CV_LOUP_00.inddIl y a définitivement quelque chose dans l’univers de Renaud Dillies qui me touche et m’enchante. Un petit supplément d’âme. Une musicalité qui tutoie les étoiles. Un vrai univers où les rêves voient grand, où la solitude tue à petit feu, où les histoires d’amour finissent mal et où les êtres cabossés cherchent à savoir qui ils sont…

 

Loup… Appelons-le Loup. Il ne reste rien à Loup. Aucune image, aucun son, aucune bribe de son passé, juste un immense trou noir et des tas de questions qui le hantent. Loup a peut-être été quelqu’un mais aujourd’hui il n’est personne. Jusqu’à ce que le destin, le hasard ou une belle coïncidence s’en mêle. Quelques notes de musique. Un appel. Un enchaînement de circonstances et Loup se retrouve sur une scène une guitare entre les mains…

 

Et la musique s’élève, belle, entêtante, virtuose. Loup a oublié d’où il vient, qui il est… mais il n’a pas oublié la musique. Une musique qui jouait en sourdine dans les limbes de sa mémoire et qui ressurgit là, comme un éclat de cette vie d’avant qui se dérobe. Étranger à lui-même, Loup se découvre un don qui pourrait lui ouvrir les portes de son passé…

 

Qu’il est doux de se replonger dans l’univers si unique de Renaud Dillies. Le piège s’est refermé sur moi dès la sublime couverture, les premières planches, elles, m’ont achevée (ces étoiles bon sang, je ne m’en lasse pas…) Un dessin virtuose, des réminiscences familières, ce héros qui en rappelle tant d’autres, cette musique qui imprègne, dévoile, révèle. Cette quête de soi, douloureuse mais nécessaire. Cette seconde naissance, cette vie à réinventer…

Variation sur le même thème. L’auteur a beau travailler très souvent le même matériau, il me surprend toujours sans que j’éprouve le plus petit commencement d’un début de tressaillement de lassitude. A tel point que je n’arrive pas réellement à lui en vouloir de ne pas offrir à son héros (et à ses lecteurs) une fin moins nébuleuse. C’est ce qu’on doit appeler le talent. C’est beau. Et moi je fonds ♥

 

Les avis de Mo’ et Yvan

 

Du même auteur sur le blog : AbélardBetty BluesBulles et nacelleMélodie au crépusculeSumatoSaveur cocoMister PlumbLe jardin d’hiver Alvin tome 1Alvin tome 2

 [slideshow]

Éditions Dargaud (Mars 2017)

56 p.

 

Prix : 12,99 €

ISBN : 978-2-505-06799-3

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Mo’


21 commentaires

Blandine · 29 mars 2017 à 08h03

Ce que tu en dis est très beau et donne envie mais le dessin ne m’attire pas…

Hélène · 29 mars 2017 à 08h23

Tu en parles tellement bien ! on ne peut que fondre aussi !

framboise · 29 mars 2017 à 08h29

Ah ouais, carrément et malgré la fin 😉 uhhhhh coquine, ne voilà t’il pas que tu ressuscites le désir <3

Mo · 29 mars 2017 à 08h55

Comme toi, je fonds. Mais c’est fin koaaa… (je radote sur ce que je pense de ce dénouement ^^)

Saxaoul · 29 mars 2017 à 09h06

C’est vrai qu’elle est magnifique cette première de couverture !

Laeti · 29 mars 2017 à 10h58

Super mignon ton billet! J’aime beaucoup ses dessins aussi 🙂 Mais je me rappelle de la déception de Mo’ pour la fin de l’histoire… ça n’empêche que je la lirai un jour, c’est certain!

lasardine · 29 mars 2017 à 11h42

bon… inutile de te dire que c’est noté et que l’impatience grandit déjà!

luocine · 29 mars 2017 à 12h58

C’est le même auteur qu’Abélard? je vous dois déjà cette découverte .

Jerome · 29 mars 2017 à 13h06

Tu te doutes bien que je vais le lire. Et que je suis comme toi, prêt à tout pardonner à cet auteur que j’adore.

Sandrine · 29 mars 2017 à 13h47

Oups, je ne lis pas car j’ai rencontré l’auteur samedi dernier et c’est une lecture commune qui arrive avec Marion normalement…
Mais je pense que je vais aimer 😉

Soukee · 29 mars 2017 à 19h39

Je suis hyper tentée par cet album… <3

gambadou · 29 mars 2017 à 20h38

Je veux, je veux, je veux !!!

Océane · 29 mars 2017 à 21h42

C’est vraiment beau de te lire quand tu as un coup de cœur 🙂 on ressens ton émotion et ton plaisir, avec force et conviction.

Cristina · 30 mars 2017 à 22h25

C’est vrai que ces étoiles hypnotisent …
Tout comme tes mots

* * * *

🙂

A_girl_from_earth · 31 mars 2017 à 00h16

Depuis que j’ai lu Betty Blues, je suis fan aussi de l’univers et du style Dillies. Tu en parles vraiment bien dans ton premier paragraphe. C’est exactement ça ! Un album que je lirai, sûr et certain !

luocine · 31 mars 2017 à 10h02

j’ai acheté l’album j’aime beaucoup mais je le trouve un peu vide je vais voir à la relecture

Fanny · 31 mars 2017 à 21h23

Oh mais oui un nouveau Dillies! ❤

Sophie Hérisson · 2 avril 2017 à 18h00

Je n’ai pas été aussi séduite que toi par les autres titres lus, mais celui ci me parle 🙂

Nadine · 6 avril 2017 à 19h15

Je vois qu’il vient d’arriver chez moi. Je fonds déjà aussi sans ne l’avoir lu. Un beau livre tout en tendresse. Qu’il y a de belles choses sur ton blog Noukette <3

Conduite interdite (Wary) – Bar à BD · 29 mars 2017 à 00h31

[…] Noukette :                                   Hélène :                               Bouma : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *