L’amant sans visage – Christy Saubesty

Amant sans visageUn trajet de nuit pour regagner la banlieue parisienne après une semaine sous la neige, c’est pas joyeux. Du coup, je me suis engloutie un nombre incalculable de nouvelles et de romances érotiques histoire de pimenter le voyage et d’oublier les kilomètres qui défilent (pendant que monsieur conduit, oui, je sais, c’est moche…)

 

Dans le lot, j’ai lu des trucs chouettes, d’autres pas franchement inoubliables, des trucs émoustillants voire même franchement coquins… ou pas. J’ai découvert quelques auteurs dont je reparlerai sûrement dans le cadre d’un prochain mardi de miss Stephie… et j’ai renoué avec mes premières amours en me plongeant dans une nouvelle de Christy Saubesty que j’avais honteusement délaissée.

 

Verdict ? Je l’ai engloutie avec gourmandise. C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de cette jeune auteure. C’est bien écrit, coquin comme attendu (et même parfois bien plus…), les personnages sont très éloignés des standards romantiques et pas du tout cucul, bref, rien à dire. Mais je serai honnête, cette histoire n’est pas ma préférée. Loin de là. Quelques petites incohérences ici ou là, quelques aspects de l’histoire qui auraient mérité d’être un peu plus creusés (peut-être dans un format moins court…), un univers assez différent de ce à quoi l’auteure m’avait habituée… mais je chipote. En 45 mn de lecture, il faut aller à l’essentiel, et de ce point de vue c’est plus que réussi. Pour le reste…

 

Le pitch : « Lui : Un ancien Casque bleu fait prisonnier au Koweït. Torturé durant plusieurs mois, c’est un homme brisé et assoiffé de vengeance qui s’évade de sa geôle.

Elle : Jeune nigérienne vendue au propriétaire d’un harem à Marrakech. Contrainte de satisfaire les désirs les plus abjects de son maître, elle se résigne à la soumission.

Lorsque leurs destins se croisent, leur vie bascule pour la seconde fois. La belle Nélia saura-t-elle amadouer celui que tout le monde nomme la Bête ? Et Shayne acceptera-t-il de laisser tomber le masque pour elle ? »

Shayne Mills est donc un ancien lieutenant dont le seul but est de se venger de ceux qui l’ont laissé croupir dans une prison du Koweït. Sur son corps, les stigmates des multiples sévices qu’il a dû endurer. Sur son visage, un masque en cuir pour cacher les brûlures qui le défigurent. Sa route croisera celle de Nuria, une jeune nigérienne vendue par son propre père à un riche Américain, propriétaire d’un harem à Marrakech…

 

« La Belle et la Bête » revisitée façon romance épicée, j’avoue que j’aime beaucoup l’idée. Mais je persiste à penser que l’histoire aurait méritée d’être davantage développée. Si les scènes « caliente » sont toujours aussi efficaces, sensuelles, passionnées… et très intenses… ça ne suffit pas toujours. Dommage…

 

 

Morceau choisi : « Shayne se retourna et contempla le corps superbe de cette créature de rêve. sa peau aux couleurs chaudes de pain d’épices, ses longs cheveux bruns et épais, ses yeux en amande brillants comme des miroirs et ses lèvres pleines et adorablement boudeuses… Il s’était éloigné des femmes depuis si longtemps que tout son être fut ébranlé par la sensualité émanant d’elle. Comme elle ne semblait pas se décider à dire autre chose, Shayne quitta les lieux. Il avait parcouru une petite dizaine de mètres lorsque la captive indomptée lui agrippa le bras. Il stoppa net et lui adressa un regard qu’il espérait intimidant.
– Emmenez-moi, lui demanda-t-elle.
– Mauvaise idée.
– Vous ne pouvez pas tuer mon maître et partir en m’abandonnant ici.
– Votre maître, hein ?
– Je n’avais que lui…
– Pas de famille ?
Elle se dressa fièrement, carra les épaules et soutint le regard assombri de Shayne.
– Non, assura-t-elle d’une voix ferme.
– Je ne suis pas un touriste.
– Je n’aime pas voyager.
– J’ai mauvais caractère.
– Je sais me faire oublier.
– Je suis un homme.
Elle eut un bref moment d’hésitation, puis esquissa un sourire mutin et reprit :
– J’ai l’habitude.
Shayne soupira de façon théâtrale en retirant sa cape pour la draper sur les épaules de la demoiselle. Il allait le regretter, il en était certain.

Ok, je t’emmène. »

 

Du même auteur sur le blog : La stagiaireLe prince égyptienLes talents cachés du docteur SwannLe feu de la passion - Crazy in loveLe journal de Lucie

 

Le blog de l’auteure

La page Facebook de l’auteure

 

Éditions Numeriklivres (Février 2013)

Collection Sextasy Roman

EBook au format ePUB

88 p.

 

ISBN : 978-2-89717-431-6

Prix : 1,99 €

 

 

Mardi c'est permis

 

Tous chez Stéphie !

 Et vous, qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci…?

9 commentaires sur “L’amant sans visage – Christy Saubesty

  1. Tu as attisé ma curiosité !!!!! Tsssssss

    Tu écris :
    « Mais je serai honnête, cette histoire n’est pas ma préférée.  »

    Tu proposes quoi du même auteur ?

    Merci Noukette et bonne journée

    • Crazy in love était sympa… Toutes le sont en fait, on passe toujours un bon moment avec cette auteure, de l’humour, des scènes sexy et bien tournées, de temps en temps ça fait du bien ! ;-)

  2. Il faudrait que je rallume ma liseuse un jour ou l’autre quand même, ne serait-ce que pour télécharger des nouvelles coquines de qualité (tu me feras une liste, dis ?).

  3. Oulà, tu n’es pas du tout sur la même longueur d’onde que Stephie… et comme je n’ai pas non plus adoré ce que j’ai lu de cette auteure (je n’ai pas détesté non plus, ceci dit) je vais peut-être en rester là !

    • Pas le meilleur c’est certain… Certains passages m’ont agacée, d’autres m’ont carrément énervée… Mais j’aime la plume de l’auteur, je suis magnanime ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>