lucie

 

Huit mois d’abstinence. Huit mois sans lire une seule nouvelle de Christy Saubesty… La faute à ma liseuse qui avait rendu l’âme après la lecture à hauts risques de Fifty shades of Grey… (et on la comprend…)

 

Mari-chéri ayant compris mon désarroi m’a gentiment offert un nouveau joujou sur lequel j’ai pu télécharger quelques nouvelles inavouables de mon auteure chouchou. Et hier matin j’ai succombé au plaisir délicieusement coupable de la lecture coquine dans le RER en allant au boulot. Timing parfait avec la collection Sextasy qui promet « des récits courts, légers, à la trame sensuelle et croustillante… ».

 

 

L’histoire en quelques mots : Lucie est la mère comblée d’un petit Thomas. Elle est aussi l’épouse fidèle de Marc, militaire de carrière. Une vie de couple rendue compliquée par de longues périodes de séparation dues aux missions de son mari. Mais pas seulement…

Après six ans de mariage, Lucie a la désagréable impression que ces absences répétées permettent à Marc de se « soustraire à la monotonie de leurs relations conjugales ». Et force est de constater que la fougue des premières années a fait place à de rares et tièdes étreintes…

Cette fois ci ce sera Bagdad, pour au moins un an. Un an durant lequel les communications entre eux risquent d’être rares. Lucie a pourtant bien conscience que cette longue absence pourra avoir de graves conséquences sur leur couple. Mais elle aime son mari. Et elle doit le reconquérir…

Sur les conseils avisés d’Angélique la chaudasse sa meilleure amie, elle décide de reprendre les choses en main. En apprenant d’abord à s’aimer. Et en tenant un journal intime très « intime » dans lequel elle raconte tous ses fantasmes et ses désirs. Un journal intime qu’elle se décide à transmettre par mail à son mari, photos aguicheuses et très évocatrices à l’appui, pour l’émoustiller et raviver la flamme…

 

Vous savez quoi ? Je me suis régalée ! Au départ persuadée que son mari « ne fait pas partie de la catégorie des hommes qui ont besoin de sexe plusieurs fois par semaine » (mais comment peut-on penser une chose pareille…?), Lucie est plutôt frileuse à l’idée de lui envoyer des mails coquins. Et pourtant, dieu sait que ces messages auront de l’effet sur Marc et sur tout le reste du régiment ! Sur les photos, Lucie apparait enfin comme la femme fatale sexy et sûre d’elle qu’elle avait oublié d’être, une femme que Marc découvre un brin estomaqué il faut bien le dire… Très vite, Lucie se prend au jeu délicieux de la séduction et il n’y a plus aucune limite.

 

C’est une belle renaissance que celle de Lucie. Elle apprend à s’aimer, prend confiance en elle et ose ce qu’elle n’a jamais osé. Sur son cahier, elle raconte certes ses fantasmes mais aussi ses craintes vis à vis de sa vie de couple. (Qui a dit qu’elle aurait pu profiter de l’absence de son mari pour s’envoyer en l’air avec un autre, hein… Qui…?) Tout ce qu’elle fait elle le fait pour Marc et lui seul, qu’on se le dise. Croyez-le ou non la midinette que je suis a trouvé ça très crédible fort émouvant… Très touchant même…

 

Mince… Serions-nous dans une romance guimauve..? Non, rassurez-vous. Pour ce qui est des scènes hot, Christy Saubesty n’a rien à apprendre (à se demander où elle puise toute son imagination…) Tout est toujours savamment dosé. C’est audacieux, cru, diablement sensuel et profondément indécent… Et comme dans tout bon récit érotique qui se respecte, la tension grimpe petit à petit… et ma foi, ça fait son petit effet ! (Ce qui n’est d’ailleurs pas sans poser quelques soucis quand on se risque à ce genre de récit dans le RER mais ceci est un autre débat…)

 

Il y a une suite à l’histoire de Lucie. Une suite qui se concentre sur les fantasmes de sa meilleure amie Angélique… J’en salive d’avance !

 

Morceau choisi : « Mon ange, tu m’as dit un jour que tu aimais me regarder lire. Que dans ces moment-là, j’avais l’air en paix. Chaque jour, je lis en imaginant que tu te trouves là, tout près de moi, à me contempler tandis que je tourne les pages d’un roman au titre inavouable. Aujourd’hui, dans notre bibliothèque, assise sur le fauteuil faisant face à ton bureau, nue, j’ai dû abandonner ma lecture pour me rassasier de mon imagination. Tu me manques. »

 

Du même auteur sur le blog : La stagiaireLe prince égyptienLes talents cachés du docteur SwannLe feu de la passion Crazy in love

 

Le blog de l’auteure

 

La page Facebook de l’auteure

 

Éditions Numeriklivres (Septembre 2012)

Collection Sextasy Roman

EBook au format ePUB

 

 

 

Mardi c'est permis

Tous chez Stéphie !

Et vous, qu’avez-vous lu d’inavouable ce mois ci…?


23 commentaires

Jérôme · 4 février 2014 à 07h06

Tu t’es régalée on dirait ! Soit dit en passant, j’adore la couverture, tellement glamour !

    Noukette · 5 février 2014 à 00h25

    J’ai omis de parler de la couverture c’est vrai… Il faut dire qu’elle fait un peu mal aux yeux…! 😉

Sandrine(SD49) · 4 février 2014 à 07h37

c’est un peu dommage de lire ça dans le RER…..

    Noukette · 5 février 2014 à 00h26

    Ça rend les trajets bien plus courts en tous cas ! 😉

Stephie · 4 février 2014 à 10h06

C’est décidé, c’est ma prochaine lecture !!

    Noukette · 5 février 2014 à 00h27

    Tout, tu liras TOUT Saubesty ! Tu n’as plus aucune excuse maintenant ! 😉

Angéla Morelli · 4 février 2014 à 10h10

Comment peux-tu lire ça dans le RER ? Je lis ce genre d’ouvrage chez moi, tranquille. 🙂
J’aime beaucoup Christy Saubesty, mais je n’ai lu que La stagiaire et Le prince égyptien, il faudrait que j’en achète d’autres. 😉

    Noukette · 5 février 2014 à 00h27

    Essaye Crazy in love, j’avais beaucoup aimé et bien ri ! 😉

L'Irrégulière · 4 février 2014 à 12h20

Ta liseuse s’est suicidée ? Pais à son âme !
Sinon, comme je le disais chez Stephie, il faut que je découvre cette auteure !

    Noukette · 5 février 2014 à 00h29

    Elle n’a pas supporté les jérémiades des deux autres cruches ! Je vais essayer d’épargner ce genre de torture à sa remplaçante ! 😉
    Et oui, tu dois découvrir Cristy Saubesty !

Alex-Mot-à-Mots · 4 février 2014 à 14h09

Un nouveau joujou ? J’ai cru un instant que tu parlais d’autres choses….

    Noukette · 5 février 2014 à 00h29

    Dis donc coquine, quand est-ce que tu participes aux premiers mardis toi…? 😉

Cess · 4 février 2014 à 14h38

Je vois que les textes de cet auteur te plaisent toujours autant !
Je tenterai celui-là, j’aime bien l’histoire 🙂

    Noukette · 5 février 2014 à 00h30

    C’était une très bonne surprise ! Je vais lire les deux autres du coup !

Sous les galets · 4 février 2014 à 15h50

C’est la première fois que j’entends parler de cette auteure…je tenterai dans un avenir proche (mais pas dans le RER non plus…tu prends des risques)

manU · 4 février 2014 à 22h02

Je ne lirai pas ce bouquin mais bravo pour ce billet, grandiose ! ^^

Hélène · 5 février 2014 à 09h01

Pour une fois que l’héroïne s’envoie en l’air avec son mari et uniquement lui, cela a le mérite d’être noté ! Je note donc !

    Noukette · 6 février 2014 à 00h19

    C’est aussi ce qui m’a plu dans cette nouvelle ! Ça change ! Et agréablement en plus !

lasardine · 5 février 2014 à 21h37

pourquoi j’ai pas de liseuse moi??

Le mardi, c’est permis (34) – Mille et une Frasques · 4 février 2014 à 10h12

[…] sont trop courtes, Angela Morelli est une prêtresse SM (cela étonne encore quelqu’un ?), Noukette trouve un moyen pour redonner du piment à un couple devenu tiède, Sara vous explique sa théorie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *