai retrouvé cette plume froide et distanciée, ce regard impitoyable sur les évènements, cette capacité à dire l’indicible. L’histoire d’un homme qui découvre que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Une plongée dans des heures sombres souvent ignorées, un roman extrêmement documenté qui fait froid dans le dos. Une enquête à la fois historique et familiale dont on ne ressort pas indemne… Passionnant !

 

L’administrateur provisoire d’Alexandre Seurat, Le Rouergue, 2016, 18,50 €

ISBN : 978-2-8126-1104-9

 

 

vera kaplanLe récit inspiré du destin de Stella Goldschlag, jeune Juive berlinoise qui, pour sauver ses parents au départ, puis simplement pour rester en vie, en est venue à commettre l’impensable… dénoncer ses frères, par centaines et les mener à une mort certaine. Une narration intéressante qui croise le passé et le présent, des lettres et un carnet retraçant l’histoire de celle qui apparait à la fois comme une victime et comme un monstre. Sujet délicat traité avec la distance qu’il convient et une lecture qui reste longtemps en mémoire…

 

Vera Kaplan de Laurent Sagalovitsch, Buchet-Chastel, 2016, 13 €

ISBN : 978-2-283-02997-8

 

 

Baby-spotPetit roman grands effets… Tomás est un garçon de douze ans qui vit dans une banlieue pauvre de Madrid. Sa vie bascule un soir d’août quand son ami Lucas est retrouvé pendu à une poutre, sur un chantier abandonné. Tomás a besoin de raconter, de dire, de se dire, pour ne rien oublier… Il se met alors à écrire. Le lecteur, lui, n’est pas au bout de ses surprises… Un roman surprenant, violent, cru aux allures de drame annoncé. La voix d’un enfant qui n’en est peut-être plus tout à fait un…

 

Baby Spot de Isabel Alba, La contre allée, 2016, 13 €

ISBN : 978-2-917817-52-0

 

 

Petit-Animal-SauvageUn premier roman dont j’ai aimé la langue âpre et sans concessions. Un roman dru et violent sur l’adolescence, la liberté, la sauvagerie et l’animalité de l’amour. Un roman qui se déroule dans les années 70 mais m’a fait furieusement pensé à La petite barbare d’Astrid Manfredi. Même désenchantement, même rage, même colère et au final le portrait d’une adolescente en prise avec la vie qui n’est pas inintéressant. Pas inoubliable mais une nouvelle plume moderne et très visuelle à surveiller de près.

 

Petit animal sauvage de Anne-Françoise Brillot, Mercure de France, 2016, 12,50 €

ISBN : 978-2-7152-4270-8

 

 

corps de lolaJ’aimais l’idée de départ. Cette ambivalence, ces deux facettes d’une même femme qui cohabitent, parfois difficilement, enfermées dans un même corps. De belles pages sur le désir, la féminité, le corps, le couple. J’y ai retrouvé en filigrane les thèmes abordés dans Jupe et pantalon. Celui de la femme et ses carcans, coincée entre la mère et la putain… Le style est percutant, sensuel, charnel, moderne, poétique mais force est de constater qu’il m’en reste peu de choses aujourd’hui et qu’il m’aura moins marqué que le roman de Julie Moulin…

 

Les corps de Lola de Julie Gouazé, Belfond, 2016, 17 €

ISBN : 978-2-7144-7411-7

 

 

vagabondMon premier roman de Franck Bouysse et sûrement pas le dernier ! J’ai aimé cette concision, cette économie de moyens, cette force d’évocation… Peu de mots oui, mais quels mots ! Le lecteur ne connaitra jamais le nom de l’homme dont il est question ici. Un homme qui erre dans la ville, joue du blues dans les bars, s’interrogeant le reste du temps sur la ruine qu’est sa vie… Et puis cette femme. Juste croisée, un soir. Et cette autre femme, Alicia, qui le hante encore, qui elle réapparait alors qu’il ne l’attendait plus. Une plongée sublime dans les affres des souvenirs et de l’âme humaine. Un roman sombre et désespéré qui laisse une empreinte indélébile. Puissant !

 

Vagabond de Franck Bouysse, La manufacture de livres, 2016, 8,90 €

                                              ISBN : 978-2-35887-135-8

 

 

celui-là est mon frèreCe premier roman était un de ceux qui me faisait le plus envie en cette rentrée littéraire. A mi chemin entre le conte philosophique et la fable atemporelle, il raconte les retrouvailles entre un chef d’état et son frère disparu depuis plus de dix ans suite à un meurtre. Celui qui revient n’est plus le même et a revêtu le costume de l’ennemi… Dans une ville imaginaire, la voix qui s’élève est belle et émouvante, s’égare dans les souvenirs et tente de ne pas voir l’inéluctable.

Un texte court qui se lit dans un souffle. J’en ai aimé la musique, le rythme, la sensibilité tout en regrettant par moments de le sentir trop « travaillé ». Sûrement ce qui m’a fait passer à deux doigts du coup de cœur…

 

Celui-là est mon frère de Marie Barthelet, Buchet-Chastel, 2016, 14 €

                                                ISBN : 978-2-283-02974-9

 

 

Mission accomplie…!

 

Les comptes sont remis à zéro, je vais pouvoir tourner sereinement la page de 2016 et aborder avec enthousiasme et curiosité les lectures qui feront 2017 !

Je viens d’ailleurs de finir un roman français fascinant et un recueil de nouvelles de toute beauté dont j’ai hâte de vous parler…! En attendant, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !

 

34 commentaires sur “Ces livres lus en 2016… dont je n’ai pas parlé

  1. Ça aurait été dommage que tu n’en parles pas de ces romans. J’ai noté ou renoté certains titres. Le premier pourrait tout-à-fait coller avec le challenge pavé de l’été de Brize.

  2. Eh ben, dis donc, tu nous en cachais, des choses! Et de bien belles, en plus.
    Je note: « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit » et « L’administrateur provisoire » (ce qui me rappelle que je veux lire « La maladroite »). Décidément, venir faire un tour chez toi fait mal à mon porte-monnaie!
    Joyeuses Fêtes à toi et à ta famille, Noukette.
    La boucle est bouclée. Vive 2017.

  3. Oh oui très bonne idée de billet ma copine, pis des tas d’envie du coup :-p coquine va !
    Joyeux Nawel et moult bizzzzzzzzzzzz <3

  4. J’ai découvert aussi la plume de Mélanie Richoz cette année avec Un garçon qui court, une bien jolie rencontre qui donne envie de poursuivre l’exploration.
    Je note Ni terre ni mer qui semble avoir tout pour me plaire 🙂

  5. tu le trouves de tout lire ? bon merci pour ce joli billet – j’en ai reconnu certains qui me donnaient envie .. mais il y a tant de livres !

    bonnes fêtes de fin d’année !

  6. Tu as bien fait de faire ce bien plein de livres pas forcément vu ailleurs… Je note Ni terre ni mer et je remets à l’ordre du jour Silo, repéré depuis longtemps ! Merci et bonne fin d’année !

  7. Mais quel dommage de ne pas en parler surtout que tu le fais si bien. Enfin, c’est chose faite et tu confirmes certaines de mes envies de lecture (dont le Celeste Ng) et me tentes sur d’autres !
    Bonnes fêtes de fin d’année et aux prochaines lectures 2017 !

  8. Ah super pour Silo 🙂 Je te conseille vivement d’attaquer la suite (que j’ai tout autant aimée). J’arrive un peu tard alors je te souhaite une joyeuse Saint Sylvestre et je te souhaite d’ores et déjà plein de bonnes lectures 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *