«Maintenant je résume : on attendait un tas de choses de la vie, on n’a rien fait de bien, on glisse peu à peu vers le néant, et ce dans un trou paumé où une splendide cascade nous rappelle tous les jours que la misère est une invention humaine et la grandeur le cours naturel du monde.»

 

1902. Tom Smith aime les chiffres et les faits précis. En interrogeant les souvenirs des uns et des autres, il dresse des statistiques météorologiques aussi précises qu’inutiles lui permettant de se prononcer sur les jours à venir. Accessoirement, il est aussi recherché dans quatre états pour escroquerie…

 

Surnommé Le Pêcheur, Jerry Wesson tente d’être à la hauteur de son illustre père en repêchant les corps des candidats victorieux au suicide. Mais dans les chutes du Niagara, aucun survivant à sortir des rapides, que des cadavres…

 

Rachel Green est une jeune journaliste au San Francisco Chronicle qui désespère d’être prise au sérieux dans son travail. Une seule solution, décrocher le scoop du siècle et pondre l’article rêvé. Parachutée aux chutes du Niagara pour un reportage, elle se rapproche de Smith et Wesson pour qu’ils l’aident dans son projet… Réussir le pari fou de survivre à une chute… dans les chutes du Niagara.

 

Tom et Jerry. Smith et Wesson… le ton est donné ! Dans une pièce de théâtre qui n’en est pas vraiment une, Alessandro Baricco s’offre une récréation tout en nous offrant un véritable divertissement. Au spectacle, le lecteur se régale des libertés qu’il prend avec le genre, sourit aux longues digressions qu’il égrène au fil des pages et s’amuse de l’imaginaire débridé auquel l’auteur facétieux nous a depuis longtemps habitué.

Baricco est un vrai raconteur d’histoires, c’est un réel plaisir de retrouver sa plume et son art inégalé de la répartie et du dialogue ! Loufoque, absurde et inattendu, Smith & Wesson est une comédie dramatique et légère (si, si, c’est possible !) qui se déguste comme un bonbon.

 

Une lecture savoureuse que je partage avec Jérôme.

 

L’avis de Jostein

 

Du même auteur sur le blog : SoieNoveciento : pianisteLa jeune épouse Mr GwynTrois fois dès l’aube

 

Éditions Gallimard (Mai 2018)

Collection Du monde entier

160 p.

Traduit de l’italien par Lise Caillat

 

Prix : 16,00 €

ISBN : 978-2-07-017903-9


9 commentaires

Syl. · 8 juillet 2018 à 09h46

Bonjour,
Drôles de personnages !
Ton billet me décide à noter ce livre…

Violette · 8 juillet 2018 à 12h00

tu es plus enthousiaste que ton acolyte ! Je le lirai cet été, je me réjouis, j’espère ne pas être déçue!

krol · 8 juillet 2018 à 12h10

Une pièce de théâtre qui n’en est pas une. Tiens donc ! Mais qu’est-ce donc ? Je suis intriguée !

Valérie · 8 juillet 2018 à 20h28

Bon, c’est certain, ce n’est pas pour moi.

gambadou · 8 juillet 2018 à 21h48

Bon, je crois que je vais craquer (je craque toujours pour Baricco ! )

jerome · 9 juillet 2018 à 12h57

Un vrai conteur et un maître ès dialogues, Baricco me plaira toujours, pas possible autrement.

keisha · 10 juillet 2018 à 07h28

Je n’ai lu que soie.
Is en parlaient dimanche au masque et la plume, sans enthousiasme d’ailleurs

Fanny · 11 juillet 2018 à 09h11

Mouais… non!

Alex-Mot-à-Mots · 11 juillet 2018 à 09h38

J’aime beaucoup la citation du début de ton billet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *